Greg Foster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Foster.
Greg Foster Portail athlétisme
Informations
Disciplines 110 mètres haies
Période d'activité 1977-1993
Nationalité Drapeau : États-Unis Américain
Naissance 4 août 1958 (56 ans)
Lieu Maywood[1]
Taille 1,90 m
Records
110 m haies : 13 s 03 (1981)
Distinctions
Élu au Temple de la renommée de l'athlétisme des États-Unis en 1998
Palmarès
Jeux olympiques 0 1 0
Championnats du monde 3 0 0
Champ. du monde en salle 1 0 0

Gregory « Greg » Foster (né le 4 août 1958 à Maywood) est un athlète américain spécialiste du 110 m haies. Il remporte quatre titres de champion du monde : trois en plein air sur 110 m haies en 1983, 1987 et 1991, et un en salle sur 60 m haies en 1991.

Carrière[modifier | modifier le code]

Étudiant à l'Université de Californie à Los Angeles, il remporte la finale du 110 m haies des Championnats universitaires de 1978 en 13 s 22[2], meilleure performance mondiale de l'année[3], à un centième de seconde seulement du record du monde du Cubain Alejandro Casañas. En 1981, l'Américain s'adjuge son premier titre national en plein air[4], puis remporte ensuite la Coupe du monde des nations de Rome en 13 s 32, devant Alejandro Casañas. Il s'illustre quelques jours plus tard au Weltklasse Zurich en établissant avec 13 s 03 (-0,2 m/s) le meilleur temps de sa carrière. Il s'incline néanmoins face son compatriote Renaldo Nehemiah, auteur d'un nouveau record du monde en 12 s 93 et premier homme sous la barrière des 13 secondes au 110 m haies.

En 1983 à Helsinki, Greg Foster remporte les premiers Championnats du monde d'athlétisme en 13 s 42, devant le Finlandais Arto Bryggare, et ce après avoir évité une chute lors du franchissement du huitième obstacle. Figurant parmi les favoris des Jeux olympiques de 1984, il se classe deuxième de la finale en 13 s 20, à trois centièmes de seconde de son compatriote Roger Kingdom. Désigné meilleur performeur mondial de l'année 1983 (13 s 11, à Westwood le 15 mai), il termine à la première place de bilans mondiaux 1984 grâce à son temps de 13 s 15 établi lors du meeting de Zurich.

le 16 janvier 1987 à Los Angeles, Greg Foster établit un nouveau record du monde du 60 m haies en 7 s 36, améliorant de douze centièmes de secondes la meilleure marque mondiale détenue par l'Allemand Thomas Munkelt depuis la saison 1983. En août, il conserve son titre de champion du monde en s'imposant à Rome en 13 s 21 devant les Britanniques Jon Ridgeon (13 s 29) et Colin Jackson (13 s 38), en l'absence du favori de l'épreuve Roger Kingdom, blessé. Vainqueur du meeting de Lausanne en 13 s 17 (meilleure performance mondiale de l'année 1987), il se classe deuxième de la Finale du Grand Prix de Bruxelles derrière son compatriote Tonie Campbell.

Insuffisamment remis d'une fracture à l'avant bras contractée en début de saison 1988, il ne parvient pas à se qualifier pour les Jeux olympiques de Séoul qui voient s'imposer Roger Kingdom.

En 1990, Foster est suspendu six mois par l'IAAF après avoir été contrôlé positif à l'Éphédrine[5].

De retour à la compétition en début de saison 1991, le Britannique s'illustre lors des Championnats du monde en salle de Séville en enlevant le titre mondial du 60 mètres haies en 7 s 45, devant le Soviétique Igors Kazanovs et le Canadien Mark McKoy[6]. Vainqueur de son sixième titre national en salle, il remporte pour la cinquième fois de sa carrière les Championnats des Etats-Unis en plein air, et établit fin juillet à Vigo en 13 s 06, sa meilleure performance depuis 1981. Fin août à Tokyo, Greg Foster devient champion du monde du 110 m haies pour la troisième fois consécutive. Il égale son meilleur temps de l'année de 13 s 06, et devance après visionnage de la photo-finish son compatriote Jack Pierce[7].

Il met un terme à sa carrière d'athlète à l'issue de la saison 1993.

Il est élu au Temple de la renommée de l'athlétisme des États-Unis en 1998.

Palmarès[modifier | modifier le code]

International[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
1981 Coupe du monde des nations Rome 1er 110 m haies 13 s 32
1983 Championnats du monde Helsinki 1er 110 m haies 13 s 42
1984 Jeux olympiques Los Angeles 2e 110 m haies 13 s 23
1986 Goodwill Games Moscou 1er 110 m haies 13 s 23
1987 Championnats du monde Rome 1er 110 m haies 13 s 21
Finale du Grand Prix Bruxelles 2e 110 m haies 13 s 36
1991 Championnats du monde en salle Séville 1er 60 m haies 7 s 45
Championnats du monde Tokyo 1er 110 m haies 13 s 06

National[modifier | modifier le code]

  • Championnats des États-Unis d'athlétisme
    • Extérieur : vainqueur du 110 m haies en 1981, 1983, 1986, 1987 et 1991
    • Salle : vainqueur du 60 m haies en 1983, 1984, 1985, 1987, 1988 et 1991
  • Championnats NCAA en plein air : vainqueur du 110 m haies en 1978 et 1980, et du 200 m en 1979

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels[modifier | modifier le code]

Greg Foster a détenu les records du monde du 50 m haies de janvier 1985 à mars 1986 avec 6 s 35[8], et du 60 m haies de janvier 1987 à mars 1994 avec 7 s 36[9], chronomètre le situant au troisième rang des meilleurs performeurs de tous les temps sur la distance derrière le Britannique Colin Jackson (7 s 30) et le Cubain Dayron Robles (7 s 33).

Épreuve Temps Lieu Date
50 m haies 6 s 35 Rosemont
Ottawa
27 janvier 1987
31 janvier 1987
60 m haies 7 s 36 Los Angeles 16 janvier 1987
110 m haies 13 s 03 Zurich 19 août 1981

Meilleures performances de l'année[modifier | modifier le code]

Durant sa carrière, Greg Foster a figuré quinze fois parmi les dix meilleurs athlètes sur 110 m haies aux bilans mondiaux établis chaque année par l'IAAF, se classant dans le top 3 à treize reprises, et obtenant le titre de « meilleur performeur mondial de l'année » en 1978, 1982, 1983, 1984 et 1987.

110 m haies
Année Temps Date Lieu Rang[10]
1977 13 s 57 7 mai 1977 Fresno -
1978 13 s 22 2 juin 1978 Eugene 1
1979 13 s 28 1er juin 1979 Champaign 3
1980 13 s 27 11 mai 1980 Westwood 2
1981 13 s 03 19 août 1981 Zurich 2
1982 13 s 22 25 août 1982 Coblence 1
1983 13 s 11 15 mai 1983 Westwood 1
1984 13 s 15 22 août 1984 Zurich 1
1985 13 s 24 4 septembre 1985 Rieti 2
1986 13 s 25 6 juillet 1986 Moscou 2
1987 13 s 17 15 septembre 1987 Lausanne 1
1988 13 s 39 5 juin 1988 Westwood 12
1989 13 s 19 10 juin 1989 Westwood 3
1990 13 s 15 26 juillet 1990 La Corogne 2
1991 13 s 06 23 juillet 1991
29 août 1991
Vigo
Tokyo
2
1992 13 s 32 28 juin 1992 La Nouvelle-Orléans 9
1993 13 s 27 25 juin 1993 Indianapolis 11
1994 13 s 26 22 juillet 1994 Oslo 9

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche de l'athlète sur sports-reference.com
  2. (en) Palmarès des Championnats NCAA d'athlétisme, sur gbrathletics.com
  3. (en) Meilleures performances mondiales de l'année 1978, apulanta.fi, consulté le 12 octobre 2010
  4. (en) Palmarès des Championnats des États-Unis d'athlétisme, sur gbrathletics.com
  5. (en) Foster Suspended After Positive Test, New-York Times, 20 avril 1990
  6. (en) « Palmarès des Championnats du monde en salle de 1991 », sur gbrathletics.com (consulté le 25 avril 2011)
  7. (en) « Résultats du 110 m haies des Championnats du monde 1991 », sur iaaf.org (consulté le 25 avril 2011)
  8. (en) 50 Metres Hurdles All Time, iaaf.org, consulté le 13 octobre 2010
  9. (en) 60 Metres Hurdles All Time, iaaf.org, consulté le 13 octobre 2010
  10. Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année