Guillaume Séchet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Guillaume Séchet

Naissance 1969
Versailles (France)
Nationalité Française
Champs Météorologie

Guillaume Séchet, né en 1969 à Versailles, est un météorologiste français[1], présentateur météo et créateur de sites Internet[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Titulaire d'une maîtrise de géographie et physique obtenue en 1993, Guillaume Séchet est formé à Météo-France (CNED) en 1994 avant d'obtenir un DESS en sciences de l’environnement à l'université du Québec à Montréal (Canada) en 1995[3].

En 2004 [4], il crée le site meteo-paris.com meteo-chamrousse.com. Au départ, ces sites diffusaient en direct les données de ses stations météo, puis, de nombreux autres services ont rapidement été proposés (prévisions expertisées). À partir de 2007, d'autres sites météo par villes sont développés[5].

Jusqu'en juillet 2007, il est prévisionniste et présentateur météo[6] sur La Chaîne météo. Il y réalise et présente entre autres, de mai 1999 à juillet 2007, la rubrique quotidienne De temps antan. Après 11 ans de collaboration (1996-2007), il démissionne de La Chaîne météo et étend ses sites météo par villes.

Possédant ce qu'il présente comme une banque de données unique en France, il devient l'un des spécialistes des événements climatiques en France depuis 1850[7],[8] et réalise plusieurs ouvrages.

De 2008 à 2009, il est météorologiste à MeteoNews et collabore à la réalisation de la météo pour plusieurs journaux, tels Le Monde, Le Dauphiné Libéré, Le Progrès de Lyon, La Voix du Nord, L'Essentiel (Luxembourg), L'Est Républicain, La Liberté de l'Est, et la météo de TV5[6].

À partir de l'été 2009, il présente les bulletins météorologiques sur la chaîne d'information en continu BFM TV, d'abord en alternance avec Philippe Verdier pendant le congé maternité de Sandra Larue[9], puis en tant que remplaçant permanent suite au retour de cette dernière en février 2010[10].

En 2011, il crée sa société Météo-Villes[11].

En 2012, Meteo-villes.com couvre les prévisions météo pour toutes les communes françaises. Cette année là, il est chroniqueur au site d'actualité Le Huffington Post[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guillaume Séchet, Ma météo au jour le jour, éditions Minerva,‎ 30 septembre 2001, 136 p. (ISBN 978-2830706314)
  • Guillaume Séchet, Quel temps ! : chronique de la météo, de 1900 à nos jours, éditions Hermé,‎ 16 avril 2004, 288 p. (ISBN 978-2866653958)
  • Guillaume Séchet, Y'a plus de saison ! : Chronique des grandes variations climatiques et phénomènes extrêmes, éditions Aubanel,‎ 18 septembre 2008, 221 p. (ISBN 978-2700604832)
  • Emmanuel Le Roy Ladurie et Guillaume Séchet, Histoire humaine et comparée du climat : le réchauffement de 1860 à nos jours, t. 3, Paris, éditions ayard,‎ 28 janvier 2009, 460 p. (ISBN 978-2213635316)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Guillaume Séchet : « la crainte d'une catastrophe majeure » », sur le site internet du quotidien Direct Matin,‎ 29 oct 2012 (consulté le 9 novembre 2013).
  2. a et b « Guillaume Séchet », sur Le Huffington Post (consulté le 9 novembre 2013).
  3. Y’a plus de saison ! par Guillaume Séchet sur La Plume Littéraire
  4. (fr) Whois du nom de domaine www.meteo-paris.com[1]
  5. Frédéric Decker, « Entrevue avec Guillaume Séchet, météorologiste, auteur du livre "Quel temps!" », Météoblog,‎ 16 septembre 2007 (consulté le 22 décembre 2011).
  6. a et b (fr) « Guillaume Séchet » sur meteo-paris.com, consulté le 27 juillet 2009
  7. (fr) Mathieu Régnier, « Ah, ma bonne dame… quel climat ! » sur MediaTerre, 22 décembre 2008
  8. (fr) Chronique météo de 1850 à nos jours [2]
  9. (fr) Maxime Klaus, « Guillaume Séchet : "La météo, c’est toute ma vie et c’est une passion qui ne m’a jamais quitté !" » sur previ-ouest.fr, juillet 2009
  10. (fr) Damien D., « BFM TV : Sandra Larue de retour à la météo le 1er février », sur telesphere.fr,‎ 25 janvier 2010
  11. (fr)Fiche sur societe.com [3]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]