Guerre de Saint-Sardos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guerre de Saint-Sardos
Informations générales
Date 1323 - 1327
Lieu Aquitaine
Casus belli Volonté de Charles IV d'assurer sa suprématie en Aquitaine.
Issue Victoire française
Belligérants
Blason France moderne.svg Royaume de France Royal Arms of England (1198-1340).svgRoyaume d'Angleterre

La Guerre de Saint-Sardos a opposé la France et l'Angleterre de 1323 à 1327. Elle se solda par une nette défaite anglaise et par la victoire du roi de France Charles IV. La victoire des Français à cette occasion servit de prétexte pour la guerre de Cent Ans.

Causes de la guerre[modifier | modifier le code]

Sous le règne de Philippe le Bel, la monarchie française acquit un pouvoir plus important qu'auparavant. À ce titre, les rois de France considéraient les ducs d'Aquitaine, qui étaient aussi rois d'Angleterre, comme leurs vassaux. Les Plantagenêts, qui auraient voulu garantir la possession de leurs terres gasconnes, virent d'un mauvais œil la baisse de leur juridiction sur leurs territoires français. Afin d'asseoir son autorité sur les possessions anglaises en France, Charles IV envoya un officier à la bourgade de Saint-Sardos, dans l'actuel Lot-et-Garonne. Celui-ci érigea un mât portant la cotte d'armes du Roi de France, provoquant la fureur des Anglais. Le messager fut pendu à son propre mât et la ville fut brûlée. Afin de venger cet affront, le roi Charles IV décida de se rendre en Aquitaine avec ses troupes et d'occuper le duché.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le roi de France Charles IV prit l'Aquitaine aux Anglais avec une armée de 7000 soldats. En six semaines, la plupart des villes d'Aquitaine se rendirent et les faibles garnisons anglaises furent battues. Finalement, il décida en 1327 de ne pas confisquer l'Aquitaine et laissa aux Anglais la plupart de leurs possessions dans le sud. Il garda cependant l'Agenais. Un des motifs de la guerre de Cent Ans fut la volonté des Anglais de recouvrer les territoires pris par le roi de France à l'occasion de la guerre de Saint-Sardos.

Sources[modifier | modifier le code]