Groupes paramilitaires insurgés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les groupes paramilitaires insurgés sont des forces organisées et entraînées militairement, préparant ses membres à la lutte armée, pour s'opposer à des gouvernements ou à des forces d'occupation.

La liste regroupe par continent les groupes non-gouvernementaux organisés en forces paramilitaires et ayant utilisé la violence armée dans le cadre d'une rébellion contre un État, d'une résistance contre un occupant ou d'une lutte indépendantiste.

Ces organisations armées se sont insurgées dans des contextes et avec des buts très variés, pouvant relever selon les contextes et les interprétations de la résistance armée ou du terrorisme. Certaines ont lutté contre l'occupant nazi durant la Seconde Guerre mondiale (résistants français, grecs, yougoslaves, polonais). Certaines ont mené des guérillas dans le contexte de la guerre froide, contre des régimes alliés au bloc occidental (Viêt Nam, Laos, Cuba, Salvador, etc.) ou au bloc communiste (Éthiopie, Angola, Nicaragua, etc.).

D'autres ont été le fer de lance de luttes indépendantistes, qu'elles aient été victorieuse (Guinée Bissau, Namibie, Angola, Kosovo, Érythrée, Algérie, Zimbabwe, Bangladesh, etc.) ou tenues en échec (Sri Lanka, Irlande du Nord, Cachemire, Philippines, Kurdistan, etc.). Certaines, lors de guerres civiles, ont été dirigées par des seigneurs de guerre (Liban, République démocratique du Congo, Libéria, Afghanistan, Ouganda, Tchad, etc.) et/ou des opposants au régime (Rwanda, Népal, Côte d'Ivoire, etc.) ou des opposants à une force d'occupation (Palestine, Afghanistan, Irak, Viêt Nam, etc.).

Afrique[modifier | modifier le code]

Amérique latine[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]