Guðmundur góði Arason

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guðmundur Arason sur un manuscrit médiéval

Guðmundur góði Arason, orthographié également Gudhmundr Arason, dit le Bon (1161-16 mars 1237), est évêque de Hólar en Islande à partir de 1203.

Il est ordonné prêtre en 1185, puis est élu évêque en 1201 et consacré en 1203. Il est partisan de la réforme ecclésiastique et notamment, à l'imitation de Thomas Becket, de l'immunité des prêtres face à la juridiction séculière[1]. Il entre en conflit avec le godhi Kolbeinn Tumason à l'occasion du procès d'un prêtre que l'évêque déclare être seul habilité à juger. L'affaire s'envenime et Kolbeinn est tué lors d'un combat à Víðines à l'automne 1208. Guðmundur est chassé de son siège et obligé de requérir l’aide de l’archevêque de Nidarós, puis est fait prisonnier à son retour par un notable rebelle. Il part une nouvelle fois en exil et ne peut se réinstaller en Islande. Il fonde une école et meurt en 1237, vieux et aveugle.

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liturgies in Honour of Thomas Becket, par Kay Brainerd Slocum