Groupe d'utilisateurs Linux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un groupe d'utilisateurs Linux est une association au sein de laquelle se réunissent des utilisateurs et partisans du système d'exploitation GNU/Linux et des logiciels libres. Pour désigner ces groupes, on utilise aussi couramment les acronymes GUL ou LUG provenant de l'anglais Linux User Group. Cet acronyme signifie également depuis quelques années Groupe d'utilisateurs de Logiciels libres pour de nombreux participants à ces associations (on rencontre parfois l'orthographe GULL).

Des organisations similaires telles que les groupes d'utilisateurs FreeBSD existent, même si beaucoup de GUL pratiquent aussi FreeBSD et d'autres UNIX Libres.

Puisque GNU/Linux n'est pas contrôlé par une entité institutionnelle ou gouvernementale, les GUL sont plus importants pour les utilisateurs de GNU/Linux que toute autre sorte de clubs d'utilisateurs. Le support sous GNU/Linux est essentiellement issu des utilisateurs et est donc beaucoup plus facile par téléphone ou en personne que par Courriel ou sur Usenet.

Cependant, les GUL sont toujours essentiellement concentrés sur les hobbyistes et les professionnels qui veulent s'auto-former.

L'AFUL s'attache à donner les grandes lignes de mise en route d'un Groupe d'Usagers Linux[1],

« Les groupes d'usagers d'ordinateurs, du moins aux États-Unis, ne sont pas un phénomène nouveau ; en fait, ils ont joué un rôle important dans l'histoire de l'ordinateur personnel. L'ordinateur personnel a évolué en grande partie pour satisfaire la demande des électroniciens, des radio-amateurs, et des autres groupes d'usagers amateurs, ainsi que celle des expositions et des salons, pour un accès personnel et bon marché aux ressources informatiques. Bien sûr, des géants comme IBM ont par la suite découvert que le PC était quelque chose de bien et de rentable, mais l'engouement pour le PC vint du peuple, par le peuple, et pour le peuple.
Pour ne donner qu'une indication des différences entre un GUL et un groupe d'usagers traditionnel, j'attire l'attention du lecteur sur un fait étrange : les groupes d'usagers traditionnels ont dû maintenir un contrôle relativement serré sur les genres de logiciels que leurs usagers copiaient et vendaient lors des rencontres. Alors que des copies illégales de logiciels commerciaux se faisaient certainement lors de ces rencontres, cette pratique était officiellement désapprouvée, et pour cause. Au contraire, lors d'un salon d'un GUL, cet état d'esprit est totalement hors sujet. Loin d'être le genre de chose qu'un GUL doive désapprouver, le copiage gratuit de GNU/Linux doit être l'un des piliers d'un GUL. En fait, des anecdotes montrent que les groupes d'usagers traditionnels ont quelquefois besoin d'un temps d'adaptation pour comprendre que GNU/Linux peut être copié gratuitement autant de fois qu'on en a besoin ou qu'on le désire. »

Activités typiques[modifier | modifier le code]

Typiquement, les membres d'un GUL se retrouvent une à plusieurs fois par mois dans des lieux prêtés librement par des universités, collèges… pour l'occasion. Par exemple les membres du SVLUG de la Silicon Valley se sont retrouvés pendant 10 ans à l'arrière du restaurant Carl's Jr., puis se retrouvaient dans des salles de réunions de Cisco ; alors que les membres du BALUG (Bay Area LUG) se sont depuis toujours retrouvés dans une salle de banquet au-dessus du restaurant The Four Seas dans le quartier de Chinatown de San Francisco.
De nombreux GUL sont libres et ne demandent aucune cotisation mensuelle ou annuelle. Souvent, les participants sont encouragés à parrainer de nouveaux hôtes. Cela permet de rencontrer de visu d'autres utilisateurs et de proposer ou recevoir de l'aide dans son utilisation quotidienne, l'entraide étant la forme la plus répandue dans le monde GNU/Linux.

En France, la plupart des Groupes d'utilisateurs Linux sont organisés sous la forme d'Associations Loi 1901, regroupant les utilisateurs d'un lieu ou d'une région. De très nombreux départements ont leur groupe, y compris outre-mer. En France, les plus connus sont ABUL (Bordeaux), ALDIL (Lyon), Chtinux (Lille), COAGUL (Dijon), EPPLUG (Amiens), Gulliver (Rennes), Linux62 (Calais), Linux Azur (Antibes), Linux-Nantes (Nantes), Parinux (Paris), Rotomalug (Rouen) ou encore Toulibre (Toulouse).

Régulièrement, les bénévoles organisent des Linux Install Parties (ou (anciennement) des Linux Copy Parties) et invitent - généralement gratuitement - les visiteurs des environs pour les aider à installer et configurer GNU/Linux ainsi que des logiciels libres sur leur ordinateur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://aful.org/gul/creer-gul