Groupe IONIS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

IONIS Education Group

Description de l'image  Logo_ionis.jpg.
Création 1994
Fondateurs Marc Sellam
Forme juridique Société par actions simplifiée
Slogan Former les nouvelles intelligences des entreprises
Siège social Drapeau de France Paris (France)
Direction Marc Sellam, Fabrice Bardeche
Filiales EPITA, ESME-Sudria, IPSA, ISG, ISEFAC, ISEG, EPITECH, ETNA, E-Artsup, IONIS STM, Sup'Biotech, Sup'Internet
Site web ionis-group.com

Le Groupe IONIS ou IONIS Education Group, fondé en 1994, est une société commerciale française spécialisée dans le rachat et la création d’établissements dans le secteur économique de l'enseignement supérieur privé[1],[2]. Comprenant 15 établissements répartis sur une quinzaine de villes, c'est en 2010 selon le Nouvel économiste le premier « opérateur privé de l’enseignement supérieur »[3].

Présentation et données économiques[modifier | modifier le code]

Ionis Group est une société par actions simplifiée créée en 1994, statut qui lui permet de verser des bénéfices à ses actionnaires[4]. C'est une holding dans le domaine de l'enseignement supérieur. Le capital de la société, en 2007, est de 11 051 405,40 euros divisé en 72 492 actions de 152,45 euros[5]. Les domaines de formation proposés sont : management d'entreprise, le marketing, la communication, la gestion, les hautes technologies, la création multimédia.

En 2011, le chiffre d’affaires de Ionis Group est d’environ 100 millions d’euros par an[6].

Historique[modifier | modifier le code]

Les prémices[modifier | modifier le code]

L'histoire du groupe IONIS remonte à 1980 lorsque Marc Sellam fonde l'Institut supérieur européen de gestion à Paris avec la volonté de proposer une école de commerce au modèle alternatif aux universités et grandes écoles[7]. En 1986, l'ISEG lance sa politique d'implantation régionale en créant un campus à Bordeaux suivi de ceux de Toulouse (1987), Lille (1988), Strasbourg (1989), Nantes (1989) et Lyon (1990). L'année 1993 est celle de la création de Institut supérieur européen de formation par l'action, école de commerce en trois ans après le baccalauréat.

Le rachat d'écoles en difficulté[modifier | modifier le code]

En 1997, le groupe, nommé à l'époque Intelsup[8], rachète l'École pour l'informatique et les techniques avancées (école d'ingénieurs en informatique créée en 1984) et prend sa forme juridique définitive. Les années 1997-1998 voient l'acquisition de l'Institut supérieur de gestion (école de commerce datant de 1967) et de l'Institut polytechnique des sciences avancées (école d'ingénieurs en aéronautique créée en 1961).

Le déploiement en province et la création de nouvelles écoles[modifier | modifier le code]

En 1999, le groupe IONIS ouvre l'École pour l'informatique et les nouvelles technologies[9] puis E-Artsup en 2001, école de création numérique et multimédia[10].

Le groupe prend le nom de IONIS Education Group en 2002, année où tous les cursus des écoles passent en cinq ans après le baccalauréat. En 2003, il intègre un nouveau secteur d'activités, les biotechnologies, par la fondation de l'école Sup'Biotech. L'ICS Bégué, école formant des experts comptables inaugurée en 1957, est incorporée dans le groupe en 2004 de même que l'ESME-Sudria (école d'ingénieurs généraliste créée en 1905) en 2006. Les années 2007 et 2008 voient l'implantation en province à travers l'ouverture des campus de Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nancy, Nantes, Nice, Montpellier, Strasbourg et Toulouse. En 2009, le groupe lance IONIS Executive learning centrée sur la validation des acquis de l'expérience ainsi qu'IONIS School of Technology and Management qui prodigue des formations à la fois techniques et managériales. En 2010, l'ISEG se transforme en groupe et développe trois écoles différentes et autonomes en finance, marketing - communication et commerce[11]. L'école Sup'Internet instruisant aux métiers de l'Internet est lancée en 2011. Enfin, Moda Domani Institute, école spécialisée dans le luxe, la mode et le design, est créée en 2014.

Liste des écoles de chaque pôle[modifier | modifier le code]

Les écoles sont fédérées autour de 3 pôles :

Pôle « IONIS Institute of Business »[modifier | modifier le code]

ISG[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Institut supérieur de gestion.

L'Institut supérieur de gestion (ISG) de Paris, filiale du groupe IONIS depuis 1997, est une école de commerce privée reconnue par l'État.

ISEG Group[modifier | modifier le code]

L'ISEG Group, ou Institut Supérieur Européen de Gestion Group, est un groupe de trois écoles de commerce en cinq années d'études supérieures après le baccalauréat. Les trois écoles ISEG Business School, ISEG Marketing & Communication School et ISEG Finance School délivrent un titre enregistré en tant que niveau I au sein du RNCP. Le groupe offre notamment la possibilité de partir une ou deux années à l'étranger (Europe, États-Unis, Asie, etc.) et d'obtenir un double diplôme, MBA (Master of Business Administration) accrédité pour l'école ISEG Business School, Master de la Dublin Business School pour les écoles ISEG Marketing & Communication School et ISEG Finance School. Membre du groupe IONIS, il dispense un enseignement dans plusieurs domaines. A la rentrée 2014, l'ISEG Business School et l'ISEG Finance School fusionneront pour donner une seule et même école, l'ISEG Business & Finance School.

L'ISEG Group est accrédité par l'IACBE (International Assembly for Collegiate Business Education)[12] et par l'ACBSP (Association of Collegiate Business Schools and Programs)[13].

ICS Bégué[modifier | modifier le code]

École d'expertise comptable fondée en 1957 [14]

Institut des Sciences & Techniques Humaines[modifier | modifier le code]

École privée hors contrat fondée à Paris en 1954.

ISEFAC / ISEFAC Bachelor[modifier | modifier le code]

L'ISEFAC est une école de commerce privée française créée en 2000 par le groupe IONIS. Située à Paris, Lille, Nice, Toulouse, Bordeaux, Lyon, et à Nantes, elle propose des formations accessibles avec ou sans le Baccalauréat  : ISEFAC Bachelor et ISEFAC Alternance.

Moda Domani Institute[modifier | modifier le code]

École de commerce privée créée en 2014, située à Paris et spécialisée dans les secteurs du luxe, de la mode et du design[15].

Pôle « IONIS Institute of Technology »[modifier | modifier le code]

Epita[modifier | modifier le code]

L'École pour l’informatique et les techniques avancées (Épita), est une école d'ingénieurs privée française reconnue par l'État qui délivre un enseignement supérieur dans les technologies de l'information et de la communication.

Epitech[modifier | modifier le code]

L'École pour l'informatique et les nouvelles technologies (Epitech) aussi appelée European Institute of Information Technology, est un établissement d'enseignement privé français qui délivre un enseignement supérieur en informatique et nouvelles technologies.

ESME Sudria[modifier | modifier le code]

Article détaillé : ESME Sudria.

L'ESME Sudria (ex-École Spéciale de Mécanique et d'Électricité ou simplement ESME) est une grande école d'ingénieurs privée. Elle forme des ingénieurs dans les domaines du génie électrique, de l'électronique, des télécommunications et de l'informatique. Reconnue par l'État français depuis 1922 et, habilitée par la Commission des titres d'ingénieur depuis sa création en 1936 à délivrer le diplôme d'ingénieur, elle est aussi membre de la Conférence des grandes écoles et fait partie de l'Union des grandes écoles indépendantes.

Institut polytechnique des sciences avancées[modifier | modifier le code]

L'Institut polytechnique des sciences avancées (IPSA), est un établissement français d'enseignement supérieur privé, reconnu par l'État, habilité depuis la rentrée 2011 à délivrer un diplôme d'ingénieur. Il propose une formation dans le domaine aéronautique en cinq ans après le baccalauréat.

IONIS-STM[modifier | modifier le code]

Créée sous le nom de "Masters Epita", Ionis School of Technology and Management est une école qui forme des experts à double compétence grâce à une offre de formation intégrée sur le plan technique et managérial. Elle est destinée aux étudiants issus de Bac+2, Bac+3, Bac+4 et Bac+5 souhaitant poursuivre ou compléter leur formation initiale et obtenir les compétences professionnelles et métiers indispensables pour intégrer le marché du travail à un niveau de cadre[16].

Sup'Biotech[modifier | modifier le code]

L’Institut Sup'Biotech de Paris est un établissement d'enseignement privé français qui délivre un enseignement supérieur. Inscrit au rectorat de Créteil[17], il a été créé en 2003 et est situé à Villejuif. L'école propose un cursus en cinq ans après le Baccalauréat entièrement tourné vers les biotechnologies. Elle n'est pas habilitée par le ministère de l'éducation nationale à délivrer le titre d'« ingénieur diplômé » ; le titre délivré par l'institut en fin d'études est enregistré en tant que niveau 1 au sein du RNCP[18].

E-Artsup[modifier | modifier le code]

E-Artsup est un établissement d'enseignement privé français qui délivre un enseignement supérieur[19]. Il a été créé en 2001[20] par le groupe IONIS. L'école, spécialisée dans la création numérique et le multimédia, est située au Kremlin-Bicêtre, à Bordeaux, Lyon, Nantes et Lille[21]. Le cursus se compose de cinq années d'études après le Baccalauréat à l'issue duquel l'étudiant obtient le titre de Responsable de la création (projets On-Line et Off-Line) enregistré en tant que niveau 2 au sein du RNCP[22].

Sup'Internet[modifier | modifier le code]

Sup'Internet est un établissement d'enseignement privé qui délivre un enseignement supérieur technique. Il a été créé en septembre 2011[23],[24] et est situé au Kremlin-Bicêtre. Il fait partie du groupe IONIS et propose un cursus en trois ans après le Baccalauréat conduisant au diplôme de Bachelor[25] dans trois spécialités[26] distinctes: design graphique & contenu, business & management internet, développement & technologies du web.

