Guido Calabresi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Guido Calabresi (né en 1932 à Milan, Italie - ) est un juriste américain et juge à la cour d'appel pour le Second Circuit. Ancien doyen de la faculté de Droit de Yale aux États-Unis, où il est également professeur depuis 1959. Calabresi est considéré, avec Ronald Coase, Richard Posner et Henry Manne, comme un des fondateurs de l'analyse économique du droit (ou « Law & Economics »).

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est un des fils du cardiologue Massimo Calabresi et de la spécialiste de littérature européenne Bianca Maria Finzi-Contini [1]. La famille Calabresi a immigré aux États-Unis pour des raisons politiques en 1939 et obtenu la nationalité américaine en 1948. Guido Calabresi est marié à Anne Gordon Audubon Tyler (anthropologue) et a eu trois enfants, Anne Calabresi Oldshue, psychiatre, Massimo Franklin Tyler Calabresi, journaliste et Bianca Finzi-Contini Calabresi.

Formation[modifier | modifier le code]

Guido Calabresi reçoit un B.S. degree (« summa cum laude », plus haute distinction possible) de la faculté de Yale en 1953, étant reçu premier au cours de sciences économiques (choix qui aura toute son importance dans ses recherches ultérieures). Il est alors choisi pour être un « Rhodes Scholar » (bourse universitaire très prestigieuse), étudiant au Magdalen College à Oxford et à l'université d'Oxford où il obtient un B.A. avec les honneur en 1955. Il reçoit son doctorat de droit (LL.B.) de Yale en 1958, en étant toujours premier de sa classe, il est alors aussi un membre du comité éditorial de la « Yale Law Review ». Il obtient ensuite le poste de clerc de Justice auprès du juge à la Cour suprême Hugo Black entre 1958 et 1959.

Carrière[modifier | modifier le code]

Calabresi devient membre de la Faculté de droit de Yale après son passage au poste de clerc, et y a été doyen de 1985 à 1994. Il a aujourd'hui la position de « Sterling Professor & Professor Emeritus of Law » et de « Professorial Lecturer in Law » toujours à la faculté de Yale. En 1994, le président Bill Clinton le nomme au poste de juge à la cour d'appel pour le second circuit. Le président Clinton est lui aussi un ancien élève de la Yale Law School, bien qu'il n'ait jamais eu Calabresi comme professeur. Parmi les anciens élèves de Calabresi et les participants à ses séminaires, on peut trouver l'ancien juge à la Cour suprême Samuel Alito, la juriste féministe Catharine MacKinnon, et un professeur de droit d'Harvard, Richard H. Fallon Jr.

Calabresi est, avec Ronald Coase, Richard Posner et Henry Manne, un des fondateurs du courant de l'analyse économique du droit (« Law & Economics »). Ses travaux pionniers en la matière mettent en avant l'application du raisonnement économique au droit civil et une interprétation juridique du théorème de Coase. Ses premiers travaux dans ce domaine (1961) suivent de près ceux de Ronald Coase (1960) mais s'en distancient par des considérations d'ordre plus juridique et une réflexion en termes de justice et d'équité (à travers les questions de redistribution, totalement mises à l'écart par l'École de Chicago, Posner en tête). L'opposition de Calabresi et de Richard Posner a pu donner naissance à deux écoles distinctes d'analyse économique du droit, Posner et Chicago restant la position dominante et Calabresi se retrouvant chef de file de l'école de « New Haven » (avec Susan Rose-Ackerman, par exemple).


Calabresi a été récompensé pour son œuvre par plus de 40 diplômes universitaires étrangers à titre honorifique.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. il existe un film italien de Vittorio De Sica intitulé Le Jardin des Finzi-Contini.

Travaux[modifier | modifier le code]

  • 1961 : Some Thoughts on Risk Distribution and the Law of Torts, Yale Law Journal.
  • 1970 : The Cost of Accidents : A Legal and Economic Analysis.
  • 1972 : Property Rules, Liability Rules and Inalienability : One View of the Cathedral (avec Douglas Melamed), Harvard Law Review (travail très souvent cité).
  • 1982 : A Common Law for the Age of Statutes, Harvard University Press

Liens externes[modifier | modifier le code]