Groupe d'Ananké

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le groupe d'Ananké est un groupe de satellites naturels de Jupiter qui partagent des orbites similaires.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le groupe d'Ananké regroupe plusieurs satellites, qui orbitent de façon rétrograde autour de Jupiter sur des demi-grands axes compris entre 19 300 000 et 22 700 000 km, des inclinaisons de 145,7° à 154,8° par rapport à l'équateur de Jupiter et des excentricités entre 0,02 et 0,28[1].

Le groupe est nommé d'après Ananké, son membre le plus grand et le plus massif. Étant rétrogrades, l'Union astronomique internationale réserve, par convention, à ces satellites des noms se terminant en « -e » (les progrades se finissant en « -a »)[2].

Origine[modifier | modifier le code]

Le groupe d'Ananké se serait formé à partir d'un astéroïde capturé par Jupiter et par la suite fragmenté lors d'un collision. Cette hypothèse est fondée sur la faible dispersion des éléments orbitaux moyens[3] des membres du cœur du groupe et peut être étayée par une petite impulsion de vitesse (15 < δV < 80 m/s), compatible avec une collision simple et une fragmentation[4].

Sur la base de la taille des satellites, l'astéroïde originel devait mesure environ 28 km de diamètre. Comme cette valeur est proche du diamètre approximatif d'Ananké lui-même, il est probable que le corps d'origine ne fut pas trop disloqué[5].

Les études photométriques vont dans le sens de cette origine : trois des satellites du groupe (Praxidiké, Jocaste et Harpalycé) présentent une couleur grise similaire (indices de couleur B−V = 0,77 et V−R = 0,42) tandis qu'Ananké est situé à la limite entre gris et rouge pâle[6].

Liste[modifier | modifier le code]

Le groupe d'Ananké comprend un cœur de huit satellites dont les paramètres sont très proches : Ananké, Praxidiké, Jocaste, Harpalycé, Thyoné, Euanthé, Mnémé et S/2003 J 16. Huit autres satellites sont situés sur des orbites plus éloignées, mais pourraient faire néanmoins partie du groupe : Euporie, S/2003 J 3, S/2003 J 18, Orthosie, Telxinoé, Hermippé, Hélicé, S/2003 J 15.

La liste suivante récapitule les principales caractéristiques des membres du groupe d'Ananké, classés par demi-grand axe croissant. Les éléments orbitaux sont donnés pour l'époque 6 mars 2006 (JJ 2453800.5) pour Mnémé, 27 octobre 2007 (JJ 2454400.5) pour Ananké et 14 juillet 2004 (JJ 2453200.5) pour les autres[7]. L'inclinaison est relative au plan de l'écliptique. Les membres potentiels sont indiqués en italique.

Nom Demi-grand axe[7]
(km)
Dimensions[8]
(km)
Période de révolution[7]
(d)
Inclinaison[7]
(°)
Excentricité[7]
Euporie 19 088 450 2,0 538,78 144,69417 0,0960108
S/2003 J 3 19 621 797 2,0 561,52 146,36320 0,2507499
S/2003 J 18 19 812 595 2,0 569,73 147,40113 0,1569930
Ananké 20 439 111 28,0 596,96 150,18704 0,3121491
Telxinoé 20 453 772 2,0 597,61 151,29285 0,2684719
Euanthé 20 464 872 3,0 598,09 143,40906 0,2000650
Hélicé 20 540 284 4,0 601,40 154,58669 0,1374936
Orthosie 20 567 990 2,0 602,62 142,36668 0,2433470
Jocaste 20 722 584 5,2 609,43 147,24851 0,2874064
S/2003 J 16 20 743 797 2,0 610,36 150,76918 0,3184888
Praxidiké 20 823 967 6,8 613,90 144,20594 0,1840092
Harpalycé 21 063 832 4,4 624,54 147,22372 0,2440910
Mnémé 21 129 805 2,0 627,48 149,73298 0,3169327
Hermippé 21 182 104 4,0 629,81 151,24225 0,2290432
Thyoné 21 405 589 4,0 639,80 147,27615 0,2525796
S/2003 J 15 22 721 019 2,0 699,68 141,81280 0,0932263

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jewitt, David C.; Sheppard, Scott; Porco, Carolyn, Jupiter's outer satellites and Trojans, vol. 1, Cambridge University Press,‎ 2004, 263-280 p. (ISBN 0-521-81808-7, lire en ligne)
  2. (en) Flammarion, C.; Kowal, C.; Blunck, J., « Satellites of Jupiter », Circulaire de l’UAI, no 2846,‎ 07/10/1975 (résumé, lire en ligne)
  3. Les paramètres orbitaux d'osculation des satellites irréguliers de Jupiter varient fortement sur de petits intervalles de temps à cause des fortes perturbations de Jupiter. Par exemple, on a reporté des changements d'un million de kilomètres du demi-grand axe en 2 ans, de 0,5 de l'excentricité en 12 ans et de près de 5° de l'inclinaison en 24 ans. Les éléments orbitaux moyens sont les moyennes calculées par intégration numérique des éléments actuels sur une longue période, afin de déterminer les familles dynamiques.
  4. (en) Nesvorný, David; Alvarellos, Jose L. A.; Dones, Luke; Levison, Harold F., « Orbital and Collisional Evolution of the Irregular Satellites », The Astronomical Journal, vol. 126, no 1,‎ 07/2003, p. 398-429 (DOI 10.1086/375461, résumé)
  5. (en) Sheppard, Scott S.; Jewitt, David C., « An abundant population of small irregular satellites around Jupiter », Nature, vol. 423, no 6937,‎ 05/2003, p. 261-263 (DOI 10.1038/nature01584, résumé, lire en ligne)
  6. (en) Grav, Tommy; Holman, Matthew J.; Gladman, Brett J.; Aksnes, Kaare, « Photometric Survey of the Irregular Satellites », Icarus, vol. 166, no 1,‎ 11/2003, p. 33-45 (DOI 10.1016/S0019-1035(03)00231-8, résumé)
  7. a, b, c, d et e « Natural Satellites Ephemeris Service », Minor Planet Center (consulté le 3 décembre 2007)
  8. « Planetary Satellite Physical Parameters - Jovian System », Jet Propulsion Laboratory (consulté le 3 décembre 2007)