Guns N' Roses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Guns N'Roses)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec GNR (groupe portugais).

Guns N' Roses

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Axl Rose, sur scène en 2010.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Hard rock, heavy metal, blues rock[1]
Années actives Depuis 1985
Labels Geffen Records
Site officiel gunsnroses.com
Composition du groupe
Membres Axl Rose, Dizzy Reed, Tommy Stinson, Chris Pitman, Richard Fortus, DJ Ashba, Ron Thal, Frank Ferrer
Anciens membres Voir chronologie
Logo

Guns N' Roses est un groupe de hard rock américain, originaire de Los Angeles. Formé en 1985, il se compose du chanteur Axl Rose, des guitaristes Slash et Izzy Stradlin, du bassiste Duff McKagan et du batteur Steven Adler, le groupe est devenu en peu d'années l'un des groupes de hard rock les plus populaires, avec plus de 100 millions d'albums vendus dans le monde[2], dont 45 millions aux États-Unis[3].

L'album Appetite for Destruction (1987) recense plus de 30 millions d'exemplaires vendus, et apparaît à la première place au classement des meilleures ventes pour un premier album et l'un des plus vendus de l'histoire par la même occasion. En 2008 sort Chinese Democracy, qui aura nécessité près de quinze années de préparation et 13 millions de dollars, le coût de production le plus élevé de l'histoire de la musique. À partir de 1996, à la suite du départ de tous les membres originaux à l'exception d'Axl Rose, le groupe voit défiler un grand nombre de musiciens dans ses rangs.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (1985–1986)[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé en 1985 de la fusion de trois membres du groupe L.A. Guns (le guitariste soliste Tracii Guns, le bassiste Ole Beich et le batteur Rob Gardner) avec deux membres de Hollywood Rose (le chanteur Axl Rose et le guitariste rythmique Izzy Stradlin)[4], d'où le nom Guns N' Roses. Peu de jours après la formation du groupe, Ole Beich est renvoyé et remplacé par Duff McKagan. Ne s'étant pas présenté à une répétition, Tracii Guns est alors remplacé par Slash. Après une tournée en Californie, le batteur Rob Gardner quitte le groupe et est remplacé par Steven Adler, un ami proche de Slash[5]. Cette formation devient définitive dès 1985 et sera signé par Geffen Records en 1986.

En 1986, le groupe fait paraître son premier EP, Live ?!*@ Like a Suicide, sur le label indépendant Uzi Suicide Records. Seuls 10 000 exemplaires sont produits. Les chansons qui composent le disque sont présentées comme enregistrées live, bien que Rose révèlera plus tard que les bruits de foules ont été rajoutés au mixage des morceaux. L'EP contient deux reprises, Nice Boys de Rose Tattoo et Mama Kin d'Aerosmith, ainsi que deux compositions originales, Reckless Life et ''Move to the City. Le vinyle original devient collector, même si les chansons qu'il contient sont publiées deux ans plus tard sur l'album G N' R Lies.

Appetite for Destruction et G N' R Lies (1987–1989)[modifier | modifier le code]

Le groupe connaît un succès fulgurant avec son premier album, Appetite for Destruction (1987), qui s'écoule à près de 28 millions d'exemplaires à travers le monde[6] ce qui en fait l'un des albums les plus vendus de l'histoire de la musique. Il est également certifié 18 fois disque de platine aux États-Unis[7]. Il est considéré par beaucoup comme le meilleur album du groupe[8],[9]. Il inclut, comme chanson, notamment, Welcome to the Jungle, Sweet Child O' Mine, ou encore Paradise City.

Appetite For Destruction est suivi en 1988 par un EP intitulé G N' R Lies, qui comprend huit chansons dont quatre tirées de la démo sortie en 1986, Live ?!* @ Like a Suicide, et quatre autres acoustiques. Cet album est également le témoin d'un succès important mais il faut attendre 1991 pour connaître la confirmation des véritables successeurs d'Appetite avec la sortie des deux nouveaux albums Use Your Illusion I et Use Your Illusion II. Entre-temps, le groupe remercie son batteur Steven Adler à la suite de ses problèmes de drogue et le remplace par le batteur du groupe The Cult, Matt Sorum. Slash le vit très mal car Steven était un ami d'enfance pour lui et l'avait initié à la musique. Le groupe annonce également qu'il va s'adjoindre les services d'un clavier en la personne de Dizzy Reed.

Renommée et fortune (1990–1993)

Axl Rose lors d'un concert de Guns N' Roses en Israël.

