Gwladys Épangue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gwladys Épangue Pix.gif
Glwadys Epangue.jpg
Gwladys Epangue en 2012
Contexte général
Sport Taekwondo, -73 kg
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Naissance 15 août 1983
Lieu de naissance Clichy
Taille 1,77 m
Surnom Glad
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 0 0 1
Championnats du monde 2 2 0
Championnats d'Europe 3 3 1
Championnats de France 12 0 0

Gwladys Patience Épangue, née le 15 août 1983 à Clichy (Hauts-de-Seine), est une taekwondoïste française, médaillée de bronze olympique en 2008 et double championne du monde dans deux catégories différentes : à Copenhague en 2009 (-67 kg) et à Gyeongju en 2011 (-73 kg).

Biographie[modifier | modifier le code]

Née de parents camerounais, Gwladys Épangue a vécu quinze ans à La Courneuve où elle a découvert le taekwondo au club local. « J'ai débuté en 1994. J'avais 11 ans, Ça vient tout bêtement d'une copine de collège dont le père voulait qu'elle fasse un sport de combat pour qu'elle apprenne à se défendre dans la cité »[1]. Vite repérée, elle poursuit sa formation à l'Institut national du sport, de l'expertise et de la performance tout en étant licenciée au club de Saint-Maur. Dominant largement ce sport en France, elle est sélectionnée aux Jeux olympiques d'Athènes de 2004, où elle est éliminée[2].

Gwladys Épangue au Village Olympique de Pékin en août 2008

En 2008, battue en demi-finales par la sud-coréenne Hwang Kyung-seon, elle ramène la médaille de bronze de Pékin en disposant de l'Australienne Tina Morgan[3]. Elle a été nommée Chevalier de l'ordre national du Mérite par décret du 14 novembre 2008.

En octobre 2009, elle remporte son premier titre de championne du monde chez les -67 kg en triomphant de la Cubaine Taimi Castellanos Estrada[4].

Le 6 mai 2011, elle conquiert un second titre de championne du monde lors des championnats du monde à Gyeongju, en Corée du Sud[5]. Cette fois-ci, c'est dans la catégorie des -73 kg en dominant en finale la Coréenne Oh Hye Ri.

Epangue, qui a remporté le quota de la France dans la catégorie des + de 67 kg aux Jeux olympiques de 2012, doit renoncer à y participer pour cause de blessure.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Tournoi mondial de qualification Olympique[modifier | modifier le code]

  • médaille d'or, Coupe du Monde Vainqueur des +67 kg du Tournoi mondial de qualification pour les Jeux olympiques de Londres 2012 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni à Bakou, Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan en 2011
  • médaille d'or, Coupe du Monde Vainqueur des -67 kg du Tournoi mondial de qualification pour les Jeux olympiques de Pékin 2008 Drapeau de la République populaire de Chine Chine à Manchester, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni en 2007
  • médaille de bronze, Coupe du Monde Troisième des -57 kg du Tournoi mondial de qualification pour les Jeux olympiques d'Athènes 2004 Drapeau de la Grèce Grèce à Paris, Drapeau de la France France en 2003.

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnat d'Europe[modifier | modifier le code]

Championnat de France[modifier | modifier le code]

  • médaille d'or Championne en 2013 -73 kg
  • médaille d'or Championne en 2012 -73 kg
  • médaille d'or Championne en 2011 -73 kg
  • médaille d'or Championne en 2010 -73 kg
  • médaille d'or Championne en 2009 -67 kg
  • médaille d'or Championne en 2008 -67 kg
  • médaille d'or Championne en 2007 -67 kg
  • médaille d'or Championne en 2006 -67 kg
  • médaille d'or Championne en 2005 -67 kg
  • médaille d'or Championne en 2004 -59 kg
  • médaille d'or Championne en 2003 -59 kg
  • médaille d'or Championne en 2002 -55 kg
  • médaille d'or Championne en 2001 -55 kg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Taekwendo : Gwladys Epangue, la Wonderwoman du 9-3 », My FreeSport.fr,‎ 11 juillet 2008 (consulté le 24 août 2008)
  2. « Gwladys Epangue, la joie de vivre du taekwondo français », la Tribune.fr,‎ 29 juillet 2008 (consulté le 24 août 2008)
  3. « Revanche en bronze pour Gwladys Epangue », l'Humanité,‎ 22 août 2008 (consulté le 24 août 2008)
  4. « Epangue titrée », sur www.sport24.com,‎ 15 octobre 2009 (consulté le 15 octobre 2009)
  5. Epangue double la mise !, L'Équipe, 6 mai 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]