Gung Ho!

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gung Ho.

Gung Ho!

Titre original Gung Ho!: The Story of Carlson's Makin Island Raiders
Réalisation Ray Enright
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Studios
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre guerre
Sortie 1943
Durée 88 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Gung Ho![1] (titre complet en anglais : Gung Ho!: The Story of Carlson's Makin Island Raiders) est un film de guerre américain réalisé par Ray Enright et sorti en 1943. Le scénario en est basé sur le raid sur l'île Makin effectué par le 2° bataillon des Raiders du Corps des Marines des États-Unis en 1942.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La première réplique militaire à l'attaque japonaise de Pearl Harbor : un coup de main de marines américains sur une île, après un transport pénible à bord de sous-marins. Le temps du transport est l'occasion de présenter l'entraînement et les motivations diverses des Marines. Le coup de main effectué, les Marines ne restent pas sur l'île, mais rembarquent dans les sous-marins.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Entre fiction et histoire[modifier | modifier le code]

  • Quand le producteur Walter Wanger obtient les droits d'exploitation de l'histoire du raid sur Makin d'après le récit de LeFrançois, le Lieutenant Albert J Bolton, représentant la Navy, réclama qu'il n'y fût point fait mention de Carlson ni de son adjoint James Roosevelt[4]. Le scénario présente donc un personnage de fiction, le Colonel Thorwald, sans lui adjoindre de second. En revanche, deux personnages ne sont pas fictifs : le lieutenant d'origine grecque joué par J. Carrol Naish (en réalité John Apergis), ainsi que le sergent Victor "Transport" Maghikian qui survécut à la guerre. Certaines anecdotes du film ne correspondent pas à la réalité mais sont du cru de Carlson, à la demande de Wanger[5].
  • Comme pour beaucoup d'autres films à propos du corps des Marines, le tournage a eu lieu en partie au centre d'entraînement des Marines de San Diego et au Camp Pendleton avec des conseillers militaires et techniques du corps des Marines ; les Japonais sont joués par des figurants chinois ou philippins[6].
  • Quelques échos des méthodes peu orthodoxes de Evans Carlson se retrouvent dans le film, quand Thorwald ordonne que les officiers ne portent pas les insignes de leur rang et n'aient aucun privilèges pendant l'entraînement, le transport et la mission (« "I will eat what you eat and sleep where you sleep" ». Également, le moment de discussion du plan d'action par chaque homme de l'unité correspond aux "Gung Ho Sessions" inspirées des techniques de guérilla que Carlson avait observées en Chine.

Distribution[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le titre est en anglais, d'où les majuscules et la ponctuation avec l'exclamation sans espace. Cependant, cette expression américaine vient du chinois, cf Gung-ho.
  2. a et b Matthew Bernstein, Walter Wagner: Hollywood Independent, Minnesota Press, 2000, p. 442.
  3. (en) Gung Ho! sur l’Internet Movie Database
  4. Bernstein, Matthew Walter Wanger, Hollywood Independent University of Minnesota Press, 2000, p. 191.
  5. Bernstein, p. 192.
  6. (en) « 'Gung Ho!': The Story of Carlson's Makin Island Raiders (1943) » (consulté le 24 avril 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]