Guibéroua

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guibéroua
Administration
Pays Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Région Gôh (ex-Fromager)
Démographie
Population 13 831 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 6° 14′ 00″ N 6° 11′ 00″ O / 6.233333, -6.1833336° 14′ 00″ Nord 6° 11′ 00″ Ouest / 6.233333, -6.183333  
Divers
Langue(s) parlée(s) bété, dioula, français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte administrative de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Guibéroua

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte topographique de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Guibéroua

Guibéroua est une ville du centre-ouest de la Côte d'Ivoire et appartenant au département de Gagnoa, dans la région du Gôh (ex-Fromager). La localité de Guibéroua est un des trois chef-lieux de commune de ce département, avec Gagnoa et Ouaragahio[1]. Elle est chef-lieu de sous-préfecture.

Société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1975 1988 2010
5 281 7 476 13 831


Éducation[modifier | modifier le code]

La localité comporte le collège GREBALO qui a mis en place un service transport gratuit pour ses élèves habitant les villages de la communes dans un rayon de 10 Km. Aussi le Collège GREBALO dans un souci d'éducation effectue chaque mois une journée de salubrité dans un service administratif de la ville avec les élèves. Le Collège GREBALO qui existe depuis 1986, a augmenter sa capacité d'accueil avec la construction de 22 classes dont un bâtiment en étage. Est aussi prévu un internat, des airs de jeu, une salle multimédia et une bibliothèque. Pour faciliter l'hébergement des professeurs du Collège GREBALO une cité des profs est aussi en construction. Aussi la direction du Collège GREBALO organise des cérémonies trimestrielles de remise de prix aux meilleurs élèves afin d'inciter à la concurrence. Pour les activités socio-culturelles des excursions sont organisées sur Issia, Gagnoa, Yamoussoukro et Sanpedro. En plus du collège GREBALO, nous avons deux (2) autres établissement à savoir le collège La Source et le Lycée municipal

Santé[modifier | modifier le code]

La localité est équipée d'un hôpital créé en 1989, d'une maternité et d'une pharmacie.Nous avons aussi des cliniques dont la plus prestigieuse est la clinique Sainte-Famille dirigée par Docteur Sékouba Bangoura

Médias[modifier | modifier le code]

La localité dispose d'une radio, Radio-Guibéroua.

Représentation politique[modifier | modifier le code]

L'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire compte 223 députés élus pour 5 ans[2].

Députés de la commune et sous-préfecture de Guibéroua
Date d'élection Identité Parti Qualité Statut
1980 PDCI-RDA Homme politique élu
1985 PDCI-RDA Homme politique élu
1990 FPI Homme politique élu
1995 FPI Homme politique élu
2001 Gbaka Brédé Patrice[2] FPI Homme politique élu
 decembre   2011                            logbo andre pdci homme politique élu

Le mandat de l’Assemblée nationale élue en 2001 s'achevait le 16 décembre 2005. Mais, en raison de la crise politico-militaire de 2002, les élections législatives n'ont pas eu lieu et l’Assemblée nationale en place est demeurée en fonction et a conservé ses pouvoirs.

Culture[modifier | modifier le code]

La ville dispose d'un centre rural et artisanal qui a récemment été rénové grâce à l'aide de la No Finish Line de Monaco.

Langues[modifier | modifier le code]

Article connexe : Langues de Côte d'Ivoire.

Depuis l'indépendance, la langue officielle dans toute la Côte d'Ivoire est le français. La langue véhiculaire, parlée et comprise par la majeure partie de la population, est le dioula mais la langue vernaculaire de la région est le Bété. Le français effectivement parlé dans la région, comme à Abidjan, est communément appelé le français populaire ivoirien ou français de dago. Si, à Abidjan et dans le nord, on parle de francais de Moussa, dans l'ouest du pays, on parle de francais de Dago qui se distingue du français standard par la prononciation et qui le rend quasi inintelligible pour un francophone non ivoirien. Une autre forme de français parlé est le nouchi, un argot parlé surtout par les jeunes et qui est aussi la langue dans laquelle sont écrits 2 magazines satiriques, Gbich! et Y a fohi.

Sports[modifier | modifier le code]

La localité dispose d'un club de football, l'AS AGIR Guibéroua, qui évolue en MTN Ligue 2.

Économie[modifier | modifier le code]

La production essentielle de la région de Guibéroua est le cacao. On y trouve la coopérative Zomadré.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Décret n° 2005-314 du 6 octobre 2005 portant création de cinq cent vingt (520) communes.
  2. a et b Liste des députés de Côte d'Ivoire, site de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire