Gustaf de Laval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laval.
Gustaf de Laval

Carl Gustaf Patrik de Laval, né le 9 mai 1845 à Orsa dans le Comté de Dalécarlie et mort le 2 février 1913 à Stockholm, était un ingénieur et inventeur suédois qui a principalement travaillé à l'amélioration des machines à vapeur et l'industrie laitière.

Il entre à l'institut royal de technologie en 1863, et en sort en 1866 diplômé en génie mécanique. Il est ensuite admis à l'université d'Uppsala en 1867, où il devient docteur en chimie en 1872.

Le développement de la turbine à vapeur[modifier | modifier le code]

À la fin du XIXe siècle, les ingénieurs concentrèrent leurs efforts sur le développement des turbines, qui avaient l’avantage de mettre en œuvre un mouvement rotatif, ce qui autorisait la création de machines de très grandes puissances. De plus, par rapport à la machine à vapeur alternative classique, elles présentaient un encombrement réduit ce qui leur conférait un avantage pour certaines utilisations comme dans la marine[1].

En 1884, Charles Parsons fut le premier à construire une turbine à vapeur, substituant ainsi la vapeur à l’eau. Cette turbine de dix chevaux, multicellulaire, tournait à 18 000 tours par minute.

En 1887, Gustaf de Laval construisit une petite machine à vapeur pour prouver que de tels appareils pouvaient être fabriqués dans de semblables dimensions.

En 1890, Gustaf de Laval développa une tuyère permettant d'augmenter la vitesse de la vapeur entrant dans la turbine. On la connaît de nos jours sous le nom de tuyère de Laval et elle présente une importance particulière dans la conception de fusées. Cette turbine à vapeur, à un seul disque, tournait à 30 000 tours par minute. Pour cela, il fallut surmonter un grand nombre de difficultés : tracé et taillage des engrenages de précision, conception de nouveaux types de réducteurs à engrenage qui sont encore utilisés de nos jours, emploi d’une solution révolutionnaire à l’époque et qui consistait en l’utilisation d’un arbre de rotation suffisamment mince pour être flexible. Les efforts mécaniques considérables et les très grandes vitesses exigeaient des outils et des matériaux qui venaient à peine d’être créés[1].

Industrie laitière[modifier | modifier le code]

Dans le domaine de l'industrie laitière, Gustaf de Laval a développé le séparateur centrifuge à crème en 1878, ainsi qu'une machine à traire. Il a fondé en 1883 avec Oscar Lamm la société AB Separator, renommée depuis Alfa Laval, Tetra Laval.

De nos jours, la société d'équipement laitier a revêtu à nouveau le nom de DeLaval. Delaval est aujourd'hui présent sur tous les continents, et est un leader du développement de l'équipement laitier à travers le monde. Tetra Laval détient aussi la filière Tetra Pak.

[réf. nécessaire]

Gustaf de Laval a au cours de sa carrière obtenu 92 brevets et fondé 37 compagnies. Il est enterré au cimetière de Norra begravningsplatsen à Stockholm.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Histoire des techniques - Bertrand Gille

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]