Groupe Nouvelles Frontières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nouvelle frontière.

Nouvelles Frontières - Touraventure S.A

alt=Description de l'image Nouvelles Frontieres.png.
Création 1967
Fondateurs Jacques Maillot
Forme juridique Société anonyme
Slogan Créer des liens avec le monde.
Siège social Drapeau de France Levallois-Perret (Hauts de Seine) (France)
Direction Pascal de Izaguirre
Activité Tourisme et Aérien
Produits Voyages
Société mère TUI Travel PLC
Filiales Nouvelles Frontières (Voyagisme et Distribution), Havas Voyages, Corsair International
Effectif environ 2 600
Site web http://groupe.nouvelles-frontieres.fr/
Chiffre d’affaires 1,03 milliard d'euros

Le groupe Nouvelles Frontières est une filiale du voyagiste anglo-allemand TUI Travel. Dirigé depuis mai 2011 par Pascal de Izaguirre, son modèle économique intègre le voyagisme, l’hôtellerie, la distribution physique et internet, et l’aérien.

Le groupe a opté pour une distribution « multicanal » matérialisée par 300 agences de voyage, un site internet, ainsi que par ses enchères sur iPhone et une « Apps » sur iPad.

En complément du maillage de l’enseigne, Havas Voyages a conclu un accord stratégique avec Carlson Wagonlit Travel en juin 2010, faisant passer le nombre d’agences Havas Voyages de 170 à plus de 500.

Historique[modifier | modifier le code]

Agence Nouvelles Frontières au CNIT de La Défense

Le 2 octobre 1967, l’association Nouvelles Frontières est créée, par Jacques Maillot pour démocratiser le voyage et essayer d'apporter une dimension culturelle. Une première boutique à Paris dans le 14e est créée. En 1968, l'association devient une société anonyme dont le nom évoque la démocratisation du voyage pour de nombreux Français, principalement vers les îles des DOM-TOM et la Corse. En 1970, on compte 4 000 adhérents à l’association Nouvelles Frontières. En 1972, les premières agences en province ouvrent.

En 1980, 150 000 voyageurs ont utilisé Nouvelles Frontières. En 1982, les premiers départs vers les DOM (Pointe-à-Pitre, Fort-de-France) au départ de Bruxelles sont réalisés. En 1986, Nouvelles Frontières Hôtellerie est créé et ainsi que les premiers Hôtels-Clubs Paladien. En 1988, un million de voyageurs ont utilisé Nouvelles Frontières. Le premier Paladien ouvre au Sénégal. Il y a 10 hôtels-clubs Paladien. La première collaboration avec la compagnie charter française Corse Air International est réalisée. En 1990, Nouvelles Frontières est le nouvel actionnaire de Corsair, il met en service son premier Boeing 747.

En 1995, le site Internet est créé. En 1996, la compagnie AéroLyon est créée, elle est spécialisée dans les vols charters vers les Caraïbes, l'océan Indien et l'Afrique Noire. En 1997, les enchères Nouvelles Frontières sur le Web sont lancées.

En 2000, une alliance avec TUI AG, le premier voyagiste européen, est conclue. En 2002, 100 % du capital de Nouvelles Frontières est acquis par TUI AG. Jacques Maillot cède progressivement l'ensemble de sa participation, évaluée à 150 millions d'euros. La même année, l'ouverture des Paladien et le déploiement d’agences se poursuivent. En 2003, l’entité « groupe Nouvelles Frontières » est créé. La marque TUI France est lancée. En 2005, la marque Havas Voyages est rachetée. Le groupe Nouvelles Frontières s'installe à Montreuil. En 2007, la fusion de First Choice et des entités touristiques de TUI AG, créée TUI Travel, le groupe Nouvelles Frontières en devient une filiale. La même année les Hôtels-Clubs Koudou sont lancés. Corsair devient Corsairfly et ouvre des lignes régulières sur Mayotte, Nosy Bé, Cuba et la République dominicaine.

En 2010, un accord stratégique entre le Groupe Nouvelles Frontières et Carlson Wagonlit Travel France sur l'enseigne Havas Voyages est signé.

En 2012, le groupe voyagiste germano-britannique TUI fusionne ses filiales françaises Nouvelles Frontières, Marmara, Tourinter, Aventuria en une seule entité regroupée sous le nom de TUI France. La Brigade Financière enquête suite à des soupçons de manipulations des comptes par l'ancienne équipe dirigeante[1]. La direction de la nouvelle entité annonce la mise en place d'un plan de suppression de 450 postes, soit environ 1/3 des effectifs.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :