Groupe ING

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Groupe ING

alt=Description de l'image Logo ING.svg.
Création 1991 (fusion)
Personnages clés Jan Hommen
Slogan « ING Direct. Créateur d'intérêt »
Siège social Drapeau des Pays-Bas Amsterdam (Pays-Bas)
Direction Jan Hommen (CEO), Patrick Flynn (CFO), Peter Elverding (Président du Conseil de surveillance)
Activité Banque, assurance-vie
Filiales Barings, BBL, BHF-Bank, Oyak Bank, ING Direct
Effectif 97 043 (2011)
Site web www.ing.com
Capitalisation 21 000 000 000 d'€ (2011)
Chiffre d’affaires en diminution 42,644 milliards d'euros (2012)[1]
Résultat net en diminution 3,894 milliards d'euros (2012)[2]
Le siège de l'entreprise à Amsterdam

Le groupe ING (en néerlandais : ING Groep), est une institution financière internationale de bancassurance d’origine néerlandaise, constituée en 1991 par la fusion entre la compagnie d’assurance Nationale Nederlanden et la banque à réseau NMB Postbank.

Elle a connu une croissance externe très rapide, devenant fin 2007 la deuxième banque de détail mondiale après Mitsubishi UFJ Financial Group avec plus de 338 milliards d'euros en épargne[3]. Lourdement affecté par la crise financière de 2008, l'action ING a perdu 68,7 % en un an avant que celle-ci soit en partie nationalisé par le gouvernement néerlandais de Balkenende, qui l'a recapitalisé avec plus de 10 milliards d’euros [3],[4]. C'est en 2012, la 2e entreprise dans le secteur bancaire derrière ICBC. ING était l'abréviation de « Internationale Nederlanden Groep » (littéralement « groupe des Pays-Bas internationaux »).

Histoire[modifier | modifier le code]

Fusion[modifier | modifier le code]

En 1986, la banque d'État néerlandaise Rijkspostspaarbank est privatisée, devenant Postbank, tout en continuant à utiliser le réseau des bureaux de poste du pays. En 1989, Postbank fusionne avec NMB Bank pour donner naissance à NMB Postbank Groep. La fusion de cette banque avec l'assureur Nationale Nederlanden en 1991, donne naissance au groupe ING.

Expansion rapide[modifier | modifier le code]

Dans le domaine bancaire, ING fait l'acquisition en 1995 de la banque d'investissement Barings, alors en cessation de paiement, et de son activité de gestion pour compte de tiers. Banque Bruxelles Lambert, importante banque belge, est acquise en 1998, suivie par BHF-Bank (Allemagne) en 1999, Banque Slaski (Pologne) en 2001 et DiBa Bank (Allemagne à nouveau) en 2002.

Parallèlement, ING acquiert plusieurs assureurs aux États-Unis, à savoir Equitable of Iowa en 1997, ReliaStar, Aetna Financial Services et Aetna International en 2000, ainsi qu'un assureur mexicain, Seguros Comercial América en 2001.

En 2005, ING poursuit sa collaboration avec l'établissement bancaire coréen Kookmin Bank en créant une nouvelle coentreprise dans le domaine de l'assurance. ING contrôle 49 % de la coentreprise qui distribue des produits d'assurance par l'intermédiaire de 1 100 agences de l'établissement bancaire coréen. En 2005, ING est le quatrième groupe financier européen, l'assurance représentant 60 % de son activité quand la banque en représente 40 %.

ING dispose alors d’une forte implantation internationale. En 2007, le groupe se présente ainsi : « présent dans 50 pays, comptant plus de 120 000 collaborateurs (dont 11 000 aux États-Unis), 75 millions de clients et gérant près de 600 milliards d’euros d’actifs ».

C'est l'un des acteurs majeurs chargé des retraites au Chili, aux côtés de Metropolitan Life Insurance Company et de Principal.

Recapitalisation et conséquences[modifier | modifier le code]

En octobre 2008, ING reçoit une injection de 10 milliards d'euros dans son capital de la part de l'état néerlandais. L'entreprise doit en contre-partie, d'après les dispositions de la Commission européenne, se désengager d'un certain nombre d'activités[5].

En 2009, ING vend la totalité de sa participation dans ING Canada, le plus important assureur de dommages au Canada[6],[7].

En 2010, ING vend sa filiale ING Direct au Royaume-Uni à Barclays pour 1,64 milliard d'€[8].

En 2012, ING vend ses filiales à Hong Kong et Macao à Pacific Century Group, pour 1,64 milliard d'€, ainsi que sa filiale en Malaisie à AIA pour 1,33 milliard d'€[5].

En 2013, ING vend sa participation (50%) dans la coentreprise d'assurance vie chinoise nouée avec Bank of Beijing à BNP Paribas Cardif, la filiale d'assurances de BNP Paribas. La même année, ING se désengage de sa filiale en Corée du Sud, ING Life Korea qu'elle vend pour 1,24 milliard d'euros au fonds d'investissement MBK Partners, en gardant plus que 10 % dans son ancienne filiale[9].

En juillet 2014, ING annonce l'introduction en bourse de sa filiale dans l'assurance NN Group pour entre 1,5 et 2 milliards d'euros, valorisant la capitalisation de cette filiale à environ 7 milliards d'euros. ING devant garder une participation de 71,4 % dans NN Group à l'issue de cette introduction en bourse[10]

1881 1915 1918 1928 1977 1986 1989 1998 2002 2006 2009 2011 aujourd'hui
Télécom APT PTT PTT Telecom KPN
Colis postaux PTT Post TPG Post TNT Post TNT Express
Poste PostNL
Caisse d'épargne Caisse d'épargne postale Office des chèques postaux
et caisse d'épargne
Banque postale (Postbank N.V.) Banque ING
Banque Office des chèques postaux

Activités[modifier | modifier le code]

Implantations mondiales du groupe ING.

ING est le premier groupe de services financiers du Benelux. Les revenus par activité se répartissent comme suit :

  • assurance (79,1 %) : assurance-vie (86,5 % des primes émises brutes) et non vie (13,5 %; essentiellement assurances incendie, automobile, maladie et accident) ;
  • banque (18,9 %) : activités de banque de réseau et privée (42,3 % des revenus), de banque de financement et d'investissement (41 %) et de banque directe (16,7 % ; ING direct) ;
  • autres (2 %).

En outre, le groupe développe une activité de gestion d'actifs (404,5 MdsEUR d'actifs gérés pour compte de tiers). La répartition géographique des revenus est la suivante : Pays-Bas (21,8 %), Belgique (7,3 %), Europe (8 %), Amérique du Nord (40 %), Asie (17,9 %), Amérique du Sud (3,7 %), Australie (1,2 %) et autres (0,1 %).

Données boursières[modifier | modifier le code]

  • Actionnaires principaux :

(2005) : flottant 82,4 %, Aegon 6,3 %, Ageas 6,2 %, ABN Amro 5,1 %.

Personnalités et parrainage[modifier | modifier le code]

En avril 2005, l'avocate Christine Lagarde est nommée au conseil de surveillance. Elle renonce à ses fonctions quelques mois plus tard, alors qu'elle vient d'entrer au gouvernement français.

ING sponsorise par ailleurs le marathon de New York

De 2007 à 2009, ING a été partenaire de l'écurie française Renault F1 Team qui avait pris le nom de "ING Renault F1 Team".

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]