Guerre des Sioux de 1862

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guerre des Sioux de 1862
Peinture d'Henry August Schwabe représentant la bataille de New Ulm qui eut lieu le 19 août 1862.
Peinture d'Henry August Schwabe représentant la bataille de New Ulm qui eut lieu le 19 août 1862.
Informations générales
Date 17 août 1862-26 décembre 1862
Lieu Minnesota, Territoire du Dakota
Issue Victoire américaine
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-Unis Sioux
Commandants
John Pope
Henry H. Sibley
Little Crow
Wapasha
Big Eagle
Shakopee
Pertes
77 soldats
450-800 civils[1]
150 morts
38 exécutés[2]
Guerres amérindiennes

La guerre des Sioux de 1862 (également connue sous les noms de soulèvement des Sioux, révolte des Dakotas ou encore guerre de Little Crow) est un conflit armé qui opposa plusieurs groupes de Dakotas orientaux aux États-Unis durant l'année 1862. Il débuta le 17 août 1862 le long de la rivière Minnesota et se termina par l'exécution collective de 38 Dakotas le 26 décembre 1862 à Mankato.

Le 17 août 1862, un jeune Dakota accompagné de trois autres jeunes du même âge tue cinq colons en revenant d'une expédition de chasse. Cette même nuit, un conseil des Dakotas décide d'attaquer les différentes villages des Blancs présents dans toute la vallée du Minnesota pour essayer de les chasser de la région. Il n'y eut jamais de rapport officiel sur le nombre de colons tués, même si dans le second discours annuel d'Abraham Lincoln, il note que pas moins de 800 hommes, femmes et enfants ont péri.

Dans les mois qui suivent, la poursuite des batailles opposant les Dakotas aux colons et plus tard, à l'Armée de terre des États-Unis s'achève avec la reddition de la plupart des groupes Dakota[3]. À la fin du mois de décembre 1862, les soldats ont fait prisonnier plus d'un millier de Dakotas qui sont internés dans des prisons du Minnesota. Après la tenue de procès et l'annonce des peines, 38 Dakotas sont pendus le 26 décembre 1862, dans la plus grande exécution de masse de l'histoire des États-Unis. En avril 1863, les Dakotas restants sont expulsés du Minnesota vers le Nebraska et le Dakota du Sud. Le Congrès des États-Unis met fin à l'existence de leurs réserves.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Carley 1976
  2. Clodfelter 2006, p. 67
  3. (en) Marianne Kunnen-Jones, « Anniversary Volume Gives New Voice To Pioneer Accounts of Sioux Uprising », University of Cincinnati,‎ 2002 (consulté le 6 juin 2007)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Kenneth Carley, The Dakota War of 1862 : Minnesota's other Civil War, Minnesota Historical Society,‎ 1976 (lien OCLC?, lire en ligne)
  • (en) Micheal Clodfelter, The Dakota War : The United States Army Versus the Sioux, 1862-1865, McFarland,‎ 2006 (1re éd. 1998), 267 p. (ISBN 978-0-7864-2726-0, lien OCLC?, lire en ligne)