Groupe Abril

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abril.

Grupo Abril S.A.

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Grupo Abril S.A.

Création 1950
Fondateurs Victor Civita
Personnages clés Victor Civita, Roberto Civita, Giancarlo Civita
Forme juridique Société anonyme
Siège social Drapeau du Brésil Av. Nações Unidas, 7221, Pinheiros, São Paulo (Brésil)
Direction Roberto Civita
Activité média
Produits publications, journaux, illustrés, télévisions et radios, Internet
Société mère Editora Abril S.A.
Effectif 7 400 (2010)
Site web http://www.grupoabril.com.br/
Chiffre d’affaires 5,7 milliard BRL (2010)
Résultat net 264,5 million BRL (2010)

Le groupe Abril (Grupo Abril en portugais) est un groupe de médias brésilien dont la société mère, les éditions Abril (Editora Abril), est fondée en 1950 par Victor Civita. Tout au long de son histoire, l’entreprise a élargi et diversifié ses activités pour devenir une véritable institution au Brésil et l’un des plus influents groupes de médias en Amérique latine.

Le groupe Abril publie aujourd’hui 54 titres, atteignant environ 28 millions de lecteurs. Abril Gráfica, la division d’imprimerie du groupe, tire environ 568 millions de magazines par an grâce à des procédés numériques. Le groupe est aussi présent dans l’audiovisuel, notamment avec la chaîne MTV Brasil.

Historique[modifier | modifier le code]

Le fondateur italo-américain[modifier | modifier le code]

Victor Civita naît le 9 février 1907 à New York avec la nationalité américaine, d’un père juif italien (italkim) et d’une mère américaine, fille d’un baryton en tournée aux États-Unis[1]. Sa famille repart pour l’Italie et y passe 30 années[1] ; son fils Roberto Civita naît en 1936 à Milan.

En raison de la Seconde Guerre mondiale, la famille Civita émigre aux États-Unis où Victor se lance dans l’imprimerie[1]. Durant dix ans, il développe son entreprise[1]. Son fils obtient lui plusieurs diplômes dont un en journalisme économique ? à la Wharton School de l’université de Pennsylvanie et d’un diplôme d’études supérieures en sociologie de l’université Columbia. En septembre 1949, Civita décide de s’installer au Brésil et souhaite investir dans l’édition[2].

Début des publications[modifier | modifier le code]

Au début des années 1940, Victor Civita et son frère Cesar Civita créent en Argentine une maison d'édition Editora Abril. En 1945, le journaliste Adolfo Aizen en visite en Argentine rencontre les frères Civita et dès l'année suivante ils forment un partenariat pour lancer un magazine avec des personnages Disney sous licence, nommé Seleções Coloridas qui est alors édité par Editora Brasil-América (EBAL)[3], fondée le 18 mai 1945.

La société Abril s'implante au Brésil en 1950 sous le nom Editora Primavera dans un petit bureau du centre-ville de São Paulo avec une demi-douzaine d'employés[4]. La première publication débute le 12 juillet ; c’est Pato Donald, la version sud-américaine des histoires de Donald Duck[2]. Victor Civita renomme la maison d'édition brésilienne « Abril » (en français « avril »), car c’est le mois durant lequel débute le printemps en Europe. Le logo est un arbre qui représente la fertilité, l'image même de la vie de couleur verte, celle de l'espoir et l'optimisme. Rapidement les publications pour la jeunesse se font plus nombreuses avec Mickey, second titre du catalogue Disney lancé en 1952 et des titres en dehors de Disney comme Luluzinha, Super-Homem (adaptation de Superman), Turma da Mônica, Menino Maluquinho[2]

À la fin des années 1950, le groupe Abril transforme ses activités. Le groupe attirent des professionnels de différents secteurs pour investir dans la formation et la technologie, inaugurant une culture brésilienne journalistique, de la photographie, l'édition et la production. Victor Civita décide alors de publier des ouvrages de référence sur ces sujets, ce qui est devenu un phénomène d'édition au Brésil. Jusqu’ici la connaissance était restreinte aux bibliothèques et aux librairies, maintenant le groupe parvient à la faire passer par les kiosques.

En 1961, le bon résultat des publications Disney pousse le groupe à lancer en janvier un troisième titre, Zé Carioca d'après le personnage José Carioca ainsi qu'un magazine qui se destine au public de la ménagère, Claudia.

En décembre 1963, le groupe lance un quatrième titre Disney Tio Patinhas ou Almanaque Tio Patinhas, d'après le nom portugais de l'Oncle Picsou.

Le magazine Recreio est lancé en 1969.

Editora Abril devient une presse présente dans toutes les transformations majeures de la société brésilienne : le tourisme avec des guides de voyage, l'industrie automobile avec Quatro Rodas, le football avec Score ou le sexe avec Playboy, VIP et Men's Health. Abril a également suivi la femme brésilienne au cours des cinquante dernières années, avec des magazines féminins : Caprice a commencé avec les romans-photo, Mannequin, premier magazine de mode et l'un des plus vendus au Brésil, Claudia, Nova, Elle, Estilo, Gloss, et Women's health, lancé en octobre 2008[5].

Développement dans la télévision[modifier | modifier le code]

Siège principal du groupe Abril à São Paulo.

En 1990, le groupe Abril investit dans la télévision en lançant la chaîne MTV Brasil sous licence de Viacom.

En 1991, le groupe Abril et Telefónica lancent TVA, première chaîne de télévision payante brésilienne.

En 1995, le groupe Abril investit dans la chaîne ESPN Brasil[6].

En 1996, le groupe installe son siège social dans le Birmann 21, un gratte ciel de São Paulo.

En 1999, le groupe Abril est contraint de revendre sa participation dans ESPN Brasil et ferme sa filiale de distribution Abril Video, remplacée par les équivalents détenus directement par Disney et Sony.

En mai 2006, le groupe sud-africain Naspers achète pour 422 millions d'USD, 30 % du capital d'Editora Abril, dont 13,8 % appartenant à des fonds d'investissement géré par Capital International depuis juillet 2004[7],[8].

Le 11 octobre 2007, Grupo Abril achète Fernando Chinaglia Distribuidora devenant ainsi le principal distributeur de publications en Amérique latine.

En juillet 2010, Abril Educação achète Anglo, une société d'institut d'apprentissage de l'anglais présent dans plus de 500 écoles associées.

Organisation de la société[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

La division Abril Mídia regroupe les activités dans les médias de la société :

  • Editora Abril, éditeur des publications éditées ou diffusées ;
  • MTV Brasil, filiale à 100 % du groupe Abril, diffuse la chaîne MTV au Brésil depuis 1990 ;
  • TVA, chaîne de télévision payante conjointe avec Telefónica ;
  • Abril Mídia Digital, filiale internet ;
  • Alphabase, marketing interactif.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Veja, Veja São Paulo, Veja Rio
  • Abril Coleções
  • Almanaque Abril
  • Ana Maria
  • Arquitetura & Construção
  • Aventuras na História
  • Boa Forma
  • Bons Fluidos
  • Bravo!
  • Capricho
  • Casa Claudia
  • Claudia
  • Contigo!
  • Elle
  • Estilo
  • Exame, Exame PME
  • Gloss
  • Guia do Estudante
  • Guia Quatro Rodas
  • Info
  • Lola
  • Loveteen
  • Manequim
  • Máxima
  • Men's Health
  • Minha Casa, Minha Novela
  • Mundo Estranho
  • National Geographic Brasil
  • Nova, Nova Escola
  • Placar
  • Playboy
  • Quatro Rodas
  • Revista A
  • Runner's World
  • Saúde! É vital
  • Sou + Eu
  • Superinteressante
  • Tititi
  • Viagem e Turismo
  • Vida Simples
  • Vip
  • Viva! Mais
  • Você RH, Você S/A
  • Women's Health

Activités télévisuelles[modifier | modifier le code]

La chaîne payante TVA (Televisão Abril) est le deuxième plus important fournisseur de services de télévision numérique payante ; la filiale fournit également des services d’accès à Internet haut débit et à la Voip.[réf. nécessaire]

Activités Internet[modifier | modifier le code]

Le groupe détient également à 100 % la chaîne de télévision MTV Brasil, avec une programmation destinés aux jeunes.

Éducation[modifier | modifier le code]

Abril acquiert en 2004 les éditeurs Ática (pt) et Scipione (pt) spécialisés dans la presse éducative ; ils sont intégrés dans la branche Abril Educação (BE) qui mène depuis le marché brésilien pour les manuels scolaires avec une part de marché de 29 %. La branche comprend également Anglo, un organisme de formation à l’anglais.

Autres activités[modifier | modifier le code]

  • DGB est la holding de distribution et de logistique du groupe Abril, composée de quatre sociétés :
    • Dinap, distribution de titre de presse ;
    • FC Comercial, distribution de titres de presse ;
    • Magazine Express, distribution de titres de la presse internationale ;
    • Treelog, logistique de presse.
  • Abril Gráfica, imprimeur
  • Rede Elemidia, organe publicitaire et fournisseur de médias numériques

Données économiques[modifier | modifier le code]

Résultats financiers[modifier | modifier le code]

Résultats financiers annuels de Groupe Abril
(En millions de reais)
Année Chiffre d'affaires Résultats net
2006[9] 945,879 36,153
2007[9] 1 024,127 86,785
2008[10] 1 935,388 123,100
2009[10] 1 991,177 56,666

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (pt) Centenário Victor Civita Um fazedor visionário
  2. a, b et c (pt) Centenário Victor Civita Com o Pato Donald
  3. (pt) Gonçalo Júnior, A guerra dos gibis: a formação do mercado editorial brasileiro e a censura aos quadrinhos, 1933-1964, São Paulo, Companhia das letras,‎ 2004 (ISBN 978-85-359-0582-3, LCCN 2006337436)
  4. (pt) Paulo Ramos, « Coleção reúne histórias literárias com personagens Disney », UOL,‎ 26/05/10
  5. Women’s Health launched in Argentina, Brazil, New Zealand and Turkey
  6. ESPN launches ESPN Brasil with TVA Abril Group of Brazil
  7. Editora Abril S.A. RELATÓRIO DA ADMINISTRAÇÃO, 2006, p. 4–5.
  8. « Naspers aquires equity stake in Abril » (pdf).
  9. a et b (en) Grupo Abril - Annual Report 2007
  10. a et b (en) Grupo Abril - Annual Report 2009

Liens externes[modifier | modifier le code]