Groupe F

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Groupe F est une société de créations de spectacles pyrotechniques, basée à Mas-Thibert.

Créé en 1990 à Bessèges (Gard) par François Montel, Alain Burkhalter, Didier Mandin, la société prend un nouvel essor en 1993 avec l'arrivée de Christophe Berthonneau[1],[2]. Groupe F est surtout connu du grand public pour avoir créé le feu d'artifice du passage à l'an 2000 sur la Tour Eiffel, mais présente aussi ses spectacles de théâtre de rue dans les grands festivals du monde entier.

Groupe F se singularise de l'ensemble des autres compagnies de théâtre de rue française car elle s'auto-finance avec ses ventes de feux d'artifices, tels que ceux pour les cérémonies des Jeux olympiques d'Athènes et de Turin, ou par la vente de systèmes brevetés de création permanente d'effets spéciaux pour des expositions universelles ou des parcs d'attractions.

En 2002, les éditions Actes Sud ont édité un livre présentant 10 ans de Théâtre du feu, illustré de nombreuses photographies de Thierry Nava.

En 2008, exposition photographique aux Rencontres d'Arles, France.

Événements ponctuels[modifier | modifier le code]

Groupe F a réalisé les feux d'artifice de nombreux événements ou cérémonies majeurs[2],[3],[4].

Feu d'artifice « Révélations » à Arles pour l'ouverture de Marseille-Provence 2013.

Liste de spectacles[modifier | modifier le code]

Groupe F a produit plusieurs spectacles depuis sa création en 1990[1].

  • 1994 : Oiseaux de feu
  • 1997 : Un peu plus de lumière
  • 2004 : Joueurs de lumière
  • 2007-2008 : La face cachée du Soleil, au château de Versailles
  • 2008 : Coups de foudre
  • 2008 : Lux Populi, au pont du Gard
  • 2008 : Des Paysages, à La Villette
  • 2009 : Cyrano de Bergerac et les Empires du Soleil, au château de Versailles[8]
  • 2010 : Les Noces royales de Louis XIV au château de Versailles
  • 2010: Impressions, au Pont du Gard
  • 2012 : Ludolux, les dieux du jeu, au pont du Gard[9]
  • 2013 : "Ulysse au Pays des Merveilles", au pont du Gard
  • 2014: "A fleur de peau" Festival international du théâtre de rue d'Aurillac


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Élise Thiébault, Élisabeth Thiébault et Thierry Nava (photographies), F comme feu, Actes Sud, 2002 (ISBN 978-2-7427-3835-9)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le Groupe F enflamme les jardins de Versailles », in La Croix (page consultée le 1er septembre 2009).
  2. a et b (en) « Making Art Of Light And Fire », in Newsweek, 17 juillet 2000 (page consultée le 1er septembre 2009).
  3. « Le feu d'artifice réinventé », in Le Monde, 11 juillet 2008 (page consultée le 1er septembre 2009).
  4. « Christophe Berthonneau, le magicien du Groupe F, va enflammer Versailles », in La Croix, 31 août 2007 (page consultée le 1er septembre 2009).
  5. « Le feu d'artifice du 14 juillet », in Paris 16 Info, 7 juillet 2005 (page consultée le 15 juillet 2014).
  6. (en) « New Year celebrations begin as Britain gears up for one chilly party », in Metro, 31 décembre 2008 (page consultée le 1er septembre 2009).
  7. « Le Groupe F va rhabiller de lumière la Tour Eiffel », in Midi libre, lundi 13 juillet 2009 (page consultée le 1er septembre 2009)
  8. « Groupe F met le bassin de Neptune à feux et à sens », in 20 minutes, lundi 31 août 2009, p. 16
  9. Anne Camboulives, « Ludolux, les dieux du jeu », sur ledauphine.com,‎ 9 juin 2012 (consulté le 10 juin 2012)