Ground Control

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ground Control
Éditeur Sierra On-Line
Développeur Massive Entertainment

Date de sortie
  • 1 juin 2000 (États-Unis)
  • juin 2000 (France)
Licence ?
Version 1.011
Genre stratégie temps réel
Mode de jeu Un joueur, Multijoueur
Plate-forme Windows (jusque 8 joueurs)
Média CD, Téléchargement (sur Fileplanet)
Langue Français
Contrôle clavier, souris

Évaluation
  • ESRB : Teen (T)
  • ELSPA : 15 ans et plus
  • OFLC (Australie) : General for children (G8+)
Configuration minimum - PC
Processeur 200 MHz avec carte accélératrice 3D, 233 sans
Mémoire vive 32 Mo
Carte graphique 4 Mo (compatible DirectX 7.0a)
Espace disque 300 ou 500 Mo

Ground Control est un jeu vidéo de stratégie en temps réel sorti en 2000 et fonctionne sur Windows. Le jeu a été développé par Massive Entertainment puis édité par Sierra On-Line. Une extension Ground Control: Dark Conspiracy (mais développée cette fois-ci par High Voltage Software) est sortie en décembre 2000.

Après la sortie de Ground Control II: Operation Exodus, Sierra a mis à disposition le jeu et l'extension gratuitement sur les serveurs de FilePlanet[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'action se déroule en 2419 dans un monde où deux superpuissances sont en compétition pour le contrôle d'une planète isolée, Krig-7B. Les deux puissances sont l'Ordre de la Nouvelle Aube, un groupement religieux, et la Crayven Corporation, une mégacorporation. Le jeu est divisé en deux parties. Dans la première, le joueur incarne un officier de la Crayven, le major Sarah Parker qui a pour but d'éliminer toute présence de l'Ordre, alors que dans la seconde, le protagoniste devient le diacre Jarred Stone qui dirige le reste des forces de l'Ordre après leur défaite, son but est de faire partir les forces ennemies de la surface.

Durant la campagne, le joueur découvre de nombreux secrets cachés sur cette planète et la raison de leur venue sur ce monde désolé.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Contrairement à beaucoup de jeux de stratégie de l'époque, dans Ground Control le joueur dispose d'un nombre limité d'unités. Chaque unité est en général composée d'un ou plusieurs fantassins ou véhicules. Les unités arrivent sur le champ de bataille sous forme de renforts transportés par des navettes dont le contenu est préparé avant la mission. Au fur et à mesure des missions le commandement confie de plus en plus d'unités au joueur. Les unités acquièrent de l'expérience au fur et à mesure du jeu. Si une unité est décimée, le commandement en confie une nouvelle en remplacement, mais le joueur perd tout le bénéfice de l'expérience accumulée.

Le jeu mise essentiellement sur la tactique. Les assauts frontaux sont rarement couronnés de succès et souvent le prix à payer, plusieurs morts, est trop élevé du fait du système d'expérience. Durant les campagnes le joueur est constamment en infériorité numérique et pour remporter des batailles, il doit exploiter les forces et les faiblesses des différentes unités.

Par exemple les unités blindées sont très résistantes à l'avant pour supporter de nombreux tirs frontaux mais les flancs et l'arrière sont plus faiblement défendus. Le joueur est incité à essayer de contourner les positions ennemies pour les attaquer sur les flancs et au contraire doit faire en sorte que ses véhicules fasse toujours face à l'ennemi. De plus les positions surélevées permettent d'avoir une plus grande zone de détection pour guider les tirs d'artillerie et améliore la précision des unités.

Le joueur est représenté sous la forme d'un véhicule sur le champ de bataille. Le canon dont il est équipé peut être un atout dans certains engagements mais la perte de cette unité entraîne la mort du joueur, c'est donc un avantage à double tranchant.

Ground Control: Dark Conspiracy[modifier | modifier le code]

Ground Control: Dark Conspiracy est sortie la même année, en décembre 2000. L'action a lieu peu après la fin de Ground Control ; on y incarne le major Sarah Parker qui doit s'échapper de la planète Krig-7b.

En plus d'une nouvelle campagne solo de quinze missions, cette extension apporte une nouvelle faction.

Pour le mode multi-joueur, ce sont treize nouvelles cartes et plusieurs modes de jeu qui font leur apparition.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. fileplanet.com/groundcontrol (une inscription est nécessaire)