Hélène de Monténégro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hélène d'Italie

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Hélène de Monténégro, reine d'Italie, par Carlo Brogi, 1897

Nom de naissance Jelena Petrović-Njegoš
Naissance 8 janvier 1873
Cetinje, Monténégro
Décès 28 novembre 1952
Montpellier, France
Nationalité Drapeau du Royaume d'Italie Royaume d'Italie
Pays de résidence Drapeau du Royaume d'Italie Royaume d'Italie, Égypte, France
Activité principale
Souveraine
Ascendants
Nikola I de Monténégro et Milena Vukotic
Conjoint
Descendants
Yolande d'Italie
Mafalda de Savoie
Humbert II d'Italie
Jeanne de Bulgarie
Marie de Savoie

Hélène de Monténégro (née le 8 janvier 1873 à Cetinje, morte le 28 novembre 1952 à Montpellier) est reine d'Italie sous le nom d'Héléne d'Italie, puis impératrice d'Éthiopie et reine d'Albanie par son mariage avec Victor-Emmanuel III, roi d'Italie.

Biographie[modifier | modifier le code]

La famille royale d'Italie en 1915.

Née Jelena Petrović-Njegoš, elle est la fille du roi Nikola Ier de Monténégro et de Milena Vukotic.

En 1896, elle épousa le roi Victor-Emmanuel III, roi d'Italie de 1900 à 1946. De cette union naissent :

Exil[modifier | modifier le code]

Le 2 juin 1946, un référendum met fin à la monarchie en Italie, la République s'installe, c'est l'exil.

Le couple est accueilli par le roi Farouk et s'installe à Alexandrie, en Égypte. Victor-Emmanuel meurt le 28 décembre 1947. Entre 1950 et 1952, Hélène séjourne à l'hôtel Métropole de Montpellier, en France, afin d'être soignée d'un cancer par le professeur Paul Lamarque. Elle y meurt d'une embolie pulmonaire le 28 novembre 1952.

Elle repose au cimetière Saint-Lazare de Montpellier. Un buste orne l'entrée du cimetière où elle est en compagnie d'autres célébrités locales ou étrangères : Charles Flahault (grand botaniste), D'Jelmako (funambule indien) et Hippolite Baillardo (guitariste gitan).

Hommage[modifier | modifier le code]

Son petit-neveu Nikola Petrović-Njegoš dit « Nikola II » va organiser à Montpellier un moment d'hommage et de recueillement à l'occasion du 60e anniversaire de sa mort. Montpellier deviendra, le temps d'une journée, le carrefour de l'histoire du Montenegro et de l'Italie.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Un apéritif-digestif lui est aussi dédié sous l'appellation d'Amaro Montenegro.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sébastien Hoebrechts, « Visite princière à Montpellier », Direct Montpellier Plus, no 1448,‎ jeudi novembre 2012, p. 3
  • Jean-Charles Volkmann, Généalogie des rois et des princes, Édit. Jean-Paul Gisserot (1998).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]