Gremlins 2 : La Nouvelle Génération

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gremlin (homonymie).

Gremlins 2, la nouvelle génération

Titre original Gremlins 2: The New Batch
Réalisation Joe Dante
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1990
Durée 109 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Gremlins 2, la nouvelle génération (Gremlins 2: The New Batch) est un film de Joe Dante sorti en France le 22 août 1990. Il s'agit de la suite de Gremlins, sorti en 1984.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Billy et Kate habitent maintenant New York et Billy retrouve son mogwai Gizmo dans un laboratoire de recherche génétique dans le building où il travaille. Mouillé par erreur par le réparateur de fontaines à eau, Gizmo donne naissance à une nouvelle génération de mogwai, qui se transformeront vite en Gremlins avant de partir à l'assaut d'un building high tech et utiliseront les ressources surprenantes d'un laboratoire de génétique. Les Gremlins tenteront ainsi d'envahir New York.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Gremlins 2: The New Batch - Original Motion Picture Soundtrack (31 août 1990), de Jerry Goldsmith. Label : Varese Records.

  1. Just You Wait
  2. Gizmo Escapes
  3. Leaky Faucet
  4. Cute...
  5. Pot Luck
  6. The Visitors
  7. Teenage Mutant Gremlins
  8. Keep It Quiet
  9. No Rats
  10. Gremlin Pudding
  11. New Trends
  12. Gremlin Credits

Lors de la scène de transformation du chef gremlin, on entend la chanson Angel of Death du groupe Slayer.

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a été un échec commercial, rapportant environ 41 482 000 $ au box-office en Amérique du Nord pour un budget de 50 000 000 $[2]. En France, il a réalisé 2 391 391 entrées[3].

Il a reçu un accueil critique plutôt favorable, recueillant 68 % de critiques positives, avec une note moyenne de 6,5/10 et sur la base de 41 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[4].

Il a obtenu 6 nominations aux Saturn Awards 1991 (meilleur film fantastique, meilleur réalisateur, meilleure musique, meilleurs effets visuels et meilleur acteur dans un second rôle pour John Glover et Robert Picardo) mais n'a pas remporté de prix[5].

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • C'est pour une raison bien précise que le premier mogwai (qui s'appelle Gizmo) est trouvé chez un brocanteur chinois. En effet le terme mogwai est bien un mot chinois. Dans la tradition chinoise, les mogwai (魔鬼 en mandarin[6],[7],[8], 魔怪 en cantonais, à prononcer mogwaï) sont des petits lutins, esprits (ou démons ou fantômes), dotés de quelques pouvoirs magiques, de visage parfois plutôt laid, et farceurs mais au caractère pas nécessairement méchant (le troisième sens du caractère 魔 (mo)[7] désigne un simple esprit familier, et c'est dans ce troisième sens que Joe Dante semble avoir trouvé son inspiration).
  • Le mot gremlin, lui, est un mot qui était utilisé par les aviateurs britanniques dans le nord de l'Inde lors de la Seconde Guerre mondiale. Pour donner une explication aux dysfonctionnements intermittents pas toujours possibles à diagnostiquer de leurs moteurs, ils avaient inventé cette cause imaginaire : des lutins farceurs mais pouvant être particulièrement dangereux dans les conséquences, leur causant ces soucis mécaniques parfois très sérieux résolument impossibles à diagnostiquer donc à réparer. Ces pannes intermittentes irréparables puisqu'indiagnosticables, et donc répétitives sans espoir d'y mettre un terme, avaient le don de les rendre parfois particulièrement anxieux. Et ils leur avaient donné le nom de gremlins, mot probablement construit sur un jeu de mots.
  • Le laboratoire de génétique, au dernier étage du building, et ses « potions » génétiques sont bues par les gremlins donnant des résultats très divers :
    • Gremlin chauve-souris : un gremlin ayant bu une potion se transforme en une espèce de chauve-souris. Avec une potion de protection solaire, il part à l'aventure dans New York et finira comme gargouille figé pour l'éternité sur une corniche de la cathédrale.
    • Gremlin araignée : Mohawk ayant bu une potion faite d'ADN d'araignée (veuve noire semble-t-il) se transforme en hybride gremlin/araignée.
    • Gremlin végétal : un gremlin ayant bu une autre potion se retrouve avec un portrait du peintre Arcimboldo en guise de visage.
    • Greta : est un gremlin ayant bu une potion de changement de sexe de masculin à féminin. Elle devient physiquement une pin-up hypermaquillée (en vert), et surtout une vamp hyper-sensuelle et aux mœurs hystériques (dans une scène, littéralement suspendue à une jambe du pantalon de Forster elle lui hurle de façon répétitive « Pourquoi tu ne veux pas coucher avec moi ? »
    • Gremlin électrique : un autre se transforme en gremlin électrifié, emprisonné dans tout le réseau électrique du bâtiment.
    • Gremlin intelligent : le gremlin qui semble être le chef de tous boit une potion d'hormones cérébrales. Il anime alors une interview télévisée (au cours de laquelle il fait l'apologie de la société humaine tout en tuant un de ses congénères), fait des placements boursiers tout en se moquant des traders qu'il tient au téléphone ("je vous conseille d'investir dans les boites de conserve et les fusils à pompe" (référence au carnage à venir si des gremlins étaient lâchés dans la ville), puis organise un show spectacle délirant et interprète une chanson de Liza Minnelli et Frank Sinatra : New York, New York.
  • De nombreux passages de Gremlins 2, comme de nombreux passages du premier Gremlins, font référence ou sont des clins d’œil à d'autres films. Entre autres (liste non exhaustive) :
  • Gremlins : Un présentateur télé se fait attaquer par les gremlins alors qu'il est en train de faire une critique très négative du premier film.
  • E.T. : Avec une paire de ciseaux démesurée la main d'un gremlin sectionne un fil de téléphone pendant que l'on entend sa voix rauque dire : « Téléphoner maison ? Nooon »
  • Rambo 2 : La Mission : Pour survivre à la guerre… il faut devenir la guerre !. Gizmo après avoir vu cet extrait du film Rambo 2 et avoir subi sa descendance, décide plus loin dans le film, de lui aussi « devenir la guerre » et se transforme en petit Rambo avec le fameux bandeau rouge et un arc lui tenant lieu d'arme (un arc fabriqué avec un trombone de bureau déplié).
  • Batman : Lorsque le gremlin chauve-souris s'échappe du laboratoire, il défonce le mur en s'envolant à l'extérieur, et le trou résultant a la forme de l'insigne de Batman.
  • Le Fantôme de l'Opéra : Un gremlin se fait asperger le visage d'acide ; à partir de ce moment il porte un masque (un « loup » plus précisément, c'est-à-dire un masque italien ne couvrant que le nez et les yeux et tenu d'une main par une petite tige de bois). Plus tard alors qu'il joue de l'orgue un autre gremlin lui enlève son masque (Cette scène sort tout droit de la comédie musicale The Phantom of the Opera).
  • Le Magicien d'Oz (The Wizard of Oz) de Victor Fleming : À l'instar de la Sorcière de l'Ouest, un des gremlins fond en dégoulinant au sol comme une infâme gelée verte sous son chapeau conique noir et hurle : « Je fonds !! Je fonds !! Oh mais quel monde !! » (Scène également reprise dans Qui veut la peau de Roger Rabbit ? et par le Joker dans Batman.)
  • Alice au pays des merveilles : Les deux assistants jumeaux du laboratoire ont sur leur blouse inscrits des noms similaires à Tweedle Dee et Tweedle Dum.
  • Tarentula ! : Mohawk, le gremlin devenu araignée (et la façon dont celle-ci meurt immolée quelques minutes plus tard par un projectile incendiaire), est clairement une allusion à l'araignée géante du film de Jack Arnold
  • King Kong : Peu après le début du film, dans le bureau de Billy, Kate trouve un des nouveaux mogwai qui est assis en haut d'une grande maquette de gratte-ciel. Juste au-dessus se trouve un mobile d'enfant qui représente des biplans en vol.
  • Casablanca : Dans le hall un haut-parleur détaille le programme des émissions du soir : « Ce soir, sur la chaîne câblée de cinéma Clamp, ne manquez pas' CASABLANCA'. Présenté en couleur, avec une fin heureuse ! »
  • Marathon Man : Billy est ligoté sur une chaise de dentiste par le gremlin foldingue survolté aux yeux tournant indépendamment dans tous les sens. Celui-ci s'apprête à lui faire subir une torture en lui fraisant une dent sans anesthésie. Les yeux tournant dans tous les sens il s'écrie plusieurs fois C'est sans danger ? tout comme le criminel nazi dans Marathon Man.
  • SOS Fantômes : dans la gigantesque fiesta des gremlins l'un deux est revêtu d'un tee-shirt décoré d'un logo totalement inspiré de SOS Fantôme.
  • Groucho Marx : au même endroit, un des gremlins est grimé en Groucho.
  • L'Invasion des profanateurs de sépultures : On sait que les gremlins meurent s'ils sont exposés à une vive lumière. Dans le laboratoire beaucoup de gremlins subissent toutes sortes de transformations et mutations en buvant les très diverses potions du Dr Catheter. L'un d'eux devient une gigantesque chauve-souris à l'image de Batman. Joe Dante veut aller plus loin et le faire voler à l'extérieur. Il faut donc que ce gremlin puisse sortir à la lumière du jour. Pour cela il va lui falloir une autre potion, il s'agit d'une "protection solaire génétique" injectée par le gremlin intellectuel, de plus, lorsque Christopher Lee arrive dans le labo, il tient l'énorme cosse qui sert dans "l'invasion des profanateur de sépultures" pour faire naître les copies des humains.
  • Quasimodo : quelques minutes plus tard, une longue scène remarquable met en jeu les Futterman devant la cathédrale entourée des habituelles gargouilles. Amusé, le mari appelle en direction du toit de la cathédrale « Hé Quasimodo, tu es là ? ». Apparaît alors venant effectivement du sommet du toit... le gremlin chauve-souris, extrêmement agressif, les lacérant au visage et tentant de les tuer. Murray arrive à projeter l'animal dans du béton liquide en train de prendre sur le trottoir en travaux. La bête est ensuite recouverte de béton, devient complètement grise mais arrive à reprendre son envol. Très alourdie elle se pose alors sur une corniche de la cathédrale et le béton se solidifiant soudain, elle s'immobilise sur la corniche dans la célèbre position du Quasimodo, personnage du roman Notre-Dame de Paris de Victor Hugo, porté de nombreuses fois à l'écran.
  • Dracula : l'acteur qui joue le rôle du diabolique Docteur Catheter n'est autre que... Christopher Lee, qui rendit cultissime le légendaire comte de Dracula !
  • Dracula encore : du début à la fin, Fred est habillé dans le célèbre costume du Comte de Dracula.
  • I am a camera de Henry Cornelius (1955) : le touriste japonais répond à Fred : « Je suis une caméra ! ».
  • L'aventure intérieure : Dans un couloir où Kate circule d'un pas rapide, des panneaux de portes annoncent Vectorscope Labs et Dr Quatermass.
  • Paul Bartel : l'exploitant de la salle de cinéma, qui proteste « Je ne suis pas réalisateur ! » est pourtant bien un grand réalisateur (de Cannonball entre autres dans lequel Joe Dante, le futur réalisateur des Gremlins, fait une apparition fugace). Cet exploitant du cinéma est Paul Bartel lui-même.
  • Bruce Lee : Tout au début du film, le vieux chinois prononce un dicton de son pays. Forster, amusé, lui répond : « Tout à fait charmant. Confucius ?... ou Bruce Lee ? »
  • Warner Bros : à 1:27:41 un des Gremlins se fait tatouer sur le torse le logo Warner Bros qui est une des société de production de ce film avec Amblin Entertainment.
  • De nombreux extraits d'autres films passent sur des écrans de télévision à divers moments de Gremlins 2 (liste non exhaustive) :
  • Octoman de Harry Essex (1971) : Une des scènes en noir et blanc présentées par Fred est un extrait de ce film.
  • La vie est belle : Dans son bureau où il s'ennuie à mourir, le Président Clamp a quelques écrans de télévision encastrés dans le mur. Ces écrans lui permettent de visionner des films en continu. L'un d'eux est clairement reconnaissable, l'écran passant une scène culte de La vie est belle, chef-d’œuvre en noir et blanc avec James Stewart. La même scène était déjà visible pendant quelques secondes à un écran dans le premier Gremlins.
  • Blanche-Neige et les Sept Nains : Tout comme dans la salle de cinéma dans le premier Gremlins, les deux ou trois cent "sales bestioles surexcitées" devant l'écran de cinéma exigent de voir le dessin animé Blanche-Neige de Walt Disney en lieu et place du film Gremlins, qu'ils considèrent tous comme un navet.
  • Chisum : Les gremlins attendent le passage de Blanche-Neige après avoir interrompu la projection de Gremlins, mais ce sont des courtes scènes de quelques secondes de Chisum avec John Wayne qui défilent à l'écran.
  • Le Monstre des temps perdus : Deux gremlins regardent un film en noir et blanc sur une console vidéo. Il s'agit de ce film d'Eugène Lourié, de 1953.
  • Le film inclut des séquences de dessins animés des Looney Tunes, en premières images avant le générique de début et dans le générique final, avec Daffy Duck, Bugs Bunny, Porky Pig. Par ailleurs le mogwai foldingue survolté que Kate prend pour Gizmo au début du film se nomme Daffy.
  • Etc.
  • Dans la salle de cinéma, un des spectateurs appelés à la rescousse n'est autre que le célèbre catcheur (13 fois champion du monde), acteur et producteur de cinéma... Hulk Hogan. Dans une des versions (pas toutes) sorties en vidéo, la séquence avec Hogan est remplacée par une autre où les Gremlins se retrouvent « incrustés » dans un western avec John Wayne.
  • Le compositeur de la musique du film, Jerry Goldsmith, fait une apparition. Il fait partie des clients du fast-food qui demande s'il y a un rat dans les plats.
  • Dans le premier film, les mogwai étaient tous semblables, à l'exception de Stripe, le mogwai qui avait une crète blanche, et Gizmo. Tandis que dans le deuxième film, les mogwai sont tous différents et ont chacun leur personnalité. Leurs noms sont :
    • Mohawk : Un mogwai noir avec une crête blanche (qui deviendra métallique et tranchante en Gremlin) comme Stripe qui se montre le chef de la bande. Il deviendra le gremlin-araignée. C'est d'ailleurs le seul gremlin du film à ne pas être mouillé. Il est plutôt solitaire et sadique (que ce soit envers Gizmo ou les humains).
    • Daffy : Un mogwai de couleur brun caramel complètement survolté, que Kate prendra pour Gizmo, en le ramenant chez eux. Si sous forme de mogwai il n'est pas agressif, sous forme de gremlin il sera très dangereux (jouer avec des fils électriques, essayer d'arracher des dents,...). C'est par ailleurs le seul mogwai qui n'attaque pas Gizmo et est délaissé par ses 3 compères.
    • Georges : L'autre mogwai noir qui a de petites oreilles et de grosses lèvres, ressemblant un peu à un mafieux. C'est en quelque sorte le chef de Lenny.
    • Lenny : Un brun qui a de grosses dents. Il est incroyablement stupide et les autres ne semblent pas trop apprécier cela. Il obéit toujours à Georges et lui fait souvent du mal sans le faire exprès. C'est peut-être le gremlin le moins dangereux avec le gremlin intelligent : il n'attaque quasiment pas les humains (excepté dans la cuisine où il lance des œufs).
  • Les mogwais et gremlins du film semblent posséder une connaissance innée de la langue anglaise (en V.O. bien sûr), même s'ils ne l'utilisent que peu, parfois par onomatopée ("trop clair", "glou-glou", "micro-ondes"...). Le gremlin intelligent est le seul à formuler des phrases complètes.

Filmographie de Gremlins[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gremlins 2 sur The Numbers.
  2. Gremlins 2 sur Box Office Mojo.
  3. Gremlins 2 sur JP‘s Box-Office.
  4. Gremlins 2 sur Rotten Tomatoes.
  5. Awards for Gremlins 2 sur IMDb.
  6. Dico Pratique Chinois-Français Quaille, ISBN 2-906658-32-4, édition de 1992, p. 470
  7. a et b http://en.wiktionary.org/wiki/%E9%AD%94
  8. http://en.wiktionary.org/wiki/%E9%AC%BC

Lien externe[modifier | modifier le code]