Hélène de Monténégro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hélène d'Italie

Description de cette image, également commentée ci-après

Hélène de Monténégro, reine d'Italie, par Carlo Brogi, 1897

Nom de naissance Jelena Petrović-Njegoš
Naissance 8 janvier 1873
Cetinje, Monténégro
Décès 28 novembre 1952
Montpellier, France
Nationalité Flag of Italy (1861-1946).svg Royaume d’Italie
Pays de résidence Flag of Italy (1861-1946).svg Royaume d’Italie, Égypte, France
Activité principale Souveraine
Ascendants
Nikola I de Monténégro et Milena Vukotic
Conjoint
Descendants
Yolande d'Italie
Mafalda de Savoie
Humbert II d'Italie
Jeanne de Bulgarie
Marie de Savoie

Hélène de Monténégro (née le 8 janvier 1873 à Cetinje, morte le 28 novembre 1952 à Montpellier) est reine d'Italie sous le nom d'Héléne d'Italie, puis impératrice d'Éthiopie et reine d'Albanie par son mariage avec Victor-Emmanuel III, roi d'Italie.

Biographie[modifier | modifier le code]

La famille royale d'Italie en 1915.

Née Jelena Petrović-Njegoš, elle est la fille du roi Nikola Ier de Monténégro et de Milena Vukotic.

En 1896, elle épousa le roi Victor-Emmanuel III, roi d'Italie de 1900 à 1946. De cette union naissent :

Exil[modifier | modifier le code]

Le 2 juin 1946, un référendum met fin à la monarchie en Italie, la République s'installe, c'est l'exil.

Le couple est accueilli par le roi Farouk et s'installe à Alexandrie, en Égypte. Victor-Emmanuel meurt le 28 décembre 1947. Entre 1950 et 1952, Hélène séjourne à l'hôtel Métropole de Montpellier, en France, afin d'être soignée d'un cancer par le professeur Paul Lamarque. Elle y meurt d'une embolie pulmonaire le 28 novembre 1952.

Elle repose au cimetière Saint-Lazare de Montpellier. Un buste orne l'entrée du cimetière où elle est en compagnie d'autres célébrités locales ou étrangères : Charles Flahault (grand botaniste), D'Jelmako (funambule indien) et Hippolite Baillardo (guitariste gitan).

Hommage[modifier | modifier le code]

Son petit-neveu Nikola Petrović-Njegoš dit « Nikola II » va organiser à Montpellier un moment d'hommage et de recueillement à l'occasion du 60e anniversaire de sa mort. Montpellier deviendra, le temps d'une journée, le carrefour de l'histoire du Montenegro et de l'Italie.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Un apéritif-digestif lui est aussi dédié sous l'appellation d'Amaro Montenegro.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sébastien Hoebrechts, « Visite princière à Montpellier », Direct Montpellier Plus, no 1448,‎ jeudi novembre 2012, p. 3
  • Jean-Charles Volkmann, Généalogie des rois et des princes, Édit. Jean-Paul Gisserot (1998).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]