Guichainville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guichainville
La bibliothèque, ancienne mairie.
La bibliothèque, ancienne mairie.
Blason de Guichainville
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Haute-Normandie
Département Eure
Arrondissement Arrondissement d'Évreux
Canton Canton d'Évreux-Sud
Intercommunalité Communauté d'agglomération d'Évreux
Maire
Mandat
François Bibes
2014-2020
Code postal 27930
Code commune 27306
Démographie
Gentilé guichainvillais
Population
municipale
2 556 hab. (2011)
Densité 167 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 58′ 47″ N 1° 11′ 18″ E / 48.9797, 1.188348° 58′ 47″ Nord 1° 11′ 18″ Est / 48.9797, 1.1883  
Altitude Min. 127 m – Max. 149 m
Superficie 15,32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte administrative de l'Eure
City locator 14.svg
Guichainville

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Guichainville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Guichainville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Guichainville
Liens
Site web http://guichainville.com

Guichainville est une commune française située dans le département de l'Eure en région Haute-Normandie.

Les habitants sont des guichainvillais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De sinople à la fasce d’argent chargée de trois fleurs de lys de gueules, accompagnée de trois molettes d’or[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
depuis 1987 en cours François Bibes SE  
1965 1987 Vincent Carof SE  
1944 1965 Pierre Allaire SE  
1941 1944 Ovide Renoult SE  
1937 1941 Robert Allaire SE  
1929 1937 Georges Beaucousin SE  
1907 1929 Alfred Lambert SE  
1892 1907 Eugène Delaval SE  
1888 1892 Ludovic Plaisance SE  
1882 1888 Joseph Duval SE  
1878 1882 Ludovic Plaisance SE  
1852 1878 Toussaint Buisson SE  
1848 1852 Nicolas Bonneville SE  
1837 1848 Pierre Leroy SE  
1830 1837 Jacques Laurent SE  
1808 1830 Alexandre Mathis SE  
1800 1808 Jean Marais SE  
1794 1800 Gilles Jamet SE  
1792 1794 Léger Eschard SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 556 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
252 207 278 281 420 438 462 458 429
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
477 450 462 423 397 368 375 385 377
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
356 353 338 303 366 369 357 450 518
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
522 693 1 119 1 388 2 220 2 486 2 464 2 462 2 556
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Voie romaine (ancien chemin de Dreux à Évreux).
  • Ferme et château de Melleville du XVIIe siècle.
  • Château de Bérou de la fin du XVIIIe siècle : il abritait depuis 1978 le centre spécialisé de la Caisse Centrale des Activités Sociales dépendant de l'EDF (accueil de personnes handicapées). Il est désormais géré par les Papillons Blancs de l'Eure depuis le 1er avril 2006, la CCAS ayant souhaité se désengager de la gestion de ce centre. Avant 1978 ça a été une Maison d'Accueil d'Enfants C.C.A.S (ex C.C.O.S) toujours gérée par le C.E d'E.D.F, ces enfants étaient issus soit de familles avec des problèmes, soit orphelins.
  • Grange dîmière de Bérou.
  • Château du Buisson Garembourg de la première moitié du XVIIe siècle puis agrandi au début du XIXe siècle.
  • Église des Trois Marie des XVe siècle et XVIe siècle : bel édifice en forme de croix latine avec façade ornée d'un damier de pierres et de briques; nef surmontée d'une flèche polygonale (le clocher culmine à 36 m).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Quelques vues de Guichainville

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]