Gressan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gressan
Blason de Gressan
Héraldique
Vue du territoire communal depuis la Côte de Gargantua
Vue du territoire communal depuis la Côte de Gargantua
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Valle d'Aosta-Stemma.svg Vallée d'Aoste 
Province Blason ville It Aoste.svg Aoste 
Syndic Michel Martinet
2010
Code postal 11020
Code ISTAT 007031
Préfixe tel. 0165
Démographie
Gentilé gressanein
Population 3 327 hab. (31-12-2010[1])
Densité 133 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 43′ 00″ N 7° 17′ 00″ E / 45.71667, 7.28333 ()45° 43′ 00″ Nord 7° 17′ 00″ Est / 45.71667, 7.28333 ()  
Altitude Min. 626 m – Max. 1 801 m
Superficie 2 500 ha = 25 km2
Divers
Saint patron Saint Étienne
Fête patronale 26 décembre
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vallée d'Aoste

Voir sur la carte administrative de Vallée d'Aoste
City locator 14.svg
Gressan

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Gressan

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Gressan
Liens
Site web http://www.comune.gressan.ao.it/

Gressan est une commune alpine de la Vallée d'Aoste en Italie du Nord.

Géographie[modifier | modifier le code]

Gressan se situe près d'Aoste, sur la droite orographique de la Doire Baltée.

Localisation de la commune de Gressan à l'intérieur de la Vallée d'Aoste


Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme latin est Fundus gratianus[2].

Économie[modifier | modifier le code]

Gressan fait partie de la communauté de montagne Mont-Émilius.

Sur son territoire se trouve Pila, une des plus importantes stations de ski valdôtaines, reliée directement à Aoste par une télécabine.

Lieux d'intérêt[modifier | modifier le code]

Une fresque d'Anselme d'Aoste : certains historiens affirment qu'il nacquit en 1033 dans la Tour de Saint Anselme.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale Saint-Étienne, bâtie entre 1871 et 1879 sur les ruines du château de la famille De Graciano. Les fondations du clocher s'appuient encore de nos jours sur le château médiéval ;
  • Église paroissiale Saint-Jean-de-Chevrot, à Chevrot ;
  • Église Sainte-Marie-Madeleine de Ville, connue aussi comme Chapelle de la Madeleine, avec l'un des plus beaux clochers romans de la Vallée d'Aoste ;
  • Chapelle de Plan-David (XVIIIe siècle) ;
  • Chapelle de la Moline (XVIIe siècle)
  • Chapelle de Barrier ;
  • Chapelle de Charémoz ;
  • Chapelle de Gorret ;
  • Chapelle de Colombier ;
  • Oratoire de Chapallin.
La chapelle de la Madeleine, avec son clocher roman.

Édifices militaires[modifier | modifier le code]

Un aperçu de la Tour de Ville, vue du côté ouest.
  • La Tour de Saint Anselme ou maison-forte de La Bagne (appartenant autrefois à la famille De Balnea, et plus tard résidence d'été de la famille Anselme (selon l'historien valdôtain Jean-Baptiste de Tillier)
  • La maison-forte des La Cour (XIVe siècle) ;
  • La Tour de Ville ou Tour des pauvres ;
  • La Tour de la Plantaz ;
  • Les ruines de la maison forte (XIVe siècle) de la famille Du , au hameau Chez-le-Rû, autrefois siège de la maison communale.

Édifices civiles[modifier | modifier le code]

  • La villa du XVIe siècle, au hameau Ronc ;
  • La mine de magnétite du Chanté ;
  • La Maison Montel (ou Rascard de Moline), à Moline ;
  • La Maison de Saint Anselme, à La Bagne.

Aires protégées[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à Gressan[modifier | modifier le code]

La bibliothèque

Fêtes, foires[modifier | modifier le code]

  • Fëta di pomme (Fête des pommes, en patois valdôtain) - le premier dimanche d'octobre[3] ;
  • Carnaval blanc sur la neige, le mardi gras.

Sport[modifier | modifier le code]

Dans cette commune se pratiquent la rebatta et le palet, deux des sports traditionnels valdôtains.

Administration[modifier | modifier le code]

La maison communale
Les syndics successifs
Période Identité Étiquette Qualité
9 mai 2005 24 mai 2010 Mirco Impérial   Syndic
24 mai 2010 en cours Michel Martinet Liste civique Syndic
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

La Bagne, Barral, Barrier, Bénaz, Bonellaz, Borettaz, Bovet, La Cerise, Chamen, Champian, Chanté, Chérémoz, Chez le , Ciel-bleu, Clair, Clérod, La Cort, Crétaz, La Cure de Chevrot, Eaux-froides, Échandall, Étrepiou, Favret, Les Fleurs, Gerdaz, La Giradaz, Gorret, Grand-Cerise, Impérial, Jacquin, Letey, Leysettaz, La Magdelaine, Moline, Naudin, La Palud, Pâquier, Perriail, Pila, Pilet, La Piscine, Plattaz, Plein Soleil, Rémaz, Ronc, Surpillod, Taxel (chef-lieu), Tour de Ville, Vignettaz, Vilvoir, Viseran

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Aoste, Aymavilles, Charvensod, Cogne, Jovençan, Sarre

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Vallée d'Aoste autrefois, recueil d'ouvrages de Robert Berton, 1981, Sagep éd., Gênes.
  3. Fête des pommes d'Antey-Saint-André et de Gressan.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie dédiée à ce sujet : Gressan.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]