Guillaume Sanche de Gascogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Guillaume Sanche (Guilhem-Sants) (° vers 950 - † 996), succède à son frère Sanche–Sanche, mort sans héritier, à la tête de la Gascogne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est issu de la famille Sanche, qui règne depuis le début du Xe siècle au moins sur la partie occidentale de la Gascogne.

Son mariage avec Urraca resserra les liens avec les pays du versant sud des Pyrénées. Il vit vers 970-980 ses états s’agrandir également vers le nord, de l’Agenais et surtout du comté de Bordeaux. Il aurait défait les Vikings à la bataille de Taller dans les Landes vers 988[1],[2]. Bien que l’absence ou le caractère particulier des documents conservés ne permette guère de mesurer la portée de son action ailleurs que dans le domaine religieux, il est manifeste que son règne a été décisif pour la réorganisation et le renouveau de la Gascogne. On peut du reste penser que c’est par cette volonté que s’explique en partie le nombre d’abbayes - une dizaine - fondées par lui et par Urraca : on sait en effet que les foyers d’intense vie spirituelle que sont les monastères ont toujours été, et en particulier à cette époque, des centres très actifs de vie économique et de vie culturelle, et qu’ils ont donc certainement apporté une aide considérable au comte dans la réalisation de ses desseins.

Union et descendance[modifier | modifier le code]

Il épouse Urraca, sœur du roi Sanche III de Navarre, et en a cinq enfants :

C'est sous son règne et celui de ses fils Bernard Guillaume et Sanche Guillaume que la dynastie atteindra son apogée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire de l'Europe et de la Méditerranée
  2. HISTOIRE DE LA GASCOGNE

Voir aussi[modifier | modifier le code]