Guillaume Ier de Bade-Bade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guillaume Ier.
Portrait de Guillaume Ier de Bade-Bade.

Le margrave Guillaume Ier de Bade-Bade (en allemand, Wilhelm I von Baden-Baden) (né à Baden-Baden le 30 juillet 1593 et y décédé le 22 mai 1677) fut régent du margraviat de Baden-Baden.

Famille[modifier | modifier le code]

Guillaume Ier de Bade-Bade est le fils aîné du margrave Édouard Fortunatus de Bade-Bade et de Maria von Eicken.

Il épousa en premières noces, le 13 octobre 1624 la princesse Marie von Hohenzollern-Hechingen (décédée le 2 juin 1640), fille du prince Jean Georges de Hohenzollern-Hechingen. De leur union sont nés :

En deuxièmes noces, Guillaume Ier épousa, en 1650, la comtesse Maria Magdalena von Öttingen (* 1619 ; † 31 août 1688), fille du comte Ernst von Oettingen-Katzenstein. De leur union sont nés :

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a été conseiller, maréchal général de camp des armées, juge à la chambre impériale de Spire (Rhénanie-Palatinat), membre du conseil secret et gardien de l'Ordre de la Toison d'or. Il a aussi été le précepteur du comte Louis-Guillaume de Bade-Bade son petit-fils qui lui, fut instruit par son tuteur l'Archiduc Albert d'Autriche.

Son règne débuta en 1622 après la victoire du chef de la ligue catholique Jean Serclaes de Tilly, victoire remportée le 6 mai 1622 sur le margrave Georges Frédéric de Baden-Durlach. Dans son margraviat Guillaume de Bade fit la chasse aux sorcières, de 1626 à 1631. 244 personnes, dont la majeure partie furent des femmes accusées de sorcelleries, 231 d'entre elles furent condamnées et exécutées. Guillaume perdit ses possessions au profit de Gustave Corne, il les recouvrit le 30 mai 1635 lors des signatures des Paix de Prague et Paix de Westphalie le 24 octobre 1648.

Guillaume de Baden-Baden appartenait à la première branche de la maison de Bade elle-même issue de la première branche de la maison de Zähringen. Il appartint à la lignée des Baden-Baden dite lignée Bernardine, cette lignée s'éteignit en 1771.