Gun Carrier Mark I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mark I.
Mark I
Canon automoteur Mark I en 1918.
Canon automoteur Mark I en 1918.
Caractéristiques générales
Équipage 4
Longueur 9,75 m
Largeur 4,12 m (Male) / 4,30 m (Female)
Hauteur 2,41 m
Masse au combat 28,45 t (Male) / 27,43 t (Female)
Blindage et armement
Blindage 6 mm - maxi 12 mm
Armement principal 1 canon de 6 pouces
Mobilité
Moteur 6 cylindres en ligne Daimler
Puissance 106 ch (78 kW)
Vitesse sur route 5,95 km/h
Puissance massique 3,7 à 3,9 ch/tonne
Autonomie 37,8 km

Gun Carrier Mark I est le premier canon automoteur de l'histoire. C'est un char britannique utilisé durant la Première Guerre mondiale.

Développement[modifier | modifier le code]

En 1916, dans le cas d'une percée anglaise dans la Somme avec les Mark I, l'artillerie auraient de la difficulté à suivre l'avancée des troupes. Toute offensive réussie serait donc en danger de décrochage immédiatement. Pour résoudre ce problème, le major Gregg, a proposé de construire une artillerie mécanisée, utilisant le châssis du Mark I. La production d'un prototype a été approuvé le 5 juin 1916, la conception proprement dit a commencé en juillet. Le premier prototype est prêt à participer au conflit le 3 mars 1917. Une cinquantaine de véhicules sont construits à Leeds. Les livraisons à l'armée ont commencé en juin 1917.

Description[modifier | modifier le code]

Le véhicule ne ressemblait guère au Mark I. Le châssis restait très bas, presque à plat. À l'arrière une superstructure rectangulaire recouvrait le moteur Daimler 105 chevaux. Quatre hommes d'équipage, le commandant, un mécanicien et deux tireurs. L'avant était un espace ouvert avec un canon de campagne de 5 pouces ou d'un obusier de 6 pouces.

En théorie, le canon de campagne pouvait être tiré à partir du véhicule ; en réalité l'obusier pouvait être ainsi utilisé. Alternativement, les canons pouvaient être déchargés avec une grue pivotante assisté par deux tambours d'enroulement entraîné par le moteur. Au-dessus de l'avant du châssis piste de chaque côté il y avait une cabine blindée pour le conducteur sur la gauche et le freineur sur la droite.

Opération et histoire[modifier | modifier le code]

En juillet 1917, 24 véhicules arrivent sur le front, probablement aucun d'eux n'a jamais tiré un coup. Comme cette percée ne s'est jamais concrétisé, les véhicules ont finalement été utilisé pour l'approvisionnement.

Variantes[modifier | modifier le code]

Tank grue en 1917 vers Cambrai.

Deux véhicules, avec une série de cinquante modules ont été achevés comme transporteurs d'armes à feu.

Il y avait un projet pour un transporteur Gun Mark II. Au début de 1917, une maquette en bois a été faite d'un type amélioré, portant le canon à l'arrière. Un prototype réel a été en partie construit, mais jamais terminé, le seul résultat du projet étant que le type d'origine est désormais connue sous le nom Gun Transporteur Mark I.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]