Grigy-Technopôle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grigy-Technopôle
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Ville Metz
Arrondissement Metz-Ville
Canton Metz-Ville-4
Code postal 57070
Démographie
Population 2 667 hab.
Densité 554 hab./km2
Étapes d’urbanisation Époque contemporaine
Géographie
Coordonnées 49° 05′ 57″ N 6° 13′ 16″ E / 49.099252223968, 6.2210297584534 ()49° 05′ 57″ Nord 6° 13′ 16″ Est / 49.099252223968, 6.2210297584534 ()  
Superficie 481 ha = 4,81 km2
Cours d’eau ruisseaux de la Cheneau, de Linières et du Niré
Site(s) touristique(s) lac Symphonie, technopole (Parcours de golf, Parc des expositions de Metz), zone commerciale
Transport
Gare Metz-Ville
Bus Mettis B, Ligne 4, Citeis 12 et 17
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grigy-Technopôle

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

Voir la carte administrative de Lorraine
City locator 14.svg
Grigy-Technopôle

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

Voir la carte topographique de Lorraine
City locator 14.svg
Grigy-Technopôle

Grigy-Technopôle est un quartier au sud-est Metz rattachant la zone résidentielle de Grigy à celle de la technopole à dominante d'activité tertiaire. Grigy est à l’origine une ancienne commune française. En 1810, elle est rattachée à Borny qui fusionne avec Metz en 1961. La technopole est inaugurée en 1983.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le quartier s’inscrit entre les deux versants de la vallée de la Cheneau, au sud de Metz :

  • à l’est, le paysage se ferme sur les hauteurs des bois de la Dame (249 m), d’Aubigny (243 m) et du domaine de Mercy (250 m)
  • à l’ouest, le fort de Queuleu (230 m) et la ferme de Haute-Bevoye (224 m) forment une ligne de crête atténuée dans un paysage agricole qui s’ouvre sur la Seille.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Grixey (1404 et 1518), Grisey & Grisy (XVIe siècle), Grizy (XVIIe siècle).
  • En lorrain roman : Grehi.

Histoire[modifier | modifier le code]

La partie ancienne de ce quartier, constituée autour du village de Grigy et de la ferme de Haute-Bevoye, témoigne encore de son passé agricole. Au moment de sa réunion avec Borny, la commune compte 125 habitants[1]. 89 % des logements ont été réalisés à partir de 1949. La population est de 2 667 habitants. Cette population se répartit en trois catégories :

  • les habitants de Grigy ;
  • les étudiants des grandes écoles ;
  • la population liée à la maison d'arrêt et à la gendarmerie.

La Foire internationale de Metz (FIM) est inauguré à Grigy en 1977. Elle a été conçue pour favoriser la réalisation de tout type de rencontre, sa modularité et sa capacité d'adaptation aux données nouvelles font de ce site un lieu d'accueil idéal, quel que soit l'évènement.

Une technopole est inaugurée en 1983 à l'initiative du maire de l'époque, Jean-Marie Rausch, sous le nom de Technopôle Metz 2000. Elle accueille 230 implantations et 4 000 salariés qui se répartissent en trois pôles : les entreprises de pointes liées à la télécommunication et à l'information, les grandes écoles et universités, et le centre d'affaires constitué du World Trade Center Metz-Saarbrücken et du Centre International de Congrès.


En 2002, le Technopôle Metz 2000 est rebaptisé Metz Technopôle. La zone est d'intérêt communautaire depuis 2003.

Une extension de cette technopole est prévue pour les années 2010, elle reprendra l'ensemble de la zone agricole et non urbanisée s'étendant entre la route de Strasbourg et le fort de Queuleu.

Le quartier possède également des surfaces commerciales importantes.

Grigy-Technopôle dispose de nombreux espaces verts (bois de la Maccabée, golf, lac Symphonie) autour desquels s'organisent ces différents établissements.

Lieux notables[modifier | modifier le code]

  • ferme de Haute-Bevoye ;
  • partie est du fort de Queuleu, 1870 ;
  • Foire internationale de Metz, 1977 ;
  • lac et promenade Symphonie ;
  • golf de Metz-Technopôle, 50 ha ;
  • espaces boisés, 100 hectares
  • centre d'étude des systèmes de communication CESCOM, logithèque municipale au 3e étage[2] ;
  • maison d’arrêt.

Enseignement et recherche[modifier | modifier le code]

Bâtiment principal des Arts et Métiers ParisTech, ouvert en 1997.

Événements importants[modifier | modifier le code]

  • Jeux de Metz-Technopôle (abrégé JMT)[3] : Chaque année ces olympiades ont pour objectif de mettre en relation les différents acteurs du technopôle (étudiants, salariés des entreprises locales, personnels des structures académiques) autour d'épreuves sportives diverses et variées.
  • Grand Gala des Arts et Métiers[4] : Évènement rassemblant chaque année 2000 invités. Il est organisé par les élèves ingénieurs des Arts et Métiers ParisTech (ENSAM).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]