Guerre de l'Anneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Guerre de l'Anneau.

La guerre de l'Anneau est un conflit imaginaire relaté dans le roman Le Seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien.

Couvrant les années 3018 et 3019 du Troisième Âge, il oppose principalement Sauron, Seigneur des Ténèbres, et son allié Saroumane aux Peuples Libres de la Terre du Milieu : Elfes, Hommes, Nains, et dans une moindre mesure Ents et Hobbits.

Ce conflit se déroule sur plusieurs théâtres, dont le plus important se trouve au sud, dans les batailles opposant le Rohan à Saroumane et le Gondor au Mordor. Des combats ont également lieu dans La Comté, en Lothlórien, dans la Forêt Noire et autour d'Erebor.

Les forces de Sauron ne sont vaincues que lorsque l'Anneau unique est détruit, le 25 mars 3019, entraînant la chute de leur maître. La guerre de l'Anneau ne s'achève cependant que plusieurs mois après, avec la bataille de Lézeau, qui marque la libération de la Comté des bandits qu'y avait envoyés Saroumane.

Histoire fictive[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

La Guerre de l’Anneau est le dernier acte du long conflit qui oppose Sauron aux Peuples Libres de Terre du Milieu, conflit lui-même issu des Guerres de Beleriand du Premier Âge qui ont vu Elfes, Humains, Nains et Valar combattre Morgoth, dont Sauron était alors le fidèle lieutenant. Ce conflit ne faisait en fait que couver depuis la défaite de Sauron et la perte de l'Anneau Unique lors du Siège de Barad-dûr (3441 SA), mais éclate vraiment lors de l'attaque de la Comté par les Cavaliers Noirs, le 22 septembre 3018.

Batailles de la guerre de l'Anneau[modifier | modifier le code]

Batailles des gués de l'Isen[modifier | modifier le code]

Les batailles des Gués de l'Isen, sont deux affrontements successifs qui eurent lieu durant la guerre de l'Anneau et qui opposèrent le Rohan aux troupes de Saroumane et des Hommes du pays de Dun. Ces deux batailles se déroulèrent, comme leur nom l'indique, à hauteur des gués de la rivière Isen.

Première bataille des Gués de l'Isen[modifier | modifier le code]

Cette bataille vit la victoire difficile du Rohan mais aussi la mort de Théodred qui succomba sous un assaut d'Orques et de féroces Uruk-hai de Saroumane. La bataille fut remportée grâce à l'arrivée de cavaliers venus d'Edoras en renforts.

Deuxième bataille des Gués de l'Isen[modifier | modifier le code]

La seconde bataille conduisit à une sévère défaite des Rohirrim. C'est l'armée tout entière de Saroumane qui sortit de l'Isengard et passa les gués. Incapables de repousser ces troupes, les Rohirrim ne durent leur salut qu'à l'intelligence de leur capitaine Grimbold qui profita de la nuit pour rompre le mur de boucliers qu'ils avaient formé et évacuer ses soldats. Une partie d'entre eux put se replier au Gouffre de Helm, les autres furent dispersés avant d'être réunis par Erkenbrand et Gandalf.

Bataille de l'Isengard[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Isengard.

Victoire décisive des Ents commandés par Sylvebarbe, Merry et Pippin contre la garnison d'Isengard commandée par Saroumane en libérant les eaux captives.

Bataille de Fort-le-Cor[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bataille de Fort-le-Cor.

La bataille de Fort-le-Cor (appelée par certains, à tort, bataille du Gouffre de Helm) (en anglais, Battle of the Hornburg) oppose les forces de Saroumane à celles du Rohan, commandées par Théoden, qui s'était réfugié dans la forteresse de Fort-le-Cor[1].

Bataille des Champs du Pelennor[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bataille des Champs du Pelennor.

La bataille des Champs du Pelennor est la bataille la plus importante de la Guerre de l'Anneau en termes d'effectifs engagés. Elle voit s'affronter les forces du Gondor et de ses alliés aux forces de Sauron. Elle se déroule le 15 mars 3019 T.A[2].

Bataille de Dale[modifier | modifier le code]

La bataille de Dale eut lieu le 17 mars 3019 du Troisième Âge, c'est-à-dire deux jours après la bataille des Champs du Pelennor. C'est au pied de l'Erebor que les armées de Dáin II Pied d'Acier et de Brand de Dale affrontèrent les armées d'Orientaux envoyés par Sauron. Mais elles furent vite submergées par leur nombre, et durent sonner la retraite vers le Mont Solitaire. Devant la Porte de l'Erebor, Brand fut tué ainsi que Dáin qui défendait le corps de son ami, mais les Orientaux continuèrent leur avancée jusqu'à obliger les troupes à s'enfermer dans le Mont Solitaire et à endurer un siège. Ce n'est que le 27 mars 3019, deux jours après la chute de Sauron, que les troupes dirigées par Thorin III et Bard II les fils de Dáin et de Brand, firent une sortie victorieuse et décimèrent les Orientaux, mettant ainsi un terme à la bataille de Dale.

Bataille de la Porte Noire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bataille de la Porte Noire.

La Bataille de la Porte Noire ou bataille du Morannon oppose les armées du Gondor et du Rohan à celles du Mordor et a lieu peu après la bataille des Champs du Pelennor, le 25 mars de l'an 3019 du Troisième Âge[3].

Bataille de Lézeau[modifier | modifier le code]

La bataille de Lézeau est livrée le 3 novembre de l'an 3019 du Troisième Âge. Elle marque la fin de la guerre de l'Anneau. Il s'agit de la deuxième bataille à se dérouler dans la Comté depuis sa création, près de 1 500 ans plus tôt, la première ayant été celle des Champs Verts (2747 T. Â.). Elle oppose les Hobbits aux hommes de Sharcoux, qui ont pris possession de leur pays. La révolte hobbite est menée par Merry, Pippin et Sam qui tue le chef de ces hommes[réf. nécessaire]. Elle se déroule sur la route de Lézeau, d'où son nom.

Batailles mineures[modifier | modifier le code]

La Forêt Noire est attaquée

La Lothlórien et la Forêt Noire subirent également des assauts de troupes d'Orques venus de Dol Guldur et des Monts Brumeux.

Création et évolution[modifier | modifier le code]

Critique et analyse[modifier | modifier le code]

Adaptations et héritages[modifier | modifier le code]

De nombreux jeux se sont inspirés de la guerre de l'Anneau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Seigneur des anneaux, Livre III, chapitre 7 et 8.
  2. Le Seigneur des anneaux, Livre V, chapitre 6.
  3. Le Seigneur des anneaux, Livre V, chapitres 9 et 10.

Bibliographie[modifier | modifier le code]