Les deux albums Use Your Illusion I et Use Your Illusion II sortent en même temps en septembre 1991 et deviennent rapidement de véritables phénomènes, soutenus par des succès internationaux tels que You Could Be Mine (inclus dans la B.O. du film Terminator 2 : Le Jugement dernier), Don't Cry, leur reprise de Knockin' on Heaven's Door de Bob Dylan ou encore November Rain qui font entrer le groupe dans la légende. Ces albums s'écoulent à près de 35 millions d'exemplaires (combinés) à travers le monde.[réf. nécessaire] Le groupe remplit alors les stades du monde entier. Ils connaissent notamment un énorme succès au Japon. Musicalement, le groupe explore des univers musicaux très vastes. Cependant, c'est à cette époque que Guns N' Roses perd l'un de ses membres fondateurs, le guitariste rythmique Izzy Stradlin qui va ambitionner une carrière solo sous le nom de Izzy Stradlin' and the Ju Ju Hounds en 1992. Il sera remplacé par Gilby Clarke.

Le groupe participe au prestigieux Freddie Mercury Tribute le 20 avril 1992. On se souvient notamment du duo Axl Rose / Elton John sur le titre Bohemian Rhapsody. On[Qui ?] note également le passage à Paris, le 6 juin 1992, où Guns N' Roses donne un concert à l'hippodrome de Vincennes devant 60 000 personnes. Ce concert est retransmis par les télévisions du monde entier (sauf en France, à l'exception d'un bref résumé, durant l'été de la même année sur la chaîne de télévision Canal+). Pour l'occasion, Guns N' Roses s'entoure d'invités de marque : Lenny Kravitz qui vient chanter Always on the Run avec le groupe, à l'exception d'Axl, ainsi que Steven Tyler et Joe Perry, respectivement chanteur et guitariste d'Aerosmith qui gratifient le public de deux titres de leur propre groupe, Train Kept a Rollin et Mama Kin, en compagnie de Guns N' Roses au grand complet. À l'issue de sa tournée mondiale, le groupe sort The Spaghetti Incident? en novembre 1993, un album de reprises de chansons de punk rock principalement. On y trouve par exemple Raw Power d'Iggy & the Stooges, Down on the Farm des UK Subs, Hair of the Dog de Nazareth, deux hommages à Johnny Thunders et à ses New York Dolls avec Human Being et You Can't Put Your Arms Around A Memory chantée par Duff. Buick Makane [Big Dumb Sex] est un mix de chansons de T-Rex et Soundgarden. La production et la voix d'Axl s'avèrent excellentes. On notera la participation de Michael Monroe sur Ain't It Fun et le single Since I Don't Have You (des Skyliners) dans le clip duquel joue Gary Oldman dans le rôle du diable.

En 1994, les tensions de la tournée ne sont pas évacuées et les répétitions pour le prochain album séparent peu à peu les membres du groupe du chanteur. Gilby Clarke est licencié en juin. Guns N' Roses arrive quand même à participer à la bande originale d'Entretien avec un vampire, avec la reprise Sympathy for the Devil des Rolling Stones, en décembre. Paul Tobias, un ami d'Axl, remplace Gilby à l'insu du groupe.

Déclin et refonte (1995–2006)[modifier | modifier le code]

Slash.

Vient une longue période de déclin marquée par les frasques de certains membres du groupe et en particulier du chanteur Axl Rose. D'autres s'essayent à des projets parallèles comme Slash avec son groupe Slash's Snakepit (dans lequel œuvrent également Matt Sorum et Gilby Clarke) en 1995 ou Duff McKagan avec son album solo Believe in Me, fin 1993. La formation Neurotics Outsiders dans laquelle Duff (à la rythmique) et Matt se produisent sur scène avec Steve Jones (ex-guitariste des Sex Pistols) et John Taylor (ex Duran Duran) pendant l'été 1996. De ce premier bœuf au Viper Room de Los Angeles est tiré un album éponyme. C'est donc lors de la tournée Use your Illusion qu'Axl Rose décide de s'approprier le nom Guns N' Roses afin d'assurer la pérennité du groupe. Mis devant le fait accompli, et pour éviter la ruine du groupe, les autres membres acceptent. Cela reste un facteur important de leur séparation, mais pas l'unique car des divergences musicales sont également à la source du départ de Slash, Matt Sorum et Duff MacKagan. Ces derniers se réunissent en 2002 avec l'aide de Scott Weiland (chanteur, ex Stone Temple Pilots) et Dave Kushner (guitariste rythmique) pour fonder le supergroupe Velvet Revolver en 2003.

