Guerre des Dix Ans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La guerre des Dix Ans (1868-1878), dite aussi Guerre de 68, ou Grande Guerre, est la première tentative de Cuba pour obtenir l'indépendance. Elle se solde finalement par le maintien de la présence espagnole. L'insurrection recommence en 1895 avec la guerre d'indépendance cubaine.

La guerre[modifier | modifier le code]

Le 10 octobre 1868, Carlos Manuel de Cespedes (1819-1874), riche propriétaire terrien, libère ses esclaves et fonde une armée, déclenchant la guerre des Dix Ans (1868-1878). Malgré le soutien des États-Unis — plusieurs bateaux américains débarquent à Cuba avec des armes et des volontaires, dont de nombreux vétérans de la guerre de Sécession — les Espagnols remportent une victoire sanglante face aux insurgés.

Bilan[modifier | modifier le code]

Du côté cubain, la guerre fut terrible. Il y eut plus de 300 000 morts civils et militaires tandis que l'industrie et l'agriculture (plantations de sucre) furent ravagées. Les ravages de la guerre n'empêcheront pas les Cubains de se révolter de nouveau avant d'obtenir l'indépendance en 1902.

Du côté espagnol, la guerre coûta la vie à de nombreux soldats.

Toutefois, il s’agit tout de même d’une demi-victoire pour le peuple cubain, car il obtient par le pacte de Zanjón (10 février 1878) une certaine autonomie, l’abolition de l’esclavage en 1880 — mise en pratique uniquement en 1886 — et l’égalité des droits entre les Blancs et les Noirs, proclamée en 1893. Le pacte a aussi des répercussions politiques, puisqu’il engendre l’apparition des premiers partis politiques.

Les réformes promises à la suite de la guerre des Dix Ans ne sont pas réalisées, ce qui occasionne un nouveau soulèvement : la guerre d'indépendance cubaine.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Histoire de Cuba

Liens externes[modifier | modifier le code]