Guidonnage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le guidonnage est un phénomène vibratoire qui se produit sur les véhicules à deux roues alignées (motos, vélos), par définition munis d'un guidon.

En raison de diverses causes qui peuvent se conjuguer (accord des suspensions, jeux dans les articulations, etc.), le guidon du véhicule se met à osciller violemment à droite et à gauche, pouvant désarçonner le pilote. Toute tentative du pilote pour annuler le guidonnage ne fait que l'aggraver, car le temps de réaction du pilote est tel qu'il agit pour contrer le mouvement du guidon au moment où celui-ci repart déjà dans l'autre sens.

La méthode de base pour contrer le guidonnage est la conception d'une géométrie saine et un bon entretien, mais il est possible d'ajouter des artifices pour limiter les guidonnages :

Causes de guidonnage[modifier | modifier le code]

  • roue voilée ou avec un faux-rond
  • pneu défectueux ou usé irrégulièrement
  • mauvaise répartition des masses (arrière trop chargé)
  • roue non équilibrée
  • rayons non tendus
  • jeu dans la direction
  • fourche desserrée
  • présence d'anticrevaison
  • pneu mal monté
  • reprise de contact brutal de la roue avant avec le sol
  • revêtement routier défectueux (bosselé ou rainuré)
  • jante avant mal équilibrée
  • turbulences du pilote agissant sur un bagage situé sur le porte-bagages arrière (top case)

Liens externes[modifier | modifier le code]