Guasdualito (Venezuela)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guasdualito.
Guasdualito
Administration
Pays Drapeau du Venezuela Venezuela
État Flag of Apure State.svg Apure
Municipalité Páez
Code postal 5063
Indicatif téléphonique 0278
Démographie
Gentilé Guasdualiteño, Guasdualiteña
Géographie
Coordonnées 7° 14′ 27″ N 70° 44′ 06″ O / 7.240895, -70.735137° 14′ 27″ Nord 70° 44′ 06″ Ouest / 7.240895, -70.73513  
Altitude 125 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Venezuela

Voir la carte administrative du Venezuela
City locator 14.svg
Guasdualito

Géolocalisation sur la carte : Venezuela

Voir la carte topographique du Venezuela
City locator 14.svg
Guasdualito

Guasdualito est une ville du Venezuela, chef-lieu de la municipalité de Páez dans l'État d'Apure.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Selon certains historiens, le nom de Guasdualito proviendrait du nom d'une herbacée ou d'une espèce de bambou nommée par les Indiens guadua ou guafe.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts de la localité remontent aux années 1750 quand des éleveurs s'installent dans la région. En 1765, une occupation humaine est attestée sans que l'on connaisse le nom du ou des premiers pionniers. À partir de 1771, le site est fondé par Don José Ignacio del Pumar Y Transpuesto, plus connu sous le nom de marquis de las Riveras del Boconò y de Mazparro, vicomte de Pumar.

Selon les archives du presbytère, les habitants commencent à migrer vers les rives du río Sarare dès le 16 juillet 1845. Selon d'autres historiens, ces évènements sont antérieurs et datent de la période 1830-1832, en raison des soubresauts de la Guerre d'indépendance du Venezuela, des épidémies de peste et de paludisme. Les habitants fuient dans les localités voisines de Periquera, Villa de Arauca et de façon éphémère en 1866 à Corozal.

Lieux d'intérêt[modifier | modifier le code]

  • Maison culturelle Herminia Perez ;
  • Église Nuestra Señora del Carmen ;
  • Place Bolívar ;
  • Centre touristique Manga del Río ;

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]