Grotte d'El Sidrón

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La grotte d'El Sidrón (espagnol : Cueva de El Sidrón) est une ancienne grotte sur la municipalité de Piloña dans les Asturies au nord-ouest de l'Espagne, où de l'art pariétal paléolithique et des restes d'hommes de Neandertal ont été trouvés. Elle fait environ 600 mètres de long [1].

En 1994, des restes de Néandertaliens ont été découverts par hasard dans la grotte. Les archéologues ont depuis mis au jour les restes d'au moins 12 individus : trois hommes, trois garçons adolescents, trois femmes et trois enfants [2].

De l'ADN de trois de ces Néandertaliens fut partiellement séquencé (441, 1253, and 1351c) [3] . Les références 1253 et 1351c ont la même mutation à la position A-911, G-977 sur l'exon 7 du gène FOXP2, connu comme le gène du langage chez les humains actuels [4].

Une étude utilisant la chromatographie en phase gazeuse et la spectrométrie de masse, réalisée par des chercheurs d'Espagne, du Royaume-Uni et d'Australie, a portée sur des micro-fossiles de plantes contenus dans le tartre dentaire des Néandertaliens. Elle a révélée la consommation d'une large variété de plantes dont des plantes amères, probablement utilisées comme médicament [5].

43° 23′ 01″ N 5° 19′ 44″ O / 43.38361, -5.32889

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« El Sidrón Site - Biology Online », Biology Online,‎ 13 novembre 2007 (consulté le 8 octobre 2012)
  2. (en)« Bones at El Sidrón Give Glimpse Into Life of Neanderthals », The New York Times,‎ 20 décembre 2010 (consulté le 8 octobre 2012)
  3. (en)« Neandertals have the same mutations in FOXP2, the language gene, as modern humans », Anthropology.net,‎ 6 novembre 2008 (consulté le 8 octobre 2012)
  4. Krause et al., "The Derived FOXP2 Variant of Modern Humans Was Shared with Neandertals," Current Biology (2007), DOI:10.1016/j.cub.2007.10.008
  5. (fr)« L'homme de Néandertal utilisait-il des plantes médicinales pour se soigner ? », Maxisciences.com,‎ 17 septembre 2012 (consulté le 8 octobre 2012)