Guerres Koguryo-Sui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Guerres Koguryŏ-Sui)
Aller à : navigation, rechercher
Guerres Koguryo-Sui
La bataille de Salsu (612)
La bataille de Salsu (612)
Informations générales
Date 598, 612-614
Lieu Mandchourie, Corée et Mer Jaune
Issue Victoire de Koguryo
Belligérants
Koguryo Dynastie Sui
Commandants
Roi :
- Yeongyang (590-618)

Généraux :
- Eulji Mundeok
- Gang Isik
Empereurs :
- Sui Wendi (581-604)
- Suí Yángdì (604-618)

Généraux :
- Yang Liang
- Gao Jiong
- Yuwen Shu
Batailles
Salsu

Les guerres Koguryo-Sui désignent une série de campagnes militaires lancées par la dynastie chinoise de Sui contre le royaume coréen de Koguryo (ou Goguryeo).

Contexte historique[modifier | modifier le code]

La dynastie Sui unifie la Chine en 589 après avoir battu la dynastie Chen et mit fin à près de 300 ans de division du pays. À la suite de cela, elle entend affirmer sa position dominante en Asie, et la plupart des pays se soumettent. Cependant, à Koguryo, l'un des trois Royaumes de Corée, le roi Pyeongwon puis son successeur Yeongyang réclament le maintien des relations d'égal à égal avec la Chine.

L'Empereur Wendi voit d'un mauvais œil cette provocation de Koguryo, qui de plus réalise des raids réguliers à travers la frontière nord de l'Empire. Il envoie donc envoie des émissaires en 596, demandant l'annulation de l'alliance coréenne avec les Turcs, la fin des raids annuels en territoire Sui et la reconnaissance de la suzeraineté chinoise. Bien que Yeongyang semble près d'accepter ces conditions, il lance l'année suivante, conjointement avec les Mohe (un peuple toungouse), une attaque préventive à la frontière Sui, dans l'actuelle province de Héběi.

Déroulement du conflit[modifier | modifier le code]

Expédition de 598[modifier | modifier le code]

Wendi ordonne à son cinquième et plus jeune fils, Yang Liang (assisté du co-Premier ministre Gao Jiong) et à l'amiral Zhou Luohou (周羅睺) de conquérir Koguryo à la tête d'une armée et d'une flotte totalisant 300 000 hommes.

L'armée de Yang Liang doit faire face à l'arrivée de la saison des pluies dès qu'elle atteint Koguryo. Les pluies anormalement lourdes rendent la progression de l'armée quasi impossible et entravent le ravitaillement. Les attaques coréennes constantes et les maladies infligent de lourdes pertes aux troupes chinoises. Comprenant que l'armée ne pourra atteindre son objectif seule, Yang décide de faire appel aux navires de Zhou.

La flotte Sui fait cependant déjà face à ses propres problèmes, composant avec une mer agitée, perdant de nombreux navires bien qu'elle se tienne près des côtes. Où qu'elle accoste, des détachements de Koguryo attaquent les marins chinois. Elle engage finalement le combat avec la flotte coréenne commandée par l'amiral Gang Isik, probablement en mer de Bohai. Affaiblie par les embuscades et les conditions climatiques, la flotte Sui subit une grave défaite.

Les forces Sui sont toutes vaincues. Les textes historiques rapportent que près de 90 % d'entre elles ont péri[1]. En comparaison, Koguryo perd relativement peu d'hommes. Yang n'a plus d'autre option que la retraite. Cette guerre est la seule défaite majeure de Wendi, qui décède en 604.

Expédition de 612[modifier | modifier le code]

Expédition de 613[modifier | modifier le code]

Expédition de 614[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Goguryeo-Sui Wars in 598 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Jongo Knows, Encyclopedia of China. Consulté le 2008-02-12