Guy Delcourt (éditeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guy Delcourt.

Guy Delcourt, né le 27 mars 1958 à Versailles, est le fondateur des éditions Delcourt spécialisées dans la bande dessinée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Après un baccalauréat scientifique en 1977, il sort diplômé de l'ESSEC en 1980. Il démarre alors une carrière d'analyste financier. Son premier poste, à Los Angeles, lui permet d'étudier les bilans de grandes sociétés, mais surtout de devenir journaliste spécialisé en bande dessinée et en cinéma grâce, notamment, à une interview exclusive de Harrison Ford pour le premier Indiana Jones.

De retour en France, il rejoint l'équipe du magazine Pilote, dont il devient rédacteur en chef en 1985 sous la houlette de Guy Vidal. La rencontre avec le milieu de la BD est un coup de foudre. Il quitte le magazine en février 1986 pour créer son entreprise.

Les Éditions Delcourt[modifier | modifier le code]

À 28 ans, il crée la maison d'édition Delcourt avec un apport initial de 150 000 francs. Fan de cinéma et notamment des réalisateurs Steven Spielberg et George Lucas, c’est pour lui un moyen de partager ses passions.

Il emmène avec lui Thierry Cailleteau et Olivier Vatine qui publieront le tout premier album de la maison d'édition : Galères balnéaires. Il s'agit d'un recueil d'histoires parues à l'origine dans Pilote.

À la recherche de talents et d'auteurs qu'il faut convaincre malgré le jeune âge de son entreprise, il découvre à l'École des beaux-arts d'Angoulême les personnes qu'il lui faut dont Alain Ayroles, Turf et Claire Wendling. Il embauche la quasi-totalité d'une promotion. Pour renforcer ses liens avec les dessinateurs, il leur propose un service d'agence artistique leur ouvrant les portes de la publicité, du cinéma et de la vidéo. La « Fabrique Delcourt » est née.

Dès son deuxième titre, il remporte un succès en publiant une adaptation en bande dessinée des chansons de Renaud, qui se vend à plus de 100 000 exemplaires. Malheureusement son diffuseur, "Les Maîtres du Monde", fait faillite ce qui le prive de tout bénéfice.

Développements[modifier | modifier le code]

Il lance deux séries de jeunes auteurs : Légendes des Contrées Oubliées et Aquablue. Toute une génération de lecteurs, qui ne jure que par Star Wars et Le Seigneur des anneaux, se reconnaît dans ces deux épopées fantastiques qui sont un nouveau succès pour Delcourt. Cela permettra aux éditions de se lancer dans d'autres projets pour grossir progressivement, et ceci en rapport avec l'évolution croissante du marché de ces dernières années. Les débuts des années 2000 marquent en effet un boom des ventes et notamment des mangas que propose aujourd'hui l'éditeur dans son catalogue via le label Akata.

Dans le même temps, Delcourt s'est rapproché de l'éditeur Soleil Productions avec qui il crée le diffuseur Delsol. En 2005, Delcourt rachète[1] la maison d'éditions Tonkam spécialisée dans le manga. Ce média, parmi d'autres de l'éditeur qui publie plusieurs œuvres de la bande dessinée anglophone, est en constante augmentation dans le chiffre d'affaires global (environ 16 %).

Il crée également un studio de dessins animés, Story, et une agence de communication graphique, Trait pour Trait, en 1990. Entre 2000 et 2003, il s'essaye à la conception de jeux vidéo avec Pastagames.

En juin 2011, tremblement de terre dans le milieu de la bande dessinée, les Éditions Delcourt deviennent actionnaire majoritaire de Soleil Productions, une entreprise de taille quasiment identique à la leur. Mais il est vrai que les deux éditeurs s'étaient régulièrement rapprochés dans les dernières décennies et que les rumeurs de fusion étaient de plus en plus fréquentes…

Le scénariste[modifier | modifier le code]

Guy Delcourt est le scénariste ou le coscénariste de quelques albums, tous publiés par sa maison d'édition :

2. Et ils coulèrent des jours heureux…, 2010 (ISBN 978-2-7560-2340-3)
3. N'en jetez plus !, 2011 (ISBN 978-2-7560-2543-8)
  1. Le Défi du Bélier, dessins de Sébastien Goethals, 2012 (ISBN 978-2-7560-2391-5)
  2. Le Secret du Taureau, dessins d'Horne, 2012 (ISBN 978-2-7560-2392-2)
  3. Le Choix du Gémeaux, dessins de Sébastien Verdier, 2012 (ISBN 978-2-7560-2393-9)
  4. L'Héritage du Cancer, dessins d'Alexis Robin, 2012 (ISBN 978-2-7560-2394-6)
  5. La Part du Lion, dessins d'Hugo Palasie, 2012 (ISBN 978-2-7560-2395-3)
  6. Le Supplice de la Vierge, dessins de Nicolas Lannoy, 2012 (ISBN 978-2-7560-2396-0)
  7. Le Jugement de la Balance, dessins d'Ullcer, 2012 (ISBN 978-2-7560-2397-7)
  8. La Technique du Scorpion, dessins de Djillali Defali, 2012 (ISBN 978-2-7560-2398-4)
  9. Le Voyage du Sagittaire, dessins de Luca Malisan, 2012 (ISBN 978-2-7560-2399-1)
  10. Le Pouvoir du Capricorne, dessins d'Alexis Robin, 2012 (ISBN 978-2-7560-2400-4)
  11. La Malédiction du Verseau, dessins de Vukasin Gajic, 2013 (ISBN 978-2-7560-2401-1)

Honneurs[modifier | modifier le code]

Peu après la célébration des vingt ans de sa maison d'édition, en septembre 2006 à Bercy Village, il obtient en novembre 2006 le grade de chevalier dans l'ordre du mérite par le président de la République Jacques Chirac, sur proposition du Ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fabrice Piault, « Quinze ans après, Delcourt toujours », Livres Hebdo n° 425, 11 mai 2001, p. 44.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]