Guillaume Michel Jérôme Meiffren Laugier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Guillaume Michel Jérôme Meiffren de Laugier, baron de Chartrouse (1772-1843)

Maire d'Arles (1824-1830), député et conseiller général (1829-1834), restaurateur des monuments romains de la ville d'Arles, botaniste et ornithologiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guillaume, Michel, Jérôme, Meiffren de Laugier, dit Guillaume de Chartrouse, est né à Arles en 1772.

Pendant la Révolution, il est engagé dans le régiment des Allobroges. Toutefois c'est avant tout un propriétaire terrien. Il s'occupe ainsi de botanique et d'ornithologie dans sa terre de Chartrouse érigée en baronnie en 1811 et possède également, en Camargue, le domaine du Grand Badon, et celui du Grand Paty.

Anobli par Napoléon Ier sous le nom de baron de Chartrouse, il se rallie à la Restauration en 1814-1815.

Le Baron de Chartrouse est maire de la ville d'Arles de 1824 à 1830 ainsi que député et conseiller général de 1829 à 1834. Lors de son mandat de maire, il se révèle un administrateur conscient de l'importance du patrimoine historique municipal. Il entreprend le déblaiement de l’amphithéâtre dès 1824 et du théâtre antique, l'organisation des musées et de la bibliothèque et les premiers fondements du théâtre municipal. On lui doit également des travaux d'équipement importants : programme routier (routes de Salon et de Nîmes) et approfondissement du canal d’Arles à Bouc pour assainir la vallée du Rhône sur sa rive gauche.

Il mérite d’être dénommé le restaurateur des monuments antiques, tant son action dans le déblaiement des monuments antiques a été déterminante. C'est par l'exemple lui qui décide à partir de 1822 de faire classer et fouiller les vestiges du Théâtre d'Arles où l'on avait découvert la fameuse Vénus d'Arles aujourd'hui au Louvre.

Il fait paraître, avec Coenraad Jacob Temminck (1778-1858), son Nouveau Recueil de Planches coloriées d'Oiseaux de 1820 à 1839. Cet ouvrage de grand format, rare et cher, décrit environ huit cents espèces d'oiseaux par six cents planches. On considère que c'est Temminck, directeur du Rijksmuseum van Natuurlijke Historie de Leyde, l'auteur de la partie scientifique de l'ouvrage et les espèces nouvelles qui y sont décrites lui sont attribuées[1].

Il décède en 1843 dans sa ville natale.

Note[modifier | modifier le code]

  1. Cité par Barbara Mearns et Richard Mearns (1988). Biographies for Birdwatchers: The Lives of Those Commemorated in Western Palearctic Bird Names, Academic Press (Londres) : p. 375. (ISBN 0-12-487422-3)