Grey's Scouts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Levés en juillet 1975, les Grey’Scouts furent une unité d’infanterie montée impliquée dans la guerre de Rhodésie, licenciée en novembre 1980. Leur nom est celui de George Grey qui leva une troupe d'éclaireurs montés, lors de la deuxième guerre contre les Ndébélés (1898).


Quartiers[modifier | modifier le code]

Le régiment est stationné aux Inkomo Barracks, près de Salisbury (Harare).

Emploi[modifier | modifier le code]

Les Grey's sont des fantassins montés qui se déplacent à cheval mais combattent à pied. Ils pratiquent le pistage, la reconnaissance, mais surtout la patrouille. En moyenne, 65 km sont couverts dans la journée, sans fatigue excessive pour le cavalier. Les montures sont parfois utilisées, comme bêtes de somme, au transport de matériel et de ravitaillement quand le terrain est impraticable aux véhicules. Très photogénique, l’unité est montrée aux journalistes des quatre coins du monde. L'un d'eux gagnera un prix Pulitzer.

Effectifs[modifier | modifier le code]

Les Grey’s sont une unité multiraciale (Européens, Métis, Pakistanais, Africains), et multinationale (nombreux étrangers dont plusieurs Français). Au départ, deux cent hommes environ, dont une trentaine d'opérationnels. À la fin, plus d’un millier, grâce à la conscription et aux mutations depuis d'autres régiments. Les chevaux sont des dons de sympathisants, en Afrique du Sud ou ailleurs. La base arrière emploie tous les métiers traditionnels : bourreliers, maréchaux-ferrants et autres artisans.

Bibliographie sommaire[modifier | modifier le code]

  • Patrick Ollivier et Jérôme Sarde : Commandos de brousse.
  • Patrick Ollivier et Thibaut d'Oiron : Soldat de Fortune.
  • Robert Early : A time of madness.
  • Robin Moore : Rhodesia.
  • Mike Williams et Robin Moore : Major Mike.
  • Hugues de Tressac : Tu resteras ma fille, ou le nouveau combat d'un soldat de fortune, Plon 1992.
  • Bruce Moore-King : White man, black war.
  • Anna Gaël : La guerre est plutôt malsaine pour les enfants.
  • David Caute : Under the Skin, the Death of White Rhodesia.
  • Moorcraft et McLaughlin : Chimurenga : the war in Rhodesia;

Presse[modifier | modifier le code]

  • Le Crapouillot : Mercenaires et Volontaires (n°117 - janvier-février 1994)
  • Historia Spécial : Les Mercenaires (n°406 bis - 1980)

Liens[modifier | modifier le code]