Pôle « IONIS Education Solutions »[modifier | modifier le code]

IONIS Tutoring[modifier | modifier le code]

Organisme de cours particuliers à domicile[27].

Math Secours[modifier | modifier le code]

Stages en petits groupes[28].

ISEFAC Alternance[modifier | modifier le code]

L'ISEFAC est une école de commerce privée française créée en 2000 par la société commerciale groupe IONIS. Située à Paris, Lille, Nice, Toulouse, Bordeaux, Lyon, et à Nantes, elle propose des formations accessibles avec ou sans le Baccalauréat  : ISEFAC Bachelor et ISEFAC Alternance.

ETNA[modifier | modifier le code]

L'ETNA, pour École des Technologies Numériques Appliquées, est un établissement d'enseignement privé français de formation en informatique. L'école fait partie du groupe IONIS. Les titres délivrés par l'ETNA sont enregistrés en tant que niveau 1 au sein du RNCP par arrêté du 12 juillet 2010[29] publié au Journal Officiel du 22 juillet 2010[30].

IONIS Executive Learning[modifier | modifier le code]

Validation des acquis de l'expérience[31].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Carole Bellemare avec Caroline Beyer, « Marc Sellam, « maître » des écoles supérieures privées en France », Le Figaro,‎ 08/11/2007 (consulté le 24 février 2012)
  2. « Interview de Marc Sellam, Président et Fondateur du Groupe IONIS », Capcampus,‎ 15 octobre 2008 (consulté le 24 février 2012)
  3. Patrick Arnoux, « Groupe Ionis – 1er opérateur privé de l’enseignement supérieur », Le Nouvel économiste, 18/05/2010 en ligne
  4. « Ionis Groupe », Manageo (consulté le 24 février 2012)
  5. Dépôt légal conservé par le Greffe du Tribunal de Commerce de Paris (données datées de septembre 2007)
  6. François Kermoal, « Ionis Education Group lance une école sur les métiers de l'Internet », L'Express-L'Entreprise, 19/01/2011 en ligne.
  7. Patrick Arnoux, « Groupe Ionis – 1er opérateur privé de l’enseignement supérieur », Le nouvel Economiste,‎ 18 mai 2010 (consulté le 24 février 2012)
  8. « Marc SELLAM », EducPros,‎ 21 décembre 2011 (consulté le 24 février 2012)
  9. Epitech : des stages en entreprise de 3 jours par semaine, 13/02/2012, consulté sur site www.journaldunet.com le 21 mai 2012
  10. À propos d’e-artsup, 21/06/2010, consulté sur site www.afjv.com le 21 mai 2012
  11. L’ISEG Group, d’une école à trois écoles, consulté sur site www.dimension-commerce.com le 21 mai 2012
  12. (en) [PDF] « IACBE Membership status - ISEG », sur www.iacbe.org
  13. (en) « Current ACBSP Educational Institution Members », sur www.acbsp.org
  14. Site de l'école
  15. Le groupe Ionis lance Moda Domani Institute, l'école de mode de demain !, Candice Bruneau, 05/02/2014
  16. [Site de l'école http://www.ionis-stm.com/ecole-master-management-paris.aspx]
  17. Mentions Légales, consulté sur site www.supbiotech.fr le 26 octobre 2011
  18. Arrêté du 11 janvier 2012 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles, 19 janvier 2012, consulté sur site www.legifrance.gouv.fr/ le 20 janvier 2012]
  19. Mentions légales, consulté sur site www.e-artsup.net le 26 octobre 2011
  20. e-artsup lance sa filière de jeu vidéo : Game Design, 16 juin 2010, consulté sur site www.capcampus.com le 26 octobre 2011
  21. [PDF]IONIS Mag 11 page 64, consulté sur site www.ionis-online.com le 26 octobre 2011
  22. Résumé descriptif de la certification, consulté sur site www.rncp.cncp.gouv.fr le 26 octobre 2011
  23. Sup'Internet, la nouvelle école du web, Juliette Fauchet 21/01/11, consulté sur site pro.01net.com le 26 octobre 2011
  24. IONIS Education Group annonce la création de Sup'Internet, 20 janvier 2011, consulté sur site www.ionis-online.com le 26 octobre 2011
  25. Les métiers de l'Internet : le groupe Ionis lance Sup'Internet, 28-01-2011, consulté sur site www.lemoci.com le 26 octobre 2011
  26. Deux nouvelles écoles dédiées à l'Internet, JEAN-CLAUDE LEWANDOWSKI 01 février 2011, consulté sur site archives.lesechos.fr le 26 octobre 2011
  27. site web
  28. site web
  29. Arrêté du 12 juillet 2010 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles, consulté sur site textes.droit.org le 26 octobre 2011
  30. Journal officiel de la République Française du 22 juillet 2010, édition n°167, consulté sur site textes.droit.org le 26 octobre 2011
  31. site web

Lien externe[modifier | modifier le code]