Guit-guit émeraude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Guit-guit émeraude

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Guit-guit émeraude mâle

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Thraupidae

Genre

Chlorophanes
Reichenbach, 1853

Nom binominal

Chlorophanes spiza
(Linnaeus, 1758)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC 3.1 : Préoccupation mineure

Le Guit-guit émeraude, aussi appelé Chlorophane émeraude, Sucrier vert[1] ou Guit-guit vert (Chlorophanes spiza) est une espèce de petit passereau de la famille des Thraupidae. C'est la seule espèce du genre Chlorophanes.

Répartition[modifier | modifier le code]

Son aire de répartition va du sud du Mexique, et s'étend jusqu'au Brésil au sud, et à l'île de Trinidad à l'est.

Habitat[modifier | modifier le code]

C'est un habitant des forêts humides ou marécageuses des zones tropicales ou subtropicales du continent américain. Il vit à une altitude variant du niveau de la mer jusqu'à 1 600 m. On peut aussi le trouver dans des zones où la forêt a été dégradée par la présence humaine[2].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après Alan P. Peterson, cet oiseau est représenté par sept sous-espèces :

  • Chlorophanes spiza argutus (Bangs & Barbour, 1922) ;
  • Chlorophanes spiza axillaris (Zimmer, 1929) ;
  • Chlorophanes spiza caerulescens (Cassin, 1865) ;
  • Chlorophanes spiza exsul (Berlepsch & Taczanowski, 1884) ;
  • Chlorophanes spiza guatemalensis (P. L. Sclater, 1861) ;
  • Chlorophanes spiza spiza (Linnaeus, 1758) ;
  • Chlorophanes spiza subtropicalis (Todd, 1924).

Statut et préservation[modifier | modifier le code]

Femelle

L'UICN estime que l'aire de répartition de cette espèce avoisine les 8 000 000 de km², et bien que la population mondiale n'ait pas été estimée, le Guit-guit vert a été classé par cet organisme dans la catégorie LC (préoccupation mineure).

Philatélie[modifier | modifier le code]

Plusieurs états ont émis des timbres à l'effigie de cet oiseau (voir quelques exemples sur cette page): les Grenadines en 2007, Guyana en 1997, Palaos en 1999, Saint-Vincent-et-les-Grenadines en 1998, le Suriname en 1977, Trinité-et-Tobago en 1990, 1996 et 1997.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Liens et références[modifier | modifier le code]

Photos et vidéos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Genre Chlorophanes[modifier | modifier le code]

Espèce Chlorophanes spiza[modifier | modifier le code]