Axl s'entoure de différents musiciens pour sortir en novembre 1999 une nouvelle bande originale pour le film End of Days, intitulée Oh my God, un titre qu'il peaufine depuis deux ans. Voici ce qu'il en dit dans un communiqué de presse du 22 septembre 1999[Lequel ?][réf. nécessaire] : « la base musicale de la chanson a été écrite par Paul Huge il y a un peu plus de deux ans, Dizzy ayant écrit le thème musical du refrain. » Il affirme également que Duff et Matt « n'ont pas su voir le potentiel de la chanson et n'ont pas voulu l'explorer et encore moins l'enregistrer. » Quand Josh, Tommy et Robin ont entendu les démos, ils se sont « jetés » sur Oh My God. Axl remercie Arnold Schwarzennegger dans son communiqué pour sa considération. Les musiciens présents sur le titre sont donc, d'après Axl : Paul Huge, Gary Sunshine, Dave Navarro et Robin Finck. Le chanteur déclare aussi: « La partie de guitare de Robin a été écrite par Paul et par la suite manipulée par notre producteur, Sean Beavan. Robin n'a pas participé à l'écriture du morceau final mais était présent pour l'arrangement du titre. Toutes les paroles ont été écrites par moi-même. La programmation additionnelle (effets sonores) est de Stuart White[10]. »

Geffen fait paraître un double album live en 1999 intitulé Live Era: '87-'93 qui contient des chansons de GN'R enregistrées lors de différents concerts entre 1987 et 1993, puis en 2004 Greatest Hits. En 2001, Axl tente de relancer la machine mais ne fait que deux concerts : le 1er janvier à la House Of Blues de Las Vegas, puis au festival Rock in Rio 3 (15 janvier). Il y a quelques concerts en 2002, notamment à Hong Kong, au Leeds Festival et à Londres, et un point d'orgue aux MTV VMAs le 29 août. Une tournée américaine est programmée mais elle s'interrompt suite à des ventes de billets médiocres et plusieurs émeutes. Le groupe connaît des changements de formations jusqu'en 2006, ce qui perturbe les négociations pour les tournées et la finalisation d'un album annoncé depuis 1999.

Renouvellement (2006–2007)[modifier | modifier le code]

C'est en 2006 que le groupe fait un vrai retour, le Chinese Democracy World Tour débute le 12 mai 2006 à New-York pour quatre concerts complets au Hammerstein Ballroom. Seuls deux membres du groupe de l'époque Use your Illusion sont présents, Axl Rose et Dizzy Reed. On notera également qu'Izzy Stradlin participe à quelques concerts. De nombreuses personnalités se déplacent pour ces concerts marquant le grand retour du groupe, notamment Liam Gallagher d'Oasis, Lenny Kravitz ou encore Kid Rock, Dexter Holland du groupe Offspring, Fred Durst du groupe Limp Bizkit ou encore Lindsay Lohan, fan inconditionnelle du groupe. La tournée passe ensuite par l'Europe et les États-Unis, en repassant notamment à New-York pour un concert remarqué au Madison Square Garden, ainsi qu'à Las Vegas ou encore Cuba. La tournée 2006 comporte une série de 70 concerts et le groupe joue devant plus d'un million de personnes au total.[réf. nécessaire]

La tournée européenne de l'été 2006 se termine au POPB à Paris le 20 juin. Le concert de Zürich du 21 juin est annulé à la dernière minute car la femme de Brain, le batteur du groupe, accouche plus tôt que prévu. Il doit donc repartir aux États-Unis d'urgence et est remplacé par Frank Ferrer pendant environ deux semaines. Axl Rose est interrogé par la police suédoise et poursuivi en justice le 27 juin 2006, en rapport avec un incident survenu tôt le même jour ; il est arrêté à Stockholm pour conduite violente et dommages dans le salon de son hôtel. Il aurait insulté et mordu à la jambe un gardien de sécurité.[réf. nécessaire] À l'automne 2006, la formation confirme son départ en tournée à travers l'Amérique du Nord. Les dernières dates de tournée sont prévues pour le 16 janvier 2007. Les billets pour les concerts se vendent en seulement quelques minutes. Frank Ferrer est alors officiellement dans le groupe sans toutefois que Bryan Mantia ne soit renvoyé.

À l'été 2007, le groupe repart en tournée au Mexique puis en Océanie (Australie, Nouvelle-Zélande) ainsi qu'au Japon pour des concerts affichant une nouvelle fois complet. Le 28 juillet 2007, la formation Adler's Appetite, mettant en vedette Steven Adler, offre un concert en l'honneur du 20e anniversaire du disque Appetite for Destruction au Key Club, à Los Angeles. Dans un entretien, le batteur promet que tous les membres originaux seront présent à l'exception d'Axl Rose[réf. nécessaire]. Pour sa part, Steven explique avoir rencontré Axl Rose à Las Vegas et qu'il y a une possibilité qu'il soit présent. Finalement, le concert s'effectue sans Axl Rose et Slash. Izzy et Duff jouent sur Mr Brownstone puis Izzy reste pour trois autres titres, Tijuana Jail, Mama Kin et Paradise City.

Chinese Democracy (depuis 2008)[modifier | modifier le code]

Le groupe ne sort plus d’album studio depuis 1993. Dès 1995, Axl Rose commence à travailler sur un nouvel album, dont on apprendra le titre quelques années plus tard, Chinese Democracy. Depuis cette période, la sortie dans les bacs a été maintes fois annoncée et maintes fois repoussée. Avec un coût total estimé à plus de 15 millions de dollars[11] l'album est le deuxième plus cher de tous les temps derrière Invincible de Michael Jackson. On ne compte plus le nombre de collaborations de stars internationales dont le travail sera mis en suspens pour des raisons encore inconnues. Cet album fait couler énormément d'encre en dix ans environ de « fausses alertes » concernant sa sortie.

En 2006, Axl Rose promet la sortie prochaine de l'album. Selon un article[12] du magazine Rolling Stone, l'album aurait dû sortir le 21 novembre 2006. Fin 2006 une version démo d'une chanson issue de l'album fait son apparition sur le web. On[Qui ?] y retrouve notamment la collaboration de Brian May, guitariste de Queen. Axl Rose annonce le 15 décembre 2006 dans une lettre ouverte aux fans que Chinese Democracy, « l'album attendu depuis plus de dix ans, sortira le 6 mars 2007. » Il ajoute ensuite que cette date qu'il avance est provisoire, et qu'il n'est pas sûr de pouvoir tenir ses promesses, mais qu'il essaiera, autant que faire se peut, de respecter cette date, « pour honorer ses fans ». Une marque de sodas américaine, Dr Pepper, met au défi dans une lettre ouverte au groupe de sortir ce nouvel album avant la fin de l'année 2008. Si c'est effectivement le cas, Dr Pepper s'engage à offrir une canette à tous les américains, sauf les anciens guitaristes Slash et Buckethead. Axl Rose se dit « très surpris et heureux d'avoir le soutien de Dr Pepper. Désormais la date retenue pour la sortie de cet album est le 23 novembre 2008. » Depuis 2006, neuf chansons sont apparues sur le web, certaines dans différentes versions d'avancement. L'une d'elles, Better, a même failli servir pour une publicité pour Harley Davidson[13]. Parfois très industrielles, ces nouvelles chansons divergent totalement de l'orientation musicale du groupe entre 1986 et 1993. Malgré tout, cette nouvelle donne musicale sonne très moderne et originale. Une nouvelle chanson, Shackler's Revenge est sortie le 14 septembre 2008 sur le jeu vidéo Rock Band 2.

Le 22 octobre 2008, le 1er single Chinese Democracy est diffusée sur les radios américaines et anglaises. Chinese Democracy fait partie des chansons qui étaient apparues sur le web en 2006, mais la version finale est bien différente. Ce même jour, la date de sortie de l'album aux États-Unis est annoncée : 23 novembre. Le 22 novembre en France et le 23 novembre aux États-Unis, marquent la fin de l'attente, Chinese Democracy est enfin disponible. Bien que les critiques soient excellentes, l'album ne décolle pas pour autant : après une première semaine fructueuse, les ventes de l'album baissent de 78 % la deuxième. Axl Rose, lui, est introuvable et participe pendant ce temps à quelques discussions sur des forums de fans du groupe sous le pseudo de Dexter. Il s'est vendu à ce jour près de 5 millions d'albums. En février 2009, les Guns accueillent un nouveau membre: DJ Ashba, qui devient le nouveau guitariste soliste du groupe, avec évidemment Ron Thal déjà présent depuis 2006. En octobre 2009, le groupe annonce qu'il va partir en tournée en Asie, avant ensuite de confirmer une tournée mondiale. Le premier concert a lieu à Taipei (premier concert à Taïwan de l'histoire du groupe), puis la tournée asiatique passe par Séoul, Osaka et Tokyo. Le show de Tokyo est le plus long de l'histoire du groupe avec plus de h 40 de concert, et une setlist de plus de 30 chansons. La tournée continue avec 13 dates au Canada en janvier/février, puis passe ensuite par l'Amérique du Sud puis par l'Europe, cette tournée européenne s'achève sur un concert à Barcelone le 23 octobre 2010. À Paris, le groupe remplit une nouvelle fois Bercy, le 13 septembre 2010[14].

