Guy Allix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Allix.

Guy Allix est un poète et un écrivain libertaire français né à Douai le 4 juin 1953.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après le lycée à Rennes, il exerce différents métiers tels que manutentionnaire, aide-soignant, garçon de course, surveillant de lycée, etc.[1]

Il passe ensuite une licence en lettres modernes et consacre une maîtrise et un DEA au poète Jean Follain[2].

En 1975,il est Professeur de Français dans un collège en Normandie.

Œuvre poétique[modifier | modifier le code]

  • La Tête des songes, avec un frontispice d'Aldo Guillaume Turin, collection Présence et regards, éditions de l'Athanor, 1re édition 1974, 2e édition 1975.
  • La Grande Forge, poème affiche, atelier La Feugraie, 1977.
  • L'Éveil des forges, avec cinq illustrations d'Aldo Guillaume Turin, éditions de l'Athanor 1976.
  • Mouvance mes mots, avec une préface de Hubert Juin, éditions Rougerie, 1984.
  • Fragments des fuites, éditions Rougerie, 1987.
  • Lèvres de peu suivi de Le Nord avec une préface de Pierre Dhainaut, éditions Rougerie, 1993,(Prix Théophile Gautier 1994)
  • C'est quand rêve l'heure, Poème-affiche illustré par Janladrou, éditions Motus 1991.
  • Le Déraciné, éditions René Rougerie, 1997.(Prix Théophile Gautier 1994);
  • Solitudes, avec une préface de Bernard Noël, éditions Rougerie, 1999
  • Le poème est mon seul courage, éditions Le Nouvel Athanor, préface de Jean-Luc Maxence, 2004.
  • Oser l’amour, Atelier du Groutel, tirage limité, 2007.
  • Maman, j'ai oublié le titre de notre histoire, récits autobiographiques, Librairie-Galerie Racine, 2008.
  • Oser l'amour (autres extraits), préface de Marie-Josée Christien, Atelier de Groutel, tirage limité, 2010.
  • Le Nord, atelier de Groutel, tirage limité, 2010.
  • Correspondances, recueil à deux voix avec Marie-Josée Christien, Les Éditions Sauvages (collection Dialogue), 2011
  • Survivre et mourir, éditions Rougerie, 2011

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notices[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Rivet, Chroniques douces-amères, Éditions Le Manuscrit, 2010, page 113.
  2. Association des écrivains bretons, Allix Guy écrivain breton, notice biographique.