Groupe d'armées Vistule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Groupe d'armées Vistule (en allemand : Heeresgruppe Weichsel) est un groupe d'armées allemand de la Wehrmacht durant la Seconde Guerre mondiale.

Ce groupe d'armées fut créé le 24 janvier 1945 pour protéger Berlin des armées soviétiques avançant sur la ville depuis le fleuve Vistule (en allemand Weichsel). Mais dès sa formation, certains notent que son nom est mal choisi car les lieux de concentration des unités sont situées à l'est de l'Oder[1].


Histoire[modifier | modifier le code]

Photo prise début mars 1945 au G.Q.G. du Heeresgruppe Weichsel. Debout derrière Hitler de droite à gauche : Wilhelm Berlin, Robert Ritter von Greim, Franz Reuss, Job Odebrecht, Theodor Busse.

Après l'échec de l'offensive des Ardennes, un nouveau renversement des priorités est opéré par le Reich en janvier 1945[2]. Formée à l'est de Stettin, ce groupe d'armée est confié à Himmler, et est utilisé par Guderian comme fer de lance de l'opération ''Sonnenwende'' (solstice), rapidement maitrisée par les troupes soviétiques, après quatre jours d'offensive[3]. Après l'échec de cette offensive, le groupe d'armée se bat pied à pied en Poméranie et en Prusse occidentale. Il se retire alors à l'ouest de l'Oder, aux alentours du 20 mars[4].

Le Generaloberst Gotthard Heinrici remplaça Heinrich Himmler en tant que commandant du groupe d'armées Vistule le 20 mars 1945. Son chef d'état-major est le général Kinzel. Son chef des renseignements est le colonel Eismann. Ses 500 000 hommes, venus d'unités très diverses (voir plus bas) disposent de seulement 750 tanks et canons automoteurs, 744 canons et 600 pièces de DCA utilisées comme artillerie de campagne (en tout, deux jours de ravitaillement en munitions)

Ce corps d'armées comprend deux armées :

  • la 3e Panzerarmee du général Hasso von Manteuffel avait été dégarnie pour renforcer la 9e armée et était composée de troupes disparates et de second ordre : territoriaux âgés (notamment le bataillon 16/69 de la Volksturm), quelques unités hongroises, plusieurs divisions de transfuges russes sous les ordres du général Andreï Vlassov. (Plusieurs unités blindées indispensables à la tenue du front avaient été transférées par la général Hans Krebs vers l'armée de Schörner défendant Prague et le sud (groupe d'armées centre).)
    • XLVIe corps d'armée blindée (général Martin Gareis)
    • SS Panzergrenadier Division Nordland (commandant : SS Gruppenfuehrer Joachim Ziegler. Chef d'état-major : SS-Obersturmbannführer Herbert Wienczek. Intendant : SS-Hauptsturmführer Joachim Tiburtius)
    • 18e Panzergrenadier division (commandant : Generalmajor Josef Rauch)
    • SS Panzergrenadier Division Nederland (commandant : SS-Brigadeführer Jürgen Wagner. Chef d'état-major : SS-Sturmbannführer Reinhard Wörner. Intendant : SS-Hauptsturmführer Fritz Beister)
    • ‘Oder’ Corps (SS Generalleutnant von dem Bach / Gen Hörnlein)
    • XXXIIe corps
    • ‘Swinemunde’ Corps (Generalleutnant John Ansat)
    • 3e Kriegsmarine infanterie division (positionnée à l'extrémité nord, à Swinemünde)
    • 402e et 2e Kriegsmarine divisions

Par ailleurs, l'amiral Dönitz transféra une division de fusiliers marins, sous le commandement d'Heinrici. Lors d'une réunion au bunker d'Hitler, Dönitz promit 25 000 marins, tout comme Goering promit 100 000 soldats de la Luftwaffe en plus de sa 9e division de parachutistes (composée d'officiers d'administration, sans expérience du feu) et Himmler 25 000 SS.

Sous le commandement de Heinrici, le groupe participa à la bataille de Berlin et certaines de ses unités ne se rendirent qu'à la fin de la guerre en Europe, le 8 mai 1945. Après l'échec de la défense de Berlin à l'est, Heinrici s'efforça de transférer le maximum de troupes vers l'ouest, vers la 12e armée du général Wenck, afin qu'elles tombent aux mains des Américains, plutôt que des Soviétiques.

Commandement suprême[modifier | modifier le code]

Date Commandant
24 janvier 1945 Reichsführer-SS Heinrich Himmler
21 mars 1945 Generaloberst Gotthard Heinrici
29 avril 1945 Generaloberst Kurt Student
29 avril 1945 – 1er Mai 1945 General der Infanterie Kurt von Tippelskirch

Organisation[modifier | modifier le code]

Troupes rattachées au groupe d'armées

  • Heeresgruppen-Nachrichten-Regiment 500

Unités faisant partie du groupe d'armées

Date Armées
1945
Février 2e Armée, 11e Armée, 9e Armée
Mars 2e Armée, 3e Panzer Armee, 9e Armée, z.Vfg. 11e Armée
Avril 3e Panzer Armee, 9e Armée

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. P. Masson, Histoire de l'armée allemande, p. 452.
  2. Masson, Histoire de l'Armée allemande, p. 452.
  3. Masson, Histoire de l'Armée allemande, p. 453.
  4. Masson, Histoire de l'Armée allemande, p. 455.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]