Guy Allix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Allix.

Guy Allix

Description de cette image, également commentée ci-après

Guy Allix pendant le festival Montmeyan en PoéVie en juillet 2014.

Naissance (61 ans)
Douai
Drapeau de la France France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français

Guy Allix, né à Douai le , est un poète et un écrivain libertaire français.

Egalement critique littéraire et chroniqueur, il collabore aux revues Les Cahiers du Sens et Spered Gouez / L'esprit sauvage.

Il est membre de la SGDL, de l'Association des Ecrivains Bretons et de la Charte des Auteurs et Illustrateurs jeunesse.

Lauréat du Prix Amic 1991 de l'Académie française et du Prix Théophile Gautier 1994 de l'Académie Française pour le recueil Lèvres de peu (Rougerie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a vécu à Rennes en Bretagne, de 1968 à 1975. Après le lycée, il exerce à Rennes différents métiers tels que manutentionnaire, aide-soignant, garçon de course, surveillant de lycée, etc.[1]

En 1975, il s'installe en Normandie, où il passe une licence en lettres modernes et consacre une maîtrise et un DEA au poète Jean Follain[2].

Il est ensuite professeur de Français dans un collège en Normandie, puis a enseigné à l'IUFM de Caen et à l'IUT, antenne de Lisieux.

Œuvre poétique[modifier | modifier le code]

  • La Tête des songes, avec un frontispice d'Aldo Guillaume Turin, collection Présence et regards, éditions de l'Athanor, 1re édition 1974, 2e édition 1975.
  • La Grande Forge, poème affiche, atelier La Feugraie, 1977.
  • L'Éveil des forges, avec cinq illustrations d'Aldo Guillaume Turin, éditions de l'Athanor 1976.
  • Mouvance mes mots, avec une préface de Hubert Juin, éditions Rougerie, 1984.
  • Fragments des fuites, éditions Rougerie, 1987.
  • Lèvres de peu suivi de Le Nord avec une préface de Pierre Dhainaut, éditions Rougerie, 1993,(Prix Théophile Gautier 1994)
  • C'est quand rêve l'heure, Poème-affiche illustré par Janladrou, éditions Motus 1991.
  • Le Déraciné, éditions René Rougerie, 1997
  • Solitudes, avec une préface de Bernard Noël, éditions Rougerie, 1999
  • Le poème est mon seul courage, éditions Le Nouvel Athanor, préface de Jean-Luc Maxence, 2004.
  • Oser l’amour, Atelier du Groutel, tirage limité, 2007.
  • Oser l'amour (autres extraits), préface de Marie-Josée Christien, Atelier de Groutel, tirage limité, 2010.
  • Le Nord, Atelier de Groutel, tirage limité, 2010.
  • Correspondances, recueil à deux voix avec Marie-Josée Christien, Les Éditions Sauvages (collection Dialogue), 2011.
  • Survivre et mourir, éditions Rougerie, 2011
  • Le sang le soir, avec une préface de Lucien Noullez, éditions Le Nouvel Athanor, 2015

Autres livres[modifier | modifier le code]

  • Maman, j'ai oublié le titre de notre histoire, récits autobiographiques, Librairie-Galerie Racine, 2008.
  • Guy Allix, anthologie, présentation par Jean-Luc Maxence, collection « poètes trop effacés », Éditions Le Nouvel Athanor 2008.

Livres jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Le petit peintre et la vague (images de Martine Delerm), éditions Coop Breizh, collection Beluga, 2014
  • Ar livour bihan hag ar wagen (images de Martine Delerm), traduction en breton par Drian Bernier, Coop Breizh / Beluga, 2014
  • Poèmes pour Robinson, illustrations d'Alberto Cuadros, éditions SOC & FOC, 2015

Ouvrages collectifs, anthologies[modifier | modifier le code]

  • L'année poétique, Seghers, 2008
  • L'Anthologie du Festival de la parole poétique, volume 1, 2012
  • Grand Angle, ouvrage conçu par Eve Lerner, poèmes de Bretagne, d'Afrique de l'Ouest et des Caraïbes, L'Autre Rive, 2012
  • Les Poètes et le Sang, par le professeur Jean Bernard, Éditions Odile Jacob.
  • Anthologie de la poésie mystique contemporaine, Jean-Luc Maxence, Presses de la Renaissance.
  • Les Riverains du feu, Christophe Dauphin, Éditions Le Nouvel Athanor.
  • L'Athanor des poètes, anthologie 1991-2011 de Danny-Marc et Jean-Luc Maxence, Éditions Le Nouvel Athanor, 2011
  • Riverains des falaises, anthologie de Christophe Dauphin, Éditions Clarisse, 2011
  • Visages de poésie, portraits au crayon & poèmes dédicacés, anthologie de Jacques Basse, volume 2, Éditions Rafael de Surtis, 2009
  • Ouvrir le XXIe siècle, 80 poètes québécois et français, Moebius et les Cahiers du sens, Paris, Montréal, 2013
  • Appel aux riverains (anthologie 1953-2013) de Christophe Dauphin, Les Hommes sans épaules éditions, 2013.
  • Liberté de créer, liberté de crier, anthologie poétique réunie pour le Pen Club français par Françoise Coulmin, Éditions Henry, 2014

Sur Guy Allix[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Rivet, Chroniques douces-amères, Éditions Le Manuscrit, 2010, page 113.
  2. Association des écrivains bretons, Allix Guy écrivain breton, notice biographique.