Guillaume X de Poitiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guillaume X et Guillaume de Poitiers.
Guillaume X d'Aquitaine
La mort de Guillaume X.
La mort de Guillaume X.
Titre
Duc d'Aquitaine
11261137
Prédécesseur Guillaume IX
Successeur Aliénor
Comte de Poitiers
(Guillaume VIII)
11261137
Prédécesseur Guillaume VII
Successeur Aliénor
Biographie
Dynastie Ramnulfides
Date de naissance 1090
Lieu de naissance Toulouse
Date de décès 9 avril 1137
Père Guillaume IX d'Aquitaine
Mère Philippa de Toulouse
Enfant(s) Aliénor
Pétronille
Guillaume Aigret

Guillaume X de Poitiers Guillaume X de Poitiers
Ducs d’Aquitaine
Comtes de Poitiers

Guillaume X de Poitiers[1], dit le Toulousain ou le Saint, né en 1099 à Toulouse et mort le 9 avril 1137, est le dernier des comtes de Poitiers de la dynastie des Ramnulfides. Il règne de 1126 à 1137, sous le nom de Guillaume VIII comme comte de Poitiers et sous celui de Guillaume X comme duc d’Aquitaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Guillaume le Troubadour, auquel il succède, et de Philippa, fille du comte de Toulouse Guillaume IV.

Il s’allie contre la Normandie au comte d’Anjou Geoffroy le Bel. Tranquille sur sa frontière nord, il doit par contre longtemps guerroyer au sud pour contraindre son vassal d’Aunis, Isembert de Châtelaillon.

Mal inspiré, il soutient avec le légat Girard d’Angoulême l’antipape Anaclet II, pendant cinq ans, à partir de 1130 et jusqu’à une entrevue avec Bernard de Clairvaux au château de Parthenay.

Il meurt le 9 avril 1137, jour du Vendredi saint, au cours d’un pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle et prie dans ses dernières volontés son ami le roi de France Louis VI le Gros de bien vouloir consentir à marier son fils Louis à sa fille aînée, Aliénor.

Il devient, à la fin du Moyen Âge, un personnage de légende, en partie confondu avec Guillaume de Gellone et saint Guillaume de Maleval, à l’origine de l’ordre des Guillemites.

Unions et descendance[modifier | modifier le code]

Il épouse en 1118 ou en 1121, Aénor de Châtellerault, fille d'Aymeric Ier. De cette union, naissent trois enfants :

En secondes noces, il épouse Emma de Limoges, fille du vicomte Adémar III dit le Barbu (mort en 1139), et veuve de Bardon de Cognac.

Articles connexes[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sa généalogie sur le site Medieval Lands