Guerres d'indépendance lituaniennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guerres d'indépendance lituaniennes
Informations générales
Date 1918-1920
Lieu Lituanie
Issue Indépendance de la Lituanie
Belligérants
Drapeau de la Lituanie Lituanie

Corps francs de la Baltique (jusqu'en 1919)

Flag of Russian SFSR (1918-1937).svg RSFS de Russie
Flag of the Lithuanian-Byelorussian SSR.svg République socialiste soviétique lituano-biélorusse

Drapeau de la Pologne Pologne

Forces en présence
20 000 Lituaniens (en 1919)
10 000 Allemands
52 000 Russes

Les Guerres d'indépendance lituaniennes, également connu sous le nom de luttes pour la liberté (lituanien: Laisvės kovos), se référent aux trois guerres durant lesquels la Lituanie combattit pour son indépendance à la fin de la Première Guerre mondiale.

Les forces armées lituaniennes luttèrent contre les armées bolcheviks (décembre 1918 - août 1919), contre les volontaires de l'Ouest de la Russie[1] (juin 1919 - décembre 1919), et lors de la guerre polono-lituanienne (août 1920 - novembre 1920), qui aboutirent à la reconnaissance internationale de l'indépendance de la Lituanie.

Contexte et historique[modifier | modifier le code]

À la fin décembre 1918, l'Armée rouge atteint les frontières lituanienne. Le gouvernement lituanien est évacué de Vilnius à Kaunas, la capitale provisoire de la Lituanie. Vilnius est capturée le 5 janvier 1919. Les forces soviétiques à la mi-janvier 1919 contrôlent environ les deux tiers du territoire lituanien. En juin 1919, le traité de Versailles donne l'indépendance à la Lituanie.

À la mi-mai, l'armée lituanienne, commandée par le général Silvestras Žukauskas, lance une offensive contre les Soviétiques dans le nord de la Lituanie. À la fin du mois d'août 1919, les Soviétiques sont chassés du territoire lituanien. L'armée lituanienne doit alors lutter contre une armée de paramilitaires contre-révolutionnaire dénommée « volontaires de l'Ouest » ou « Corps spécial de Russie », qui envahit le nord de la Lituanie avant d'être battue et repoussée à la fin de 1919.

En 1920, le premier Seimas (parlement) de la Lituanie indépendante est élu. En août 1920 commence alors la guerre polono-lituanienne, la Pologne ayant des revendications territoriales sur la Lituanie, en particulier la région de Vilnius. En octobre, des troupes polonaises dirigées par le général Zeligowski occupent Vilnius et y déclarent l'indépendance d'une République de Lituanie centrale, annexée par la Pologne en mars 1922. Il faut remarquer qu'en 1920 Vilnius est peuplée principalement de Polonais (environ 30 %) et de Biélorusses (environ 10 %), les Lituaniens ne constituant qu'une minorité (il y avait aussi une communauté juive représentant 30 % de la population). En octobre 1920, la Lituanie adhère à la Société des Nations, adopte une loi de réforme agraire et une monnaie nationale, le litas.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'armée russe des volontaires de l'Ouest est une armée contre-révolutionnaire de l'ex-Empire de Russie pendant la guerre civile russe de 1918 - 1920. Contrairement à l'armée de volontaires pro-Entente, cette armée était soutenue par l'Allemagne. Elle était menée par un général cosaque Pavel Bermont-Avalov qui en étroite coopération avec l'Allemand Rüdiger von der Goltz recruta environ 50 000 hommes. L'Armée des volontaires de l'Ouest initialement connue sous le nom de Corps spécial de Russie était composée essentiellement d'anciens prisonniers de guerre Baltes et Russes, capturés par l'Allemagne pendant de la Première Guerre mondiale, puis libérés contre la promesse de lutter contre les bolcheviks