Gujin tushu jicheng

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gujin tushu jicheng
Image illustrative de l'article Gujin tushu jicheng

Auteur Chen Menglei
Genre encyclopédie
Version originale
Titre original Qinding Gujin tushu jicheng
Langue originale chinois
Pays d'origine Chine
Date de parution originale 1726-1728
Version française

Gujin tushu jicheng (chinois 古今圖書集成), ou Qinding Gujin tushu jicheng, la Grande Encyclopédie impériale illustrée des temps passé et présent, est une encyclopédie chinoise, dont les sources sont des livres anciens et modernes (de la dynastie Zhou dans l'Antiquité jusqu'au xviie siècle[1]). La première version est publiée en 1726-1728.

L'encyclopédie comprend 10 040 chapitres et 5 020 fascicules et compte cent millions de caractères sur 852 408 pages.

L'encyclopdie est l'œuvre de Chen Menglei, qui en débute la rédaction en 1706. Pris dans une querelle de succession dynastique et un complot, le nom de Chen Menglei a été effacé de l'édition officielle et l'ouvrage a été attribué à un simple correcteur, Jiang Tingxi[2].

Une autre œuvre publiée à cette époque est le Dictionnaire de caractères de Kangxi.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Endymion Wilkinson, Chinese History: A Manual, Harvard University, 2000, p. 605. [lire en ligne]
  2. Alain Rey, Miroirs du monde, une histoire de l'encyclopédisme, Fayard, 2007, 264 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :