Guiortché Pétrov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Guiortché Pétrov

Guiortché Pétrov (bulgare : Гьорче Петров, macédonien : Ѓорче Петров), né Georgi Petrov Nikolov le 2 avril 1865 et mort le 28 juin 1921, était un des chefs de l'Organisation révolutionnaire intérieure macédono-andrinopolitaine (IMARO), qui luttait pour l'autonomie de la Macédoine, qui faisait partie jusqu'en 1912 de l'Empire ottoman.

Guiortché Pétrov est né à Prilep, ville aujourd'hui située en République de Macédoine, et a étudié à Plovdiv, en Bulgarie. Il a ensuite travaillé en tant qu'instituteur dans plusieurs villes macédoniennes. En 1896, il rejoint l'Organisation révolutionnaire intérieure macédono-andrinopolitaine[1],[2]. Avec Gotsé Deltchev, il écrit la charte et le règlement de l'organisation[3]. De 1897 à 1901, il représente le mouvement à Sofia. Il désapprouve l'Insurrection d'Ilinden, qui a lieu en 1903, mais conduit tout de même une offensive contre l'armée ottomane[4].

De 1905 à 1908, il reprend son poste de représentant à Sofia. En 1908, lors de la Révolution des Jeunes-Turcs, il publie le magazine Unité culturelle à Thessalonique. Pendant les Guerres balkaniques, qui ont lieu de 1912 à 1913, il est volontaire dans le corps macédono-andrinopolitain[5], et pendant la Première Guerre mondiale, il est président du comité régional de Bitola, puis travaille pour l'occupant bulgare en Macédoine du Vardar, et devient enfin maire de Drama, en Macédoine grecque[6].

Après la guerre, il continue à militer pour les droits des Macédoniens et garde des liens avec des politiciens bulgares, ce qui déplaît à l'Organisation révolutionnaire intérieure macédono-andrinopolitaine. Il est finalement assassiné en 1921 par un membre de l'organisation[7].

Son nom a été donné à une municipalité de Skopje, la capitale de la République de Macédoine.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Margarita Aleksieva, Some Great Bulgarians, Sofia Press,‎ 1972, p. 157
  2. (en) Oswald Ashton et Wentworth Dilke, Margaret S. Dilke, Recollections of the National Liberation Struggles in Macedonia, Mosaic Publicationss,‎ 1984, p. 13
  3. (en) Raymond Detrez, Historical Dictionary of Bulgaria, Lanham, Scarecrow Press,‎ 1997 (ISBN 978-0-8108-3177-3, LCCN 96033921), p. 106
  4. Mémoires, Guiortché Pétrov, pages 167-168
  5. Александър Гребенаров. 86 години от смъртта на Гьорче Петров
  6. Николов, Борис Й. Вътрешна Македоно-Одринска революционна организация. Войводи и ръководители. биографично-библиографски справочник. София 2001, с. 128 (Nikolov, Boris. Internal Macedonian-Adrianople Organization. Voivodes and Leaders. Biographical and Bibliographical Reference Book. Sofia 2001, p. 128).
  7. Василев, Васил. Правителството на БЗНС, ВМРО и българо-югославските отношения, София 1991, с. 101-104. (Vasilev, Vasil. The Government of BANU, IMRO and the Bulgarian-Yugoslav relations, Sofia 1991, p. 101-104)