Guido Ascanio Sforza di Santa Fiora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guido Ascanio Sforza di Santa Fiora
Image illustrative de l'article Guido Ascanio Sforza di Santa Fiora
Biographie
Naissance 26 novembre 1518
Rome, États pontificaux
Décès 6 octobre 1564
Mantoue, Mantua Flag 1328-1575 (new).svg Duché de Mantoue
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
18 décembre 1534
par le pape Paul III
Titre cardinalice Cardinal-diacre de S. Vito e Modesto
Cardinal-diacre de S. Maria in Cosmedin
Cardinal-diacre de S. Eustachio
Cardinal-diacre de S. Maria in Via Lata
Évêque de l’Église catholique
Fonctions épiscopales Évêque de Montefiascone et Corneto
Légat apostolique à Bologne et en Romagne
Camerlingue de la Sainte-Église
Administrateur du diocèse de Parme
Administrateur du patriarcat latin d'Alexandrie
Administrateur du diocèse d'Anglona-Tursi

Ornements extérieurs Cardinaux.svg
Blason fam it Sforza di Santa Fiora.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Guido Ascanio Sforza di Santa Fiora (né le 26 novembre 1518 à Rome, alors capitale des États pontificaux, et mort à Mantoue le 6 octobre 1564) est un cardinal italien du XVIe siècle.

Sa mère, Costanza Farnese, est la fille naturelle du pape Paul III (1534-1549). Son père est Bosio II Sforza, comte de Santa Fiora et autres lieux. Il est le frère du cardinal Alessandro Sforza (1565), l'oncle du cardinal Francesco Sforza (1583) et le grand-oncle du cardinal Federico Sforza (1645).

Biographie[modifier | modifier le code]

Le grand-père de Guido Ascanio Sforza di Santa Fiora, le pape Paul III, le crée cardinal lors du consistoire du 18 décembre 1534. Il a alors 16 ans.

Guido Sforza avait été nommé évêque de Montefiascone et Corneto en 1528 - il avait alors 10 ans - et il démissionnera en 1548. Il est légat apostolique à Bologne et en Romagne en 1536-1540, camerlingue du Sacré Collège de 1537 à 1564, administrateur apostolique du diocèse de Parme de 1535 à 1560, administrateur du patriarcat latin d'Alexandrie en 1541 et administrateur du diocèse d'Anglona-Tursi en 1542. Il fut brievement évêque de Lodève, de 1546 à 1547.

Il est brièvement incarcéré en 1555, accusé de conspirer avec les Espagnols. Il avait en effet donné des ordres pour que trois galères commandées par son frère, retirées du service de la France, soient acheminées à Naples, et non pas à Civitavecchia comme l'avait exigé le pape Paul IV[1].

Le cardinal Sforza participa au conclave de 1549-1550, lors duquel Jules III fut élu pape, à ceux de 1555 (élection de Marcel II et de Paul IV) et enfin à celui de 1559, qui vit l'élection de Pie IV).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Sur cette affaire complexe, voir : Abbé Fleury (et continuateurs), Histoire ecclésiastique, tome 31 (1555-1561), Paris, J.-P. Mariette, 1732, pp. 28-29.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]