Gwenwynwyn ap Owain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gwenwynwyn ap Owain (mort après juin 1216) est un prince du sud du Powys de 1195 à 1216.

Origine[modifier | modifier le code]

Gwenwynwyn ap Owain est le fils d'Owain Cyfeiliog et de Gwenlian, une fille d'Owain Gwynedd, et le dernier grand souverain du Powys.

Règne[modifier | modifier le code]

Il succède à son père Owain Cyfeiliog en 1195. Les disparitions de Dafydd ab Owain Gwynedd en 1195 et de Rhys ap Gruffydd en 1197 lui laissent le champ libre afin d'établir sa puissance territoriale qu'il complète par des incursions sur les frontières avec les Anglo-normands en 1196. L'annexion de l'Arwystli l'année suivante[1] lui donne l'ambition de contrôler l'ensemble du pays de Galles. Des raids contre le Ceredigion l'oppose à Llywelyn le Grand qui nourrit le même projet.

La puissance de Gwenwynwyn est mise en échec par les Anglais qui lui infligent une défaite à Paincastel en août 1198. Après l'accession au trône de Jean sans Terre, il se rapproche de ce roi qui lui donne des terres dans le Derbyshire. Lorsque, plus tard, Llewellyn ap Iorweth fait aussi la paix avec le roi Jean d'Angleterre, les deux princes gallois entrent en concurrence[2] En août 1202, Llewellyn entreprend un raid contre le Powys mais la situation est apaisée par un traité de paix.

Mettant à profit la disparition de Guillaume II de Briouze, le principal seigneur des Marches du pays de Galles, Gwenwynwyn reprend en 1208 ses incursions. Le roi Jean d'Angleterre réagit immédiatement et les forces galloise sont vaincues. Le prince gallois est convoqué à Shrewsbury en octobre et le roi confisque ses domaines et ne lui rend la liberté que contre la détention de 20 otages. Llewelyn s'empare alors du Ceredigion et du Powys.

Le roi Jean d'Angleterre décide de rééquilibrer la situation et restaure Gwenwynwyn dans ses domaines patrimoniaux du sud du Powys en novembre 1210. En 1212 Gwenwynwyn accepte de devenir l'allié de Llewelyn à qui il rend un hommage formel en 1215.

Lorsque, l'année suivante, le roi d'Angleterre rend à Gwenwynwyn son château du Derbyshire, Llewellyn feint de considérer qu'il s'agit d'une trahison de son vassal et envahit le Powys. Gwenwynwyn doit s'exiler et meurt à une date inconnue après juin 1216.

Postérité[modifier | modifier le code]

Gwenwynwyn ap Owain épousa Margaret une fille de Robert Corbet seigneur de Caus et de Emma Pantulf dont[3]

  • Gruffydd ap Gwenwynwyn mort en 1286
  • Owain épouse Joan fille de Robert Corbet de Norton et de Catherine L'Estrange
  • Llewelyn † S.P
  • David † S.P
  • William
  • John † S.P
  • Margaret épouse de Foulques FitzWarin
  • Madog seigneur de Mawddwy

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (cy)(en) Brut y Tywysogion: AD 1197 p. 259.
  2. (en) Michael C.E Jones England and her neighbours 1066-1453. Essays in honours of Pierre Chaplais, The Hambledon Press, 1989, (ISBN 1852850140), p. 127.
  3. (en) David Walker Medieval Walles Cambridge Press 1990,(ISBN 0521311535) « The princes of Powys from 1039 to 1160 and of southern Powys to 1286 » p. 91:

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Mike Ashley The Mammoth Book of British Kings & Queens Robinson (Londres 1998) ISBN 1-84119-096-9 " Gwenwynwyn southern Powys p. 372-373.
  • (en) Linda E. Mitchell Potraits of medieval women. Family marriage and politics in England 1255-1350 Publié en 2003 (ISBN 031229297X) Tableau généalogique p. 61.