Début 2012, le groupe d'Axl Rose annonce une tournée française pour le mois de juin, comportant une date à Paris, Lyon, Montpellier, Toulon, Toulouse et Strasbourg, et font partie des têtes d'affiche du Hellfest 2012[15][réf. insuffisante]. Rose chute d'ailleurs lors du concert[16]. Le 14 avril 2012, Guns N' Roses est intronisé au Rock and Roll Hall of Fame où le groupe Green Day fait un discours en leur honneur. À cette occasion, le groupe original (à l'exception d'Axl Rose) se reforme et joue plusieurs chansons[17]. Le 31 octobre 2012, le groupe entame Appetite for Democracy (en), une série de 42 concerts en Amérique du Nord, Asie, Océanie, Moyen-Orient et Amérique latine marquant les 25 ans d'Appetite for Destruction et les quatre ans de Chinese Democracy. Cette tournée prend fin le 7 juin 2014. La captation du 21 novembre 2012 à la salle The Joint de Las Vegas, entièrement en 3D, sera diffusée en salles de cinéma et éditée en DVD et Blu-ray 3D. Il s'agit là de la première sortie vidéo d'un concert des Guns N' Roses depuis Use Your Illusion I et II en 1992.

Style musical[modifier | modifier le code]

La musique des Guns N' Roses est une fusion des genres punk rock, blues rock, heavy metal et rock and roll traditionnel. Une forte influence sur l'image et le son de Guns N' Roses vient du groupe finlandais Hanoi Rocks (le chanteur de ce groupe, Michael Monroe collabore à plusieurs reprises avec Axl). Rose déclare que le groupe est massivement inspiré par des groupes comme Queen, AC/DC, The Rolling Stones, et Rose Tattoo et que le son de Appetite for Destruction est influencé par AC/DC et Aerosmith. Slash, pour sa part, affirme avoir été prinicipalement inspiré par Brian May de Queen et Joe Perry d'Aerosmith[18].

Composition du groupe[modifier | modifier le code]

Au départ, Guns N' Roses était un groupe de cinq musiciens : Axl Rose (chant), Slash (guitare lead), Izzy Stradlin (guitare rythmique, chœurs), Duff 'Rose' McKagan (basse, guitares additionnelles, chœurs) et Steven Adler (batterie). Avec le temps, de nouveaux postes sont créés. Un clavier est ajouté en 1990 avec Dizzy Reed, Ensuite, en 1999, un autre clavier est ajouté avec Chris Pittman et finalement en 2000, un troisième guitariste, Buckethead, maintenant remplacé par Ron « Bumblefoot » Thal. Le groupe compte alors huit personnes.

