Guido Marzulli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Guido Marzulli

Nom de naissance Guido Marzulli
Naissance 8 juillet 1943
Bari, (Italie)
Nationalité italien Drapeau de l'Italie
Activités Artiste peintre
Mouvement artistique Réalisme

Guido Marzulli est un peintre italien contemporain, né le 8 juillet 1943 à Bari, dans la région des Pouilles, dans le sud de l'Italie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il gioco della cagnetta

Guido Marzulli fréquente, encore jeune garçon, l’atelier de son père Michele Marzulli (lui-même poète) et de sa mère Rosa Tosches Marzulli (qui étaient, tous deux, d'habiles peintres)[1].

Il commence très tôt sa formation artistique en participant assidûment aux réunions qui se déroulent dans le salon littéraire et artistique de la maison familiale, fréquentée par les meilleurs poètes et peintres des Pouilles.

À Bari, il passe son adolescence et termine ses études universitaires.

En 1970 il part pour Rome, où il se marie. Ici et en voyageant pour l'Europe il poursuit sa formation artistique, en étudiant les œuvres des grands artistes du passé (en particulier, Titien, Goya, Rembrandt, les Macchiaioli et les peintres de l'Impressionnisme).

Il obtient divers prix, notamment en 1990 la médaille d’or de la Biennale de Rome G. Tortelli[2],[3].

En début des années 1990, sa palette devient plus soft avec la recherche des gris et une combinaison plus douce de couleurs et demi-teintes.

En 1991, il part pour Milan, où il s’établit avec sa famille. Toutefois il continue à peindre aussi dans sa résidence d’été à Santa Severa (Rome).

Il est un représentant du réalisme contemporain.

Ses œuvres sont le résultat de ce qu’il voit dans la réalité quotidienne, à travers le filtre de ses sentiments personnels et les souvenirs de sa vie.

Sa peinture est figurative et il peint, avec un langage franc et une sensibilité chromatique, des paysages urbains animés, des scènes de la vie quotidienne, des marchés de quartier, des figures et des portraits.

Son attention est surtout tournée à la figure humaine, qui est toujours présente dans ses peintres et qu’il interprète avec sensibilité et équilibre de composition.

Ses tableaux recomptent sans besoin d'intermédiaires.

Musées[modifier | modifier le code]

Les musées de Bari, sa ville natale, (Pinacoteca Provinciale di Bari), de Latina (Galleria Civica d’Arte Moderna e Contemporanea di Latina)and de Foggia (Museo Civico e Pinacoteca Comunale di Foggia) conservent ses œuvres dans leurs collections permanentes.

Une collection de photographies de plusieurs de ses tableaux et les notices biographiques sur son œuvre figurent dans les dossiers de documents relatifs à cet artiste dans les archives bio-iconographiques du Bureau de surveillance de la Galerie nationale d'art moderne et contemporain à Rome, dépendant du ministère des Biens culturels d'Italie[4],[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L' Arte nel DNA (DVD Ed. Roma 1994 - Ed. Roma 2006)
  2. Dizionario Universale Comanducci,
  3. Archivio Comanducci,
  4. Guido Marzulli - Archivi del Novecento Roma
  5. Archivio Soprintendenza GNAM - Roma

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dizionario enciclopedico internazionale d'arte moderna e contemporanea, ed. Ferrara, Alba, 2003, p. 503.
  • Annuario d'arte moderna artisti contemporanei, éd. Napoli, Acca, in Arte Editrice s.r.l., 2003. p. 513, (ISBN 8-88872-100-2)
  • Annuario COMED guida internazionale delle belle arti, éd. Milano, Comed, 2004, p. 196, (ISBN 8-89000-408-8)
  • Catalogo dell'Arte Moderna - Gli Artisti Italiani dal Primo Novecento ad Oggi - . Ed. Milano, Giorgio MONDADORI, 2009. N.45, sez.II "p" 280, sez.III "p" 100. (ISBN 978-88-6052-245-0).

Liens externes[modifier | modifier le code]


Sur les autres projets Wikimedia :