Gulf Railway

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Gulf Railway (en français : « Chemin de fer du Golfe ») est un projet ferroviaire international impliquant les six États du Conseil de coopération du Golfe : l'Arabie saoudite, Oman, le Koweït, Bahreïn, les Émirats arabes unis et le Qatar.

Il consiste en construction, à l'horizon 2017, d'une ligne ferroviaire à voie unique d'une longueur de 1 940 km, longeant la côte occidentale du golfe Persique en allant de Koweït (depuis la frontière irako-koweïtienne en venant probablement de Bassorah) à Mascate, tout en reliant entre elles toutes les capitales et autres villes importantes de la région.

Le projet est évalué à 25 milliards de $US.

Matériel[modifier | modifier le code]

La ligne ne sera pas électrifiée (dans l'immédiat). On prévoit donc l'utilisation de locomotives Diesel pour assurer la traction des convois, avec une pointe de 200 km/h.

Tracé[modifier | modifier le code]

Ainsi, selon le projet, après la ville de Koweït, il devrait desservir successivement :

À partir de cette dernière ville, la ligne doit se séparer en deux embranchements :

  1. le premier, empruntant une deuxième infrastructure parallèle à la chaussée du roi Fahd passerait par la capitale du Bahreïn, la ville de Manama, franchirait de nouveau le golfe de Bahreïn par le pont de l'Amitié Qatar-Bahreïn (actuellement en construction) pour desservir le Qatar et sa capitale, Doha et poursuivre vers le sud afin de rejoindre le second tronçon.
  2. le deuxième longerait le golfe de Bahreïn et rejoindrait le premier embranchement au sud-ouest du Qatar.

La ligne ainsi réunifiée poursuivrait sa course vers l'est en passant par :

Après son arrivée à Mascate, cette liaison serait susceptible d'être prolongée vers le port omanais de Salalah, voir même vers le Yémen avec le port d'Aden et la capitale Sanaa[1].

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]