Avant de commencer la tournée de 2002, Paul Tobias est remplacé par Richard Fortus mais Paul Tobias va demeurer dans l'entourage. Pendant la tournée mondiale 2006, Bryan Mantia quitte le groupe pour rejoindre sa femme qui vient d'accoucher. Depuis ce moment, Frank Ferrer est le batteur du groupe sans que toutefois Bryan Mantia n'ait officiellement quitté le groupe. Dans l'une de ses plus récentes interviews du magazine Guitar Part, Slash déclare : « Oui je sais, c'était ça le vrai Guns N' Roses, mais Axl ne comprend pas ça. Le groupe tel qu'il était à l'origine, c'était le produit des différentes personnalités et ça se ressentait dans notre musique[19]. » En avril 2008, Robin Finck quitte Guns N' Roses pour rejoindre son ancien groupe, Nine Inch Nails. Il est remplacé à partir de mars 2009 par DJ Ashba.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Guns N' Roses.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Metal - A Headbanger's Journey, DVD, ASIN B000FS9OZY (2005).
  2. (en) « Guns N' Roses releases first 'Chinese Democracy' single: Was it worth the wait? », Chicago Tribune,‎ 22 octobre 2008 (consulté le 22 octobre 2008).
  3. (en) « RIAA - Gold And Platinum: Top Selling Artists », RIAA (consulté le 8 octobre 2010).
  4. (en) Berelian, The Rough Guides to Heavy Metal, Rough Guides,‎ 2005 tome= (ISBN 978-1-84353-415-0), p. 143.
  5. (en) Slash, Anthony Bozza, Slash, Londres, HarperCollins,‎ 2007 (ISBN 978-0-00-725775-1).
  6. (en) « Guns N' Roses New Album Looms », sur SkyNews (consulté le 20 mars 2014).
  7. (en) « Appetite for Destruction – Guns N’ Roses », sur rock.amazingradios.com (consulté le 4 janvier 2015).
  8. (en) « Guns N Roses », sur Metalorgie (consulté le 4 janvier 2015).
  9. (en) « Appetite for Destruction », sur Sputnikmusic (consulté le 4 janvier 2015).
  10. « CHRONOLOGIE DE GUNS N' ROSES DE 1993 À AUJOURD'HUI », sur gnrfrance.net (consulté le 4 janvier 2015).
  11. (en) « The Most Expensive Album Never Made », sur New York Times,‎ 6 mars 2005 (consulté le 4 janvier 2015).
  12. (en) « Holy Eff! Guns N’ Roses’ Chinese Democracy Out November 21st? », sur Rollingstone.com,‎ 5 octobre 2006 (consulté le 4 janvier 2015).
  13. Site officiel de Guns N' Roses GunsNRoses.com
  14. « Guns N' Roses à Paris », sur metaltraveller.com,‎ 25 mars 2012.
  15. http://www.hellfest.fr/bands/497-guns-n-roses
  16. « VIDEO. Axl Rose chute en plein concert des Guns n'Roses au Hellfest », sur L'express,‎ 20 juin 2012 (consulté le 4 janvier 2015).
  17. (en) « Guns N' Roses reunites minus Axl Rose for Hall of Fame induction », sur dailymail.co.uk,‎ 15 avril 2012 (consulté le 25 mars 2014).
  18. (en) Stephen Thomas Erlewine, « Appetite for Destruction », sur Allmusic (consulté le 25 mars 2012).
  19. « Interview exclusive de Slash par J-L Horvilleur. »,‎ mai 2008 (consulté le 25 mars 2012).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Duff McKagan, It's so easy (and other lies), Simon & Schuster, 2011.
    Autobiographie de Duff McKagan.
  • Slash, Slash, autobiographie en collaboration avec Anthony Bozza, éditions Camion blanc, 2011.
  • (en) Steven Davis, Watch you bleed, traduit en français par Adrienne Bernardi sous le titre: Une saga américaine, éditions Camion blanc, octobre 2010
  • (en) Steven Adler, My Appetite for Destruction: Sex, and Drugs, and Guns N' Roses, autobiographie en collaboration avec Lawrence Spagnola, It Books, 2010. (ISBN 978-0061917110)
  • (en) Marc Canter, Reckless Road : Guns N' Roses and the making of Appetite for Destruction, 2007.
  • (en) Mick Wall, W. Axl Rose: The Unauthorised Biography, Sidgwick & Jackson, 2007.
  • (en) Mick Wall, Guns N’ Roses: The Most Dangerous Band In The World, Sidgwick & Jackson, 1991.
  • (en) Mick Wall, Star Trippin’ : the Best of Mick Wall 1985-91 : featuring: Led Zeppelin, Guns N' Roses, Bon Jovi, Black Sabbath, Deep Purple, Def Leppard, Mötley Crüe, Metallica, Iron Maiden & more!, M&G, Londres, 2006. (ISBN 978-0-9552780-0-6).
  • (en) Danny Sugerman, Appetite for Destruction : the days of Guns N' Roses, 1991.
  • Robert John, Guns N' Roses : the photographic history, 1993. Photos et vidéos inédites de Guns N'Roses sur le site du photographe Robert John
  • Nick Kent, L'Envers du rock, préface d'Iggy Pop, éditions Austral, 1996.
    Un chapitre est consacré à Guns N' Roses fruit d'une rencontre entre Izzy Stradlin et Nick Kent. Lors de la réédition de ce livre en 2006 aux éditions Naïve, ce chapitre a été supprimé.
  • Christian Lamet, Guns N' Roses 1985-1995, éditions La Sirène, 1995.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :