Grotte de Cussac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grotte de Cussac
Image illustrative de l'article Grotte de Cussac
Grille du porche d'entrée de la grotte de Cussac
Coordonnées 44° 49′ 47″ N 0° 50′ 53″ E / 44.829722, 0.84805644° 49′ 47″ Nord 0° 50′ 53″ Est / 44.829722, 0.848056  
Pays Drapeau de la France France
Région française Aquitaine
Localité voisine Le Buisson-de-Cadouin
Période de formation Âge des gravure : 22 000 ans
Protection Logo monument historique Classé MH (2002)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Grotte de Cussac

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

(Voir situation sur carte : Dordogne)
Grotte de Cussac

La grotte de Cussac est une grotte ornée qui abrite plus de cent cinquante gravures paléolithiques attribuées au Gravettien, ainsi que de nombreux restes humains, sans doute des sépultures, apparemment associés aux figures pariétales.

Localisation et historique[modifier | modifier le code]

Cette grotte de 1,7 km de longueur est située en France, dans le département de la Dordogne et la région Aquitaine, au cœur du Périgord, entre Bergerac et Sarlat-la-Canéda, sur la commune du Buisson-de-Cadouin dans la vallée de la Dordogne.

Elle a été découverte le 30 septembre 2000 par le spéléologue amateur Marc Delluc (membre du Spéléo-Club de Périgueux, d'abord seul puis aidé de collègues pour forcer un passage difficile menacé d'éboulis) et fait l'objet d'un classement parmi les monuments historiques le 3 juillet 2002[1]. La découverte a été annoncée par un communiqué de presse du Ministère de la Culture le 8 décembre 2000.

La grotte est actuellement sous protection scientifique et en cours d'étude. La présence épisodique de gaz carbonique rend difficile son accès et le travail souterrain ; elle ne sera probablement jamais ouverte au public.

L'art de Cussac[modifier | modifier le code]

Les œuvres de Cussac sont presque exclusivement des gravures, souvent de très grandes dimensions, réalisées soit à l'aide d'outils de pierre sur les parois, soit simplement avec les doigts sur l'argile des sols. L'utilisation de pigments se limite à quelques rares ponctuations rouges, des tracés charbonneux sont interprétés comme des mouchages de torche.

Les représentations non figuratives comprennent des entrelacs, tracés digitaux, éléments d'animaux incomplets ou indéterminés.

Les représentations figuratives comprennent des figurations animalières classiques de l'art du Paléolithique supérieur (prédominance du bison, cheval, mammouth, rhinocéros, bouquetins, félins) et d'autres plus rares, notamment des oiseaux (oies) et des figures énigmatiques. Quatre silhouettes féminines de profil ont été signalées (anthropomorphes microcéphales). Les représentations sexuelles sont surtout des vulves (triangles pubiens souvent associés aux mammouths). Toutes ces œuvres sont très proches par leur thème et leur style de celles connues au Gravettien dans les grottes du Quercy, en particulier à Pech Merle. Leur âge est estimé à 25 000 ans.

Les restes humains[modifier | modifier le code]

Avec la grotte du Visage en Charente, également considérée comme gravettienne, la grotte de Cussac constitue l'un des très rares témoignages d'association d'œuvres pariétales et de sépultures humaines pour le Paléolithique européen. Au moins cinq individus, quatre adultes et un adolescent, ont été déposés dans des cavités formées par des bauges à ours. Plusieurs ossements ont été prélevés afin d'être datés par la méthode du carbone 14 et l'un d'eux a donné un résultat proche de 25 000 ans avant le présent. La contemporanéité des œuvres et des sépultures est donc probable, d'autant plus que l'entrée de la cavité aurait rapidement été obstruée après le passage des artistes préhistoriques[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Norbert Aujoulat et al., La grotte ornée de Cussac (Dordogne) — Observations liminaires, Paléo, no 13, 2001.
  • Jacques Jaubert et l'équipe du PCR, La grotte de Cussac, mise en place d'un projet scientifique, In Vincent Mistrot coord., De Néandertal à l'Homme moderne. L'Aquitaine préhistorique, vingt ans de découvertes (1990-2010), Bordeaux, Éditions Confluences, 2010, (ISBN 978-2-35527-041-3)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]