Gunaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gunaï ou Kurnaï (parfois orthographié Gunnaï ou Ganaï) est le nom d'une nation autochtone du sud-est de l'Australie dont le territoire occupait la plupart du Gippsland et une grande partie du versant sud des Alpes victoriennes actuels. Cette nation n'était pas en bons termes avec ses voisins, les nations Wurundjeri et Bunurong. Beaucoup de Gunaï se sont opposés très tôt à l'arrivée des Européens au cours des années 1800, entraînant de nombreuses confrontations entre Européens et Gunaï.

Structure et Clans[modifier | modifier le code]

Les Gunaïs étaient composés de cinq clans majeurs:

  • les Bratowooloongs dans le Sud du Gippsland. De Cap Liptrap et Tarwin Meadows Est à l'embouchure de la Merriman Creek; à l'intérieur, jusqu'aux environs de Mirboo; vers Port Albert et la Péninsule Wilsons.
  • les Brayakuloongs autour de la ville actuelle de Sale. Étangs de Providence, rivières Avon et Latrobe, à l'ouest du lac Wellington et des monts Baw Baw et Howitt.
  • les Brabuwooloongs personnes dans le centre du Gippsland. Rivières Mitchell, Nicholson et Tambo, au sud aux environs de Bairnsdale et Bruthen.
  • les Tatungoloongs près de Lakes Entrance sur la côte. Le long de Ninety Mile Beach et des lacs Victoria et Wellington: du sud-ouest de Lakes Entrance à l'embouchure de la Merriman Creek, également sur l'île du lac King.
  • les Krauatungalungs près de la Snowy River. De cap Everard (Point Hicks) à Lakes Entrance; autour des rivières Cann, Brodribb, Buchan et Snowy; à l'intérieur des terres à proximité de la Black Mountain.

La nation Gunaï était bordée par le peuple Bidawal à l'est autour Cann River et de Mallacoota. la nation Kulin occupait les terres à l'ouest, où s'élève maintenant la ville de Melbourne.

Des traces d'occupation humaine à Cloggs Cave, près de Buchan, ont été datées de 17 000 ans.

Langues[modifier | modifier le code]

Les habitants de la région parlaient différents dialectes étroitement liés